Tobie
> Tobie  >
25 Verses | Page 1 / 1
(Version Crampon)


Afficher / Cacher


3. 1  
Alors Tobie, ayant poussé un soupir, commença à prier avec larmes,
- Tunc Tobias ingemuit, et cœpit orare cum lacrimis, (Ⅳ)
3. 2  
en disant : " Vous êtes juste, Seigneur; justes sont tous vos jugements, et toutes vos voies sont miséricorde, vérité et justice.
- dicens : [Justus es, Domine, et omnia judicia tua justa sunt,/ et omnes viæ tuæ, misericordia, et veritas, et judicium./ (Ⅳ)
3. 3  
Et maintenant, Seigneur, souvenez-vous de moi; ne tirez pas vengeance de mes péchés, et ne rappelez pas en votre mémoire mes offenses, ou celles de mes ancêtres.
- Et nunc Domine, memor esto mei,/ et ne vindictam sumas de peccatis meis,/ neque reminiscaris delicta mea, vel parentum meorum./ (Ⅳ)
3. 4  
Car nous n'avons pas obéi à vos préceptes; c'est pourquoi nous avons été livrés au pillage, à la captivité, à la mort, à la risée et à l'opprobre parmi toutes les nations au sein desquelles vous nous avez dispersés.
- Quoniam non obedivimus præceptis tuis,/ ideo traditi sumus in direptionem,/ et captivitatem, et mortem,/ et in fabulam, et in improperium omnibus nationibus/ in quibus dispersisti nos./ (Ⅳ)
3. 5  
Et maintenant, Seigneur, vos châtiments sont grands, parce que nous n'avons pas agi selon vos préceptes et que nous n'avons pas marché sincèrement devant vous.
- Et nunc Domine, magna judicia tua,/ quia non egimus secundum præcepta tua,/ et non ambulavimus sinceriter coram te./ (Ⅳ)
3. 6  
Et maintenant, Seigneur, traitez-moi selon votre volonté, et commandez que mon esprit soit reçu en paix, car il est meilleur pour moi de mourir que de vivre. "
- Et nunc Domine, secundum voluntatem tuam fac mecum,/ et præcipe in pace recipi spiritum meum :/ expedit enim mihi mori magis quam vivere.]\ (Ⅳ)
3. 7  
Il arriva en ce même jour, à Ecbatane, ville des Mèdes, que Sara, fille de Raguel, entendit, elle aussi, les injures d'une des servantes de son père.
- Eadem itaque die, contigit ut Sara filia Raguelis in Rages civitate Medorum et ipsa audiret improperium ab una ex ancillis patris sui, (Ⅳ)
3. 8  
Car elle avait été successivement donnée en mariage à sept maris, et un démon, nommé Asmodée, les avait fait mourir aussitôt qu'ils étaient venus auprès d'elle.
- quoniam tradita fuerat septem viris, et dæmonium nomine Asmodæus occiderat eos, mox ut ingressi fuissent ad eam. (Ⅳ)
3. 9  
Comme elle reprenait donc cette servante pour quelque faute, celle-ci lui répondit en disant : " Que jamais nous ne voyions sur la terre ni fils ni fille de toi, meurtrière de tes maris. !
- Ergo cum pro culpa sua increparet puellam, respondit ei, dicens : Amplius ex te non videamus filium aut filiam super terram, interfectrix virorum tuorum. (Ⅳ)
3. 10  
Veux-tu donc me donner aussi la mort, comme tu as déjà fait mourir sept maris? " A cette parole, Sara monta dans la chambre haute de sa maison et y resta trois jours et trois nuits, sans boire ni manger.
- Numquid et occidere me vis, sicut jam occidisti septem viros ? Ad hanc vocem perrexit in superius cubiculum domus suæ : et tribus diebus, et tribus noctibus non manducavit, neque bibit : (Ⅳ)
3. 11  
Mais, persévérant dans la prière, elle suppliait Dieu avec larmes de la délivrer de cet opprobre.
- sed in oratione persistens cum lacrimis deprecabatur Deum, ut ab isto improperio liberaret eam. (Ⅳ)
3. 12  
Le troisième jour, elle acheva sa prière et bénit le Seigneur,
- Factum est autem die tertia, dum compleret orationem, benedicens Dominum (Ⅳ)
3. 13  
en disant : " Béni soit votre nom, ô Dieu de nos pères, qui, lors même que vous êtes irrité, faites miséricorde, et qui, au temps de la tribulation, pardonnez les péchés à ceux qui vous invoquent.
- dixit : Benedictum est nomen tuum, Deus patrum nostrorum : qui cum iratus fueris, misericordiam facies, et in tempore tribulationis peccata dimittis his qui invocant te. (Ⅳ)
3. 14  
Vers vous, Seigneur, je tourne mon visage, vers vous j'élève mes yeux.
- Ad te, Domine, faciem meam converto ; ad te oculos meos dirigo. (Ⅳ)
3. 15  
Je vous demande, Seigneur, de me délivrer des liens de cet opprobre; sinon, de me retirer de cette terre.
- Peto, Domine, ut de vinculo improperii hujus absolvas me, aut certe desuper terram eripias me. (Ⅳ)
3. 16  
Vous savez, Seigneur, que je n'ai jamais désiré un mari, et que j'ai conservé mon âme pure de toute concupiscence.
- Tu scis, Domine, quia numquam concupivi virum, et mundam servavi animam meam ab omni concupiscentia. (Ⅳ)
3. 17  
Jamais je n'ai fréquenté les jeux folâtres et n'ai eu de commerce avec les hommes de conduite légère.
- Numquam cum ludentibus miscui me, neque cum his qui in levitate ambulant, participem me præbui. (Ⅳ)
3. 18  
C'est dans votre crainte, et non pour suivre ma passion, que j'ai consenti à prendre un mari.
- Virum autem cum timore tuo, non cum libidine mea, consensi suscipere. (Ⅳ)
3. 19  
Ou bien je n'étais pas digne d'eux, ou bien peut-être n'étaient-ils pas dignes de moi, car il se pourrait que vous m'ayez conservée pour un autre époux.
- Et, aut ego indigna fui illis, aut illi forsitan me non fuerunt digni, quia forsitan viro alii conservasti me. (Ⅳ)
3. 20  
Il n'est pas au pouvoir de l'homme de pénétrer vos desseins.
- Non est enim in hominis potestate consilium tuum. (Ⅳ)
3. 21  
Mais quiconque vous honore tient pour assuré que sa vie, si elle a été dans l'épreuve, sera couronnée, que s'il a été dans la tribulation, il sera délivré, et que si le châtiment est venu sur lui, il pourra obtenir votre miséricorde.
- Hoc autem pro certo habet omnis qui te colit : quod vita ejus, si in probatione fuerit, coronabitur ; si autem in tribulatione fuerit, liberabitur ; et si in correptione fuerit, ad misericordiam tuam venire licebit. (Ⅳ)
3. 22  
Car vous ne prenez point plaisir à notre perte, mais après la tempête vous ramenez le calme, et après les pleurs et les larmes vous répandez la joie.
- Non enim delectaris in perditionibus nostris : quia post tempestatem tranquillum facis, et post lacrimationem et fletum, exultationem infundis. (Ⅳ)
3. 23  
Que votre nom, Dieu d'Israël, soit béni dans tous les siècles ! "
- Sit nomen tuum, Deus Israël, benedictum in sæcula. (Ⅳ)
3. 24  
Ces deux supplications furent exaucées en même temps devant la gloire du Dieu souverain;
- In illo tempore exauditæ sunt preces amborum in conspectu gloriæ summi Dei : (Ⅳ)
3. 25  
et le saint ange du Seigneur, Raphaël, fut envoyé pour guérir Tobie et Sara, dont les prières avaient été prononcées en même temps en présence du Seigneur.
- et missus est angelus Domini sanctus Raphaël ut curaret eos ambos, quorum uno tempore sunt orationes in conspectu Domini recitatæ. (Ⅳ)


Page: 1

Chapitre 3

| | 3| | | | | | | | | | | |







Home