Matthieu
Onelittleangel > > Matthieu  >
(58 Verses | Page 1 / 2)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

13. 1  
En ce jour là, Jésus sortit de la maison et s'assit au bord de la mer.

Ce même jour, Jésus sortit de la maison, et s'assit au bord de la mer. (Ⅰ)

*****

⸀Ἐν τῇ ἡμέρᾳ ἐκείνῃ ἐξελθὼν ὁ Ἰησοῦς ⸀τῆς οἰκίας ἐκάθητο παρὰ τὴν θάλασσαν· (Ⅲ)

*****

In illo die exiens Jesus de domo, sedebat secus mare. (Ⅳ)

*****

Et en ce jour-là, Jésus, étant sorti de la maison, s’assit près de la mer. (Ⅵ)

*****

Ce même jour-là Jésus étant sorti de la maison, s’assit près de la mer. (Ⅶ)

*****

Ce même jour, Jésus, étant sorti de la maison, s'assit au bord de la mer. (Ⅷ)

*****

13. 2  
Des foules s'assemblèrent autour de lui si nombreuses qu'il monta dans une barque, où il s'assit, tandis que toute la foule se tenait sur le rivage.

Une grande foule s'étant assemblée auprès de lui, il monta dans une barque, et il s'assit. Toute la foule se tenait sur le rivage. (Ⅰ)

*****

καὶ συνήχθησαν πρὸς αὐτὸν ὄχλοι πολλοί, ὥστε αὐτὸν ⸀εἰς πλοῖον ἐμβάντα καθῆσθαι, καὶ πᾶς ὁ ὄχλος ἐπὶ τὸν αἰγιαλὸν εἱστήκει. (Ⅲ)

*****

Et congregatæ sunt ad eum turbæ multæ, ita ut naviculam ascendens sederet : et omnis turba stabat in littore, (Ⅳ)

*****

Et de grandes foules étaient rassemblées auprès de lui, de sorte que, montant dans une nacelle, il s’assit; et toute la foule se tenait sur le rivage. (Ⅵ)

*****

Et de grandes troupes s’assemblèrent autour de lui, c’est pourquoi il monta dans une nacelle, et s’assit, et toute la multitude se tenait sur le rivage. (Ⅶ)

*****

Et une grande foule s'assembla auprès de lui; en sorte qu'il monta dans une barque. Il s'y assit, et toute la multitude se tenait sur le rivage. (Ⅷ)

*****

13. 3  
Et il leur parla de beaucoup de choses en paraboles, disant : " Voici que le semeur sortit pour semer.

Il leur parla en paraboles sur beaucoup de choses, et il dit: (Ⅰ)

*****

καὶ ἐλάλησεν αὐτοῖς πολλὰ ἐν παραβολαῖς λέγων· Ἰδοὺ ἐξῆλθεν ὁ σπείρων τοῦ σπείρειν. (Ⅲ)

*****

et locutus est eis multa in parabolis, dicens : Ecce exiit qui seminat, seminare. (Ⅳ)

*****

Et il leur dit beaucoup de choses par des paraboles, disant: Voici, un semeur sortit pour semer. (Ⅵ)

*****

Et il leur parla de plusieurs choses par des similitudes, en disant : voici, un semeur sortit pour semer. (Ⅶ)

*****

Et il leur dit plusieurs choses par des similitudes, et il leur parla ainsi: (Ⅷ)

*****

13. 4  
Et pendant qu'il semait, des (grains) tombèrent le long du chemin, et les oiseaux vinrent et les mangèrent.

Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin: les oiseaux vinrent, et la mangèrent. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐν τῷ σπείρειν αὐτὸν ἃ μὲν ἔπεσεν παρὰ τὴν ὁδόν, καὶ ⸂ἐλθόντα τὰ πετεινὰ⸃ κατέφαγεν αὐτά. (Ⅲ)

*****

Et dum seminat, quædam ceciderunt secus viam, et venerunt volucres cæli, et comederunt ea. (Ⅳ)

*****

Et comme il semait, quelques grains tombèrent le long du chemin, et les oiseaux vinrent et les dévorèrent. (Ⅵ)

*****

Et comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin, et les oiseaux vinrent, et la mangèrent toute. (Ⅶ)

*****

Un semeur sortit pour semer; et comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin; et les oiseaux vinrent et la mangèrent toute. (Ⅷ)

*****

13. 5  
D'autres tombèrent sur les endroits pierreux, où ils n'avaient pas beaucoup de terre, et ils levèrent aussitôt, parce que la terre était peu profonde;

Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n'avait pas beaucoup de terre: elle leva aussitôt, parce qu'elle ne trouva pas un sol profond; (Ⅰ)

*****

ἄλλα δὲ ἔπεσεν ἐπὶ τὰ πετρώδη ὅπου οὐκ εἶχεν γῆν πολλήν, καὶ εὐθέως ἐξανέτειλεν διὰ τὸ μὴ ἔχειν βάθος γῆς, (Ⅲ)

*****

Alia autem ceciderunt in petrosa, ubi non habebant terram multam : et continuo exorta sunt, quia non habebant altitudinem terræ : (Ⅳ)

*****

Et d’autres tombèrent sur les endroits rocailleux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre; et aussitôt ils levèrent, parce qu’ils n’avaient pas une terre profonde; (Ⅵ)

*****

Et une autre partie tomba dans des lieux pierreux, où elle n’avait guère de terre, et aussitôt elle leva, parce qu’elle n’entrait pas profondément dans la terre. (Ⅶ)

*****

Une autre partie tomba sur les endroits pierreux, où elle n'avait que peu de terre; et elle leva aussitôt, parce qu'elle n'entrait pas profondément dans la terre; (Ⅷ)

*****

13. 6  
mais, le soleil s'étant levé, ils furent brûlés et, parce qu'ils n'avaient pas de racine, ils se desséchèrent.

mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines. (Ⅰ)

*****

ἡλίου δὲ ἀνατείλαντος ἐκαυματίσθη καὶ διὰ τὸ μὴ ἔχειν ῥίζαν ἐξηράνθη. (Ⅲ)

*****

sole autem orto æstuaverunt ; et quia non habebant radicem, aruerunt. (Ⅳ)

*****

et, le soleil s’étant levé, ils furent brûlés, et parce qu’ils n’avaient pas de racine, ils séchèrent. (Ⅵ)

*****

Et le soleil s’étant levé, elle fut brûlée ; et parce qu’elle n’avait point de racine, elle sécha. (Ⅶ)

*****

Mais le soleil étant levé, elle fut brûlée; et parce qu'elle n'avait point de racine, elle sécha. (Ⅷ)

*****

13. 7  
D'autres tombèrent parmi les épines, et les épines montèrent et les étouffèrent.

Une autre partie tomba parmi les épines: les épines montèrent, et l'étouffèrent. (Ⅰ)

*****

ἄλλα δὲ ἔπεσεν ἐπὶ τὰς ἀκάνθας, καὶ ἀνέβησαν αἱ ἄκανθαι καὶ ⸀ἔπνιξαν αὐτά. (Ⅲ)

*****

Alia autem ceciderunt in spinas : et creverunt spinæ, et suffocaverunt ea. (Ⅳ)

*****

Et d’autres tombèrent entre les épines, et les épines montèrent et les étouffèrent. (Ⅵ)

*****

Et une autre partie tomba entre des épines ; et les épines montèrent, et l’étouffèrent. (Ⅶ)

*****

Une autre partie tomba parmi les épines; et les épines crûrent et l'étouffèrent. (Ⅷ)

*****

13. 8  
D'autres tombèrent dans la bonne terre, et ils donnèrent du fruit, l'un cent, l'autre soixante, l'autre trente.

Une autre partie tomba dans la bonne terre: elle donna du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente. (Ⅰ)

*****

ἄλλα δὲ ἔπεσεν ἐπὶ τὴν γῆν τὴν καλὴν καὶ ἐδίδου καρπόν, ὃ μὲν ἑκατὸν ὃ δὲ ἑξήκοντα ὃ δὲ τριάκοντα. (Ⅲ)

*****

Alia autem ceciderunt in terram bonam : et dabant fructum, aliud centesimum, aliud sexagesimum, aliud trigesimum. (Ⅳ)

*****

Et d’autres tombèrent sur une bonne terre et produisirent du fruit, l’un cent, l’autre soixante, l’autre trente. (Ⅵ)

*****

Et une autre partie tomba dans une bonne terre, et rendit du fruit, un grain [en rendit] cent, un autre, soixante, et un autre, trente. (Ⅶ)

*****

Et une autre partie tomba dans la bonne terre, et rapporta du fruit: un grain en rapporta cent, un autre soixante, et un autre trente. (Ⅷ)

*****

13. 9  
Que celui qui a des oreilles entende ! "

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (Ⅰ)

*****

ὁ ἔχων ⸀ὦτα ἀκουέτω. (Ⅲ)

*****

Qui habet aures audiendi, audiat.\ (Ⅳ)

*****

Qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. (Ⅵ)

*****

Qui a des oreilles pour ouïr, qu’il entende. (Ⅶ)

*****

Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. (Ⅷ)

*****

13. 10  
Alors les disciples s'approchant lui dirent : " Pourquoi leur parlez-vous en paraboles? "

Les disciples s'approchèrent, et lui dirent: Pourquoi leur parles-tu en paraboles? (Ⅰ)

*****

Καὶ προσελθόντες οἱ μαθηταὶ εἶπαν αὐτῷ· Διὰ τί ἐν παραβολαῖς λαλεῖς αὐτοῖς; (Ⅲ)

*****

Et accedentes discipuli dixerunt ei : Quare in parabolis loqueris eis ? (Ⅳ)

*****

Et les disciples, s’approchant, lui dirent: Pourquoi leur parles-tu en paraboles? (Ⅵ)

*****

Alors les Disciples s’approchant lui dirent : pourquoi leur parles-tu par des similitudes ? (Ⅶ)

*****

Alors les disciples, s'étant approchés, lui dirent: Pourquoi leur parles-tu en paraboles? (Ⅷ)

*****

13. 11  
Il leur répondit : " A vous, il a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux; mais à eux, cela n'a pas été donné.

Jésus leur répondit: Parce qu'il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que cela ne leur a pas été donné. (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ ἀποκριθεὶς εἶπεν ⸀αὐτοῖς· Ὅτι ὑμῖν δέδοται γνῶναι τὰ μυστήρια τῆς βασιλείας τῶν οὐρανῶν, ἐκείνοις δὲ οὐ δέδοται. (Ⅲ)

*****

Qui respondens, ait illis : Quia vobis datum est nosse mysteria regni cælorum : illis autem non est datum. (Ⅳ)

*****

Et lui, répondant, leur dit: C’est parce qu’à vous il est donné de connaître les mystères du royaume des cieux; mais à eux, il n’est pas donné. (Ⅵ)

*****

Il répondit, et leur dit : c’est parce qu’il vous est donné de connaître les mystères du Royaume des cieux, et que, pour eux, il ne leur est point donné [de les connaître]. (Ⅶ)

*****

Il répondit, et leur dit: Parce qu'il vous est donné de connaître les mystères du royaume des cieux; mais cela ne leur est point donné. (Ⅷ)

*****

13. 12  
Car on donnera à celui qui a, et il y aura (pour lui) surabondance; mais à celui qui n'a pas, on lui ôtera même ce qu'il a.

Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a. (Ⅰ)

*****

ὅστις γὰρ ἔχει, δοθήσεται αὐτῷ καὶ περισσευθήσεται· ὅστις δὲ οὐκ ἔχει, καὶ ὃ ἔχει ἀρθήσεται ἀπ’ αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

Qui enim habet, dabitur ei, et abundabit : qui autem non habet, et quod habet auferetur ab eo. (Ⅳ)

*****

Car à quiconque a, il sera donné, et il sera dans l’abondance; mais à quiconque n’a pas, cela même qu’il a sera ôté. (Ⅵ)

*****

Car à celui qui a, il sera donné, et il aura encore plus ; mais à celui qui n’a rien, cela même qu’il a lui sera ôté. (Ⅶ)

*****

Car on donnera à celui qui a, et il aura encore davantage; mais pour celui qui n'a pas, on lui ôtera même ce qu'il a. (Ⅷ)

*****

13. 13  
C'est pourquoi je leur parle en paraboles, parce que voyant ils ne voient pas, et entendant ils n'entendent ni ne comprennent.

C'est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu'en voyant ils ne voient point, et qu'en entendant ils n'entendent ni ne comprennent. (Ⅰ)

*****

διὰ τοῦτο ἐν παραβολαῖς αὐτοῖς λαλῶ, ὅτι βλέποντες οὐ βλέπουσιν καὶ ἀκούοντες οὐκ ἀκούουσιν οὐδὲ συνίουσιν· (Ⅲ)

*****

Ideo in parabolis loquor eis : quia videntes non vident, et audientes non audiunt, neque intelligunt. (Ⅳ)

*****

C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce que voyant ils ne voient pas, et qu’entendant ils n’entendent ni ne comprennent. (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi je leur parle par des similitudes, à cause qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils n’entendent point, et ne comprennent point. (Ⅶ)

*****

C'est à cause de cela que je leur parle en similitudes, parce qu'en voyant ils ne voient point, et qu'en entendant ils n'entendent et ne comprennent point. (Ⅷ)

*****

13. 14  
Pour eux s'accomplit la prophétie d'Isaïe qui dit : Vous entendrez de vos oreilles et vous ne comprendrez point; vous verrez de vos yeux, et vous ne verrez point.

Et pour eux s'accomplit cette prophétie d'Ésaïe: Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point; Vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point. (Ⅰ)

*****

καὶ ἀναπληροῦται αὐτοῖς ἡ προφητεία Ἠσαΐου ἡ λέγουσα· Ἀκοῇ ἀκούσετε καὶ οὐ μὴ συνῆτε, καὶ βλέποντες βλέψετε καὶ οὐ μὴ ἴδητε. (Ⅲ)

*****

Et adimpletur in eis prophetia Isaiæ, dicentis : [Auditu audietis, et non intelligetis :/ et videntes videbitis, et non videbitis./ (Ⅳ)

*****

Et par eux s’accomplit la prophétie d’Ésaïe qui dit: «En entendant vous entendrez et vous ne comprendrez point, et en voyant vous verrez et vous n’apercevrez point; (Ⅵ)

*****

Et [ainsi] s’accomplit en eux la prophétie d’Esaïe, qui dit : en entendant vous ne comprendrez point ; et en voyant vous verrez, et vous n’apercevrez point. (Ⅶ)

*****

Ainsi s'accomplit en eux la prophétie d'Ésaïe, qui dit: Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point; en voyant vous verrez, et vous ne discernerez point. (Ⅷ)

*****

13. 15  
Car le cœur de ce peuple s'est épaissi, et ils sont durs d'oreilles, et ils ferment leurs yeux : de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n'entendent, que leur cœur ne comprenne, qu'ils ne se convertissent et que je ne les guérisse.

Car le coeur de ce peuple est devenu insensible; Ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, De peur qu'ils ne voient de leurs yeux, qu'ils n'entendent de leurs oreilles, Qu'ils ne comprennent de leur coeur, Qu'ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. (Ⅰ)

*****

ἐπαχύνθη γὰρ ἡ καρδία τοῦ λαοῦ τούτου, καὶ τοῖς ὠσὶν βαρέως ἤκουσαν, καὶ τοὺς ὀφθαλμοὺς αὐτῶν ἐκάμμυσαν· μήποτε ἴδωσιν τοῖς ὀφθαλμοῖς καὶ τοῖς ὠσὶν ἀκούσωσιν καὶ τῇ καρδίᾳ συνῶσιν καὶ ἐπιστρέψωσιν, καὶ ἰάσομαι αὐτούς. (Ⅲ)

*****

Incrassatum est enim cor populi hujus,/ et auribus graviter audierunt,/ et oculos suos clauserunt :/ nequando videant oculis, et auribus audiant,/ et corde intelligant, et convertantur,/ et sanem eos.] (Ⅳ)

*****

car le cœur de ce peuple s’est épaissi, et ils ont ouï dur de leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient des yeux, et qu’ils n’entendent des oreilles, et qu’ils ne comprennent du cœur, et qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse». (Ⅵ)

*****

Car le cœur de ce peuple est engraissé, et ils ont ouï dur de leurs oreilles, et ont cligné de leurs yeux ; de peur qu’ils ne voient des yeux, et qu’ils n’entendent des oreilles, et qu’ils ne comprennent du cœur, et ne se convertissent, et que je ne les guérisse. (Ⅶ)

*****

Car le cœur de ce peuple est appesanti; ils entendent dur de leurs oreilles, ils ont fermé les yeux, de peur qu'ils ne voient de leurs yeux, et qu'ils n'entendent de leurs oreilles, et qu'ils ne comprennent du cœur, et qu'ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. (Ⅷ)

*****

13. 16  
Pour vous, heureux vos yeux parce qu'ils voient, et vos oreilles parce qu'elles entendent !

Mais heureux sont vos yeux, parce qu'ils voient, et vos oreilles, parce qu'elles entendent! (Ⅰ)

*****

ὑμῶν δὲ μακάριοι οἱ ὀφθαλμοὶ ὅτι βλέπουσιν, καὶ τὰ ὦτα ὑμῶν ὅτι ⸀ἀκούουσιν. (Ⅲ)

*****

Vestri autem beati oculi quia vident, et aures vestræ quia audiunt. (Ⅳ)

*****

Mais bienheureux sont vos yeux, car ils voient, et vos oreilles, car elles entendent; (Ⅵ)

*****

Mais vos yeux sont bienheureux, car ils voient ; et, vos oreilles sont [bienheureuses], car elles entendent. (Ⅶ)

*****

Mais vous êtes heureux d'avoir des yeux qui voient et des oreilles qui entendent. (Ⅷ)

*****

13. 17  
Je vous le dis en vérité, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ils ne l'ont pas vu; entendre ce que vous entendez, et ils ne l'ont pas entendu.

Je vous le dis en vérité, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu. (Ⅰ)

*****

ἀμὴν γὰρ λέγω ὑμῖν ὅτι πολλοὶ προφῆται καὶ δίκαιοι ἐπεθύμησαν ἰδεῖν ἃ βλέπετε καὶ οὐκ εἶδαν, καὶ ἀκοῦσαι ἃ ἀκούετε καὶ οὐκ ἤκουσαν. (Ⅲ)

*****

Amen quippe dico vobis, quia multi prophetæ et justi cupierunt videre quæ videtis, et non viderunt : et audire quæ auditis, et non audierunt.\ (Ⅳ)

*****

car en vérité, je vous dis, que plusieurs prophètes et plusieurs justes ont désiré de voir les choses que vous voyez, et ils ne les ont pas vues, et d’entendre les choses que vous entendez, et ils ne les ont pas entendues. (Ⅵ)

*****

Car en vérité je vous dis, que plusieurs Prophètes et plusieurs justes ont désiré de voir les choses que vous voyez, et ils ne les ont point vues ; et d’ouïr les choses que vous entendez, et ils ne les ont point ouïes. (Ⅶ)

*****

Car je vous dis en vérité que plusieurs prophètes et justes ont désiré de voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu; et d'entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu. (Ⅷ)

*****

13. 18  
Vous donc, écoutez (le sens de) la parabole du semeur :

Vous donc, écoutez ce que signifie la parabole du semeur. (Ⅰ)

*****

Ὑμεῖς οὖν ἀκούσατε τὴν παραβολὴν τοῦ ⸀σπείραντος. (Ⅲ)

*****

Vos ergo audite parabolam seminantis. (Ⅳ)

*****

Vous donc, écoutez la parabole du semeur. (Ⅵ)

*****

Vous donc, écoutez [le sens de] la similitude du semeur. (Ⅶ)

*****

Vous donc entendez la parabole du semeur: (Ⅷ)

*****

13. 19  
Quiconque entend la parole du royaume et ne la comprend pas, le Malin vient, et il enlève ce qui a été semé dans son cœur : c'est (le grain) qui a été semé le long du chemin.

Lorsqu'un homme écoute la parole du royaume et ne la comprend pas, le malin vient et enlève ce qui a été semé dans son coeur: cet homme est celui qui a reçu la semence le long du chemin. (Ⅰ)

*****

παντὸς ἀκούοντος τὸν λόγον τῆς βασιλείας καὶ μὴ συνιέντος, ἔρχεται ὁ πονηρὸς καὶ ἁρπάζει τὸ ἐσπαρμένον ἐν τῇ καρδίᾳ αὐτοῦ· οὗτός ἐστιν ὁ παρὰ τὴν ὁδὸν σπαρείς. (Ⅲ)

*****

Omnis qui audit verbum regni, et non intelligit, venit malus, et rapit quod seminatum est in corde ejus : hic est qui secus viam seminatus est. (Ⅳ)

*****

Toutes les fois que quelqu’un entend la parole du royaume, et ne la comprend pas, le méchant vient et ravit ce qui est semé dans son cœur; c’est là celui qui a été semé le long du chemin. (Ⅵ)

*****

Quand un homme écoute la parole du Royaume, et ne la comprend point, le malin vient, et ravit ce qui est semé dans son cœur ; et c’est là celui qui a reçu la semence auprès du chemin. (Ⅶ)

*****

Lorsqu'un homme écoute la parole du Royaume, et qu'il ne la comprend point, le Malin vient, et ravit ce qui est semé dans le cœur; c'est celui qui a reçu la semence le long du chemin. (Ⅷ)

*****

13. 20  
Celui qui a été semé sur des endroits pierreux, c'est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie;

Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c'est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie; (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ ἐπὶ τὰ πετρώδη σπαρείς, οὗτός ἐστιν ὁ τὸν λόγον ἀκούων καὶ εὐθὺς μετὰ χαρᾶς λαμβάνων αὐτόν, (Ⅲ)

*****

Qui autem super petrosa seminatus est, hic est qui verbum audit, et continuo cum gaudio accipit illud : (Ⅳ)

*****

Et celui qui a été semé sur les endroits rocailleux, c’est celui qui entend la parole, et qui la reçoit aussitôt avec joie; (Ⅵ)

*****

Et celui qui a reçu la semence dans des lieux pierreux, c’est celui qui écoute la parole, et qui la reçoit aussitôt avec joie ; (Ⅶ)

*****

Et celui qui a reçu la semence dans des endroits pierreux, c'est celui qui entend la parole, et qui la reçoit aussitôt avec joie; (Ⅷ)

*****

13. 21  
mais il n'y a pas en lui de racines et il est éphémère; dès que survient la tribulation ou la persécution à cause de la parole, aussitôt il trébuche.

mais il n'a pas de racines en lui-même, il manque de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute. (Ⅰ)

*****

οὐκ ἔχει δὲ ῥίζαν ἐν ἑαυτῷ ἀλλὰ πρόσκαιρός ἐστιν, γενομένης δὲ θλίψεως ἢ διωγμοῦ διὰ τὸν λόγον εὐθὺς σκανδαλίζεται. (Ⅲ)

*****

non habet autem in se radicem, sed est temporalis : facta autem tribulatione et persecutione propter verbum, continuo scandalizatur. (Ⅳ)

*****

mais il n’a pas de racine en lui-même, mais n’est que pour un temps: et quand la tribulation ou la persécution survient à cause de la parole, il est aussitôt scandalisé. (Ⅵ)

*****

Mais il n’a point de racine en lui-même, c’est pourquoi il n’est qu’à temps ; de sorte que dès que l’affliction ou la persécution survienne à cause de la parole, il est aussitôt scandalisé. (Ⅶ)

*****

Mais il n'a point de racine en lui-même, il ne dure qu'un moment, et lorsque l'affliction ou la persécution survient à cause de la parole, il se scandalise aussitôt. (Ⅷ)

*****

13. 22  
Celui qui a été semé dans les épines, c'est celui qui entend la parole, mais les sollicitudes du siècle et la séduction des richesses étouffent la parole, et elle devient stérile.

Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c'est celui qui entend la parole, mais en qui les soucis du siècle et la séduction des richesses étouffent cette parole, et la rendent infructueuse. (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ εἰς τὰς ἀκάνθας σπαρείς, οὗτός ἐστιν ὁ τὸν λόγον ἀκούων, καὶ ἡ μέριμνα τοῦ αἰῶνος ⸀τούτου καὶ ἡ ἀπάτη τοῦ πλούτου συμπνίγει τὸν λόγον, καὶ ἄκαρπος γίνεται. (Ⅲ)

*****

Qui autem seminatus est in spinis, hic est qui verbum audit, et sollicitudo sæculi istius, et fallacia divitiarum suffocat verbum, et sine fructu efficitur. (Ⅳ)

*****

Et celui qui a été semé dans les épines, c’est celui qui entend la parole; et les soucis de ce siècle et la tromperie des richesses étouffent la parole, et il est sans fruit. (Ⅵ)

*****

Et celui qui a reçu la semence entre les épines, c’est celui qui écoute la parole de Dieu, mais l’inquiétude pour les choses de ce monde, et la tromperie des richesses étouffent la parole, et elle devient infructueuse. (Ⅶ)

*****

Et celui qui a reçu la semence parmi les épines, c'est celui qui entend la parole; mais les soucis de ce monde et la séduction des richesses étouffent la parole, et elle devient infructueuse. (Ⅷ)

*****

13. 23  
Celui qui a été semé dans la bonne terre, c'est celui qui entend la parole et la comprend; il porte du fruit, et donne l'un cent, l'autre soixante, l'autre trente (pour un).

Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c'est celui qui entend la parole et la comprend; il porte du fruit, et un grain en donne cent, un autre soixante, un autre trente. (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ ἐπὶ τὴν ⸂καλὴν γῆν⸃ σπαρείς, οὗτός ἐστιν ὁ τὸν λόγον ἀκούων καὶ ⸀συνιείς, ὃς δὴ καρποφορεῖ καὶ ποιεῖ ὃ μὲν ἑκατὸν ὃ δὲ ἑξήκοντα ὃ δὲ τριάκοντα. (Ⅲ)

*****

Qui vero in terram bonam seminatus est, hic est qui audit verbum, et intelligit, et fructum affert, et facit aliud quidem centesimum, aliud autem sexagesimum, aliud vero trigesimum.\ (Ⅳ)

*****

Et celui qui a été semé sur la bonne terre, c’est celui qui entend et comprend la parole, qui aussi porte du fruit, et produit l’un cent, l’autre soixante, l’autre trente. (Ⅵ)

*****

Mais celui qui a reçu la semence dans une bonne terre, c’est celui qui écoute la parole, et qui la comprend ; et porte du fruit, et produit, l’un cent, l’autre soixante, et l’autre trente. (Ⅶ)

*****

Mais celui qui a reçu la semence dans une bonne terre, c'est celui qui entend la parole, et qui la comprend, et qui porte du fruit; en sorte qu'un grain en produit cent, un autre soixante, et un autre trente. (Ⅷ)

*****

13. 24  
Il leur proposa une autre parabole, disant : " Le royaume des cieux est semblable à un homme qui avait semé de bonne semence dans son champ.

Il leur proposa une autre parabole, et il dit: Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. (Ⅰ)

*****

Ἄλλην παραβολὴν παρέθηκεν αὐτοῖς λέγων· Ὡμοιώθη ἡ βασιλεία τῶν οὐρανῶν ἀνθρώπῳ ⸀σπείραντι καλὸν σπέρμα ἐν τῷ ἀγρῷ αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

Aliam parabolam proposuit illis, dicens : Simile factum est regnum cælorum homini, qui seminavit bonum semen in agro suo : (Ⅳ)

*****

Il leur proposa une autre parabole, disant: Le royaume des cieux a été fait semblable à un homme qui semait de bonne semence dans son champ. (Ⅵ)

*****

Il leur proposa une autre similitude, en disant : le Royaume des cieux ressemble à un homme qui a semé de la bonne semence dans son champ. (Ⅶ)

*****

Jésus leur proposa une autre parabole, en disant: Le royaume des cieux est semblable à un homme qui avait semé une bonne semence dans son champ. (Ⅷ)

*****

13. 25  
Or, pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint et sema de l'ivraie au milieu du froment par dessus, et il s'en alla.

Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l'ivraie parmi le blé, et s'en alla. (Ⅰ)

*****

ἐν δὲ τῷ καθεύδειν τοὺς ἀνθρώπους ἦλθεν αὐτοῦ ὁ ἐχθρὸς καὶ ⸀ἐπέσπειρεν ζιζάνια ἀνὰ μέσον τοῦ σίτου καὶ ἀπῆλθεν. (Ⅲ)

*****

cum autem dormirent homines, venit inimicus ejus, et superseminavit zizania in medio tritici, et abiit. (Ⅳ)

*****

Mais pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint et sema de l’ivraie parmi le froment, et s’en alla. (Ⅵ)

*****

Mais pendant que les hommes dormaient, son ennemi est venu, qui a semé de l’ivraie parmi le blé, puis s’en est allé. (Ⅶ)

*****

Mais pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint, qui sema de l'ivraie parmi le blé, et s'en alla. (Ⅷ)

*****

13. 26  
Quand l'herbe eut poussé et donné son fruit, alors apparut aussi l'ivraie.

Lorsque l'herbe eut poussé et donné du fruit, l'ivraie parut aussi. (Ⅰ)

*****

ὅτε δὲ ἐβλάστησεν ὁ χόρτος καὶ καρπὸν ἐποίησεν, τότε ἐφάνη καὶ τὰ ζιζάνια. (Ⅲ)

*****

Cum autem crevisset herba, et fructum fecisset, tunc apparuerunt et zizania. (Ⅳ)

*****

Et lorsque la tige monta et produisit du fruit, alors l’ivraie aussi parut. (Ⅵ)

*****

Et après que la semence fut venue en herbe, et qu’elle eut porté du fruit, alors aussi parut l’ivraie. (Ⅶ)

*****

Et après que la semence eut poussé, et qu'elle eut produit du fruit, l'ivraie parut aussi. (Ⅷ)

*****

13. 27  
Et les serviteurs du maître de maison vinrent lui dire : " Maître, n'avez-vous pas semé de bonne semence dans votre champ? D'où (vient) donc qu'il s'y trouve de l'ivraie? "

Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire: Seigneur, n'as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie? (Ⅰ)

*****

προσελθόντες δὲ οἱ δοῦλοι τοῦ οἰκοδεσπότου εἶπον αὐτῷ· Κύριε, οὐχὶ καλὸν σπέρμα ⸀ἔσπειρας ἐν τῷ σῷ ἀγρῷ; πόθεν οὖν ἔχει ζιζάνια; (Ⅲ)

*****

Accedentes autem servi patrisfamilias, dixerunt ei : Domine, nonne bonum semen seminasti in agro tuo ? unde ergo habet zizania ? (Ⅳ)

*****

Et les esclaves du maître de la maison, s’approchant, lui dirent: Seigneur, n’as-tu pas semé de bonne semence dans ton champ? D’où vient donc qu’il a l’ivraie? (Ⅵ)

*****

Et les serviteurs du père de famille vinrent à lui, et lui dirent : Seigneur, n’as-tu pas semé de la bonne semence dans ton champ ? d’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? (Ⅶ)

*****

Alors les serviteurs du père de famille lui vinrent dire: Seigneur, n'as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie? (Ⅷ)

*****

13. 28  
Il leur dit : " C'est un ennemi qui a fait cela. " Les serviteurs lui disent : " Voulez-vous que nous allions la ramasser? —

Il leur répondit: C'est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent: Veux-tu que nous allions l'arracher? (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ ἔφη αὐτοῖς· Ἐχθρὸς ἄνθρωπος τοῦτο ἐποίησεν. οἱ δὲ ⸂δοῦλοι αὐτῷ λέγουσιν⸃· Θέλεις οὖν ἀπελθόντες ⸀συλλέξωμεν αὐτά; (Ⅲ)

*****

Et ait illis : Inimicus homo hoc fecit. Servi autem dixerunt ei : Vis, imus, et colligimus ea ? (Ⅳ)

*****

Et il leur dit: Un ennemi a fait cela. Et les esclaves lui dirent: Veux-tu donc que nous allions et que nous la cueillions? (Ⅵ)

*****

Mais il leur dit : c’est l’ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : veux-tu donc que nous y allions, et que nous cueillions l’ivraie ? (Ⅶ)

*****

Et il leur dit: C'est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui répondirent: Veux-tu donc que nous allions la cueillir? (Ⅷ)

*****

13. 29  
Non, dit-il, de peur qu'en ramassant l'ivraie vous n'arrachiez aussi le froment.

Non, dit-il, de peur qu'en arrachant l'ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. (Ⅰ)

*****

ὁ δέ ⸀φησιν· Οὔ, μήποτε συλλέγοντες τὰ ζιζάνια ἐκριζώσητε ἅμα αὐτοῖς τὸν σῖτον· (Ⅲ)

*****

Et ait : Non : ne forte colligentes zizania, eradicetis simul cum eis et triticum. (Ⅳ)

*****

Et il dit: Non, de peur qu’en cueillant l’ivraie, vous ne déraciniez le froment avec elle. (Ⅵ)

*****

Et il leur dit : non ; de peur qu’il n’arrive qu’en cueillant l’ivraie, vous n’arrachiez le blé en même temps. (Ⅶ)

*****

Et il dit: Non, de peur qu'en cueillant l'ivraie vous n'arrachiez le froment en même temps. (Ⅷ)

*****

13. 30  
Laissez croître ensemble l'un et l'autre jusqu'à la moisson, et au temps de la moisson je dirai aux moissonneurs : Ramassez d'abord l'ivraie, et liez-la en bottes pour la brûler; quant au froment, amassez-le dans mon grenier. "

Laissez croître ensemble l'un et l'autre jusqu'à la moisson, et, à l'époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Arrachez d'abord l'ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier. (Ⅰ)

*****

ἄφετε συναυξάνεσθαι ἀμφότερα ⸀μέχρι τοῦ θερισμοῦ· καὶ ἐν καιρῷ τοῦ θερισμοῦ ἐρῶ τοῖς θερισταῖς· Συλλέξατε πρῶτον τὰ ζιζάνια καὶ δήσατε αὐτὰ εἰς δέσμας πρὸς τὸ κατακαῦσαι αὐτά, τὸν δὲ σῖτον ⸀συναγάγετε εἰς τὴν ἀποθήκην μου. (Ⅲ)

*****

Sinite utraque crescere usque ad messem, et in tempore messis dicam messoribus : Colligite primum zizania, et alligate ea in fasciculos ad comburendum : triticum autem congregate in horreum meum.\ (Ⅳ)

*****

Laissez-les croître tous deux ensemble jusqu’à la moisson; et au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Cueillez premièrement l’ivraie, et liez-la en bottes pour la brûler, mais assemblez le froment dans mon grenier. (Ⅵ)

*****

Laissez-les croître tous deux ensemble, jusqu’à la moisson ; et au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : cueillez premièrement l’ivraie, et la liez en faisceaux pour la brûler ; mais assemblez le blé dans mon grenier. (Ⅶ)

*****

Laissez-les croître tous deux ensemble jusqu'à la moisson; et au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Cueillez premièrement l'ivraie, et liez-la en faisceaux pour la brûler; mais assemblez le froment dans mon grenier. (Ⅷ)

*****

13. 31  
Il leur proposa une autre parabole, disant : " Le royaume de cieux est semblable à un grain de sénevé, qu'un homme a pris et a semé dans son champ.

Il leur proposa une autre parabole, et il dit: Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu'un homme a pris et semé dans son champ. (Ⅰ)

*****

Ἄλλην παραβολὴν παρέθηκεν αὐτοῖς λέγων· Ὁμοία ἐστὶν ἡ βασιλεία τῶν οὐρανῶν κόκκῳ σινάπεως, ὃν λαβὼν ἄνθρωπος ἔσπειρεν ἐν τῷ ἀγρῷ αὐτοῦ· (Ⅲ)

*****

Aliam parabolam proposuit eis dicens : Simile est regnum cælorum grano sinapis, quod accipiens homo seminavit in agro suo : (Ⅳ)

*****

Il leur proposa une autre parabole, disant: Le royaume des cieux est semblable à un grain de moutarde qu’un homme prit et sema dans son champ: (Ⅵ)

*****

Il leur proposa une autre similitude, en disant : le Royaume des cieux est semblable au grain de semence de moutarde que quelqu’un a pris et semé dans son champ. (Ⅶ)

*****

Il leur proposa une autre parabole, en disant: Le royaume des cieux est semblable à un grain de moutarde que quelqu'un prend et sème dans son champ; (Ⅷ)

*****

13. 32  
C'est la plus petite de toutes les semences; mais, lorsqu'il a poussé, il est plus grand que les plantes potagères et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent nicher dans ses branches. "

C'est la plus petite de toutes les semences; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches. (Ⅰ)

*****

ὃ μικρότερον μέν ἐστιν πάντων τῶν σπερμάτων, ὅταν δὲ αὐξηθῇ μεῖζον τῶν λαχάνων ἐστὶν καὶ γίνεται δένδρον, ὥστε ἐλθεῖν τὰ πετεινὰ τοῦ οὐρανοῦ καὶ κατασκηνοῦν ἐν τοῖς κλάδοις αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

quod minimum quidem est omnibus seminibus : cum autem creverit, majus est omnibus oleribus, et fit arbor, ita ut volucres cæli veniant, et habitent in ramis ejus. (Ⅳ)

*****

lequel est, il est vrai, plus petit que toutes les semences; mais quand il a pris sa croissance, il est plus grand que les herbes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent et demeurent dans ses branches. (Ⅵ)

*****

Qui est bien la plus petite de toutes les semences ; mais quand il est crû, il est plus grand que les autres plantes, et devient un arbre ; tellement que les oiseaux du ciel y viennent, et font leurs nids dans ses branches. (Ⅶ)

*****

Ce grain est la plus petite de toutes les semences; mais quand il a crû, il est plus grand que les légumes, et il devient un arbre; tellement que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches. (Ⅷ)

*****

13. 33  
Il leur dit une autre parabole : " Le royaume des cieux est semblable au levain qu'une femme prit et mélangea dans trois mesures de farine, jusqu'à ce que le tout eût fermenté. "

Il leur dit cette autre parabole: Le royaume des cieux est semblable à du levain qu'une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu'à ce que la pâte soit toute levée. (Ⅰ)

*****

Ἄλλην παραβολὴν ἐλάλησεν αὐτοῖς· Ὁμοία ἐστὶν ἡ βασιλεία τῶν οὐρανῶν ζύμῃ, ἣν λαβοῦσα γυνὴ ⸀ἐνέκρυψεν εἰς ἀλεύρου σάτα τρία ἕως οὗ ἐζυμώθη ὅλον. (Ⅲ)

*****

Aliam parabolam locutus est eis : Simile est regnum cælorum fermento, quod acceptum mulier abscondit in farinæ satis tribus, donec fermentatum est totum. (Ⅳ)

*****

Il leur dit une autre parabole: Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme prit et qu’elle cacha parmi trois mesures de farine, jusqu’à ce que tout fût levé. (Ⅵ)

*****

Il leur dit une autre similitude : le Royaume des cieux est semblable au levain qu’une femme prend, et qu’elle met parmi trois mesures de farine, jusqu’à ce qu’elle soit toute levée. (Ⅶ)

*****

Il leur dit une autre parabole: Le royaume des cieux est semblable à du levain qu'une femme a pris et mêlé à trois mesures de farine, jusqu'à ce que la pâte soit toute levée. (Ⅷ)

*****

13. 34  
Jésus dit aux foules toutes ces choses en paraboles, et il ne leur disait rien sans parabole,

Jésus dit à la foule toutes ces choses en paraboles, et il ne lui parlait point sans parabole, (Ⅰ)

*****

Ταῦτα πάντα ἐλάλησεν ὁ Ἰησοῦς ἐν παραβολαῖς τοῖς ὄχλοις, καὶ χωρὶς παραβολῆς ⸀οὐδὲν ἐλάλει αὐτοῖς· (Ⅲ)

*****

Hæc omnia locutus est Jesus in parabolis ad turbas : et sine parabolis non loquebatur eis : (Ⅳ)

*****

Jésus dit toutes ces choses aux foules en paraboles, et sans parabole il ne leur disait rien; (Ⅵ)

*****

Jésus dit toutes ces choses aux troupes en similitudes, et il ne leur parlait point sans similitudes ; (Ⅶ)

*****

Jésus dit toutes ces choses au peuple en similitudes, et il ne leur parlait point sans similitudes. (Ⅷ)

*****

13. 35  
pour que s'accomplît la parole dite par le prophète : J'ouvrirai ma bouche en paraboles, je proférerai des choses cachées depuis la création du monde.

afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète: J'ouvrirai ma bouche en paraboles, Je publierai des choses cachées depuis la création du monde. (Ⅰ)

*****

ὅπως πληρωθῇ τὸ ῥηθὲν διὰ τοῦ προφήτου λέγοντος· Ἀνοίξω ἐν παραβολαῖς τὸ στόμα μου, ἐρεύξομαι κεκρυμμένα ἀπὸ ⸀καταβολῆς. (Ⅲ)

*****

ut impleretur quod dictum erat per prophetam dicentem : Aperiam in parabolis os meum ; eructabo abscondita a constitutione mundi.\ (Ⅳ)

*****

en sorte que fût accompli ce qui a été dit par le prophète, disant: «J’ouvrirai ma bouche en paraboles, je proférerai des choses qui ont été cachées dès la fondation du monde». (Ⅵ)

*****

Afin que fût accompli ce dont il avait été parlé par le Prophète, en disant : j’ouvrirai ma bouche en similitudes ; je déclarerai les choses qui ont été cachées dès la fondation du monde. (Ⅶ)

*****

De sorte que ce qui avait été dit par le prophète en ces termes, fut accompli: J'ouvrirai ma bouche en similitudes; j'annoncerai des choses qui ont été cachées depuis la création du monde. (Ⅷ)

*****

13. 36  
Alors, ayant quitté les foules, il revint dans la maison, et ses disciples s'approchèrent de lui et dirent : " Expliquez-nous la parabole de l'ivraie du champ. "

Alors il renvoya la foule, et entra dans la maison. Ses disciples s'approchèrent de lui, et dirent: Explique-nous la parabole de l'ivraie du champ. (Ⅰ)

*****

Τότε ἀφεὶς τοὺς ὄχλους ἦλθεν εἰς τὴν ⸀οἰκίαν. καὶ προσῆλθον αὐτῷ οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ λέγοντες· ⸀Διασάφησον ἡμῖν τὴν παραβολὴν τῶν ζιζανίων τοῦ ἀγροῦ. (Ⅲ)

*****

Tunc, dimissis turbis, venit in domum : et accesserunt ad eum discipuli ejus, dicentes : Edissere nobis parabolam zizaniorum agri. (Ⅳ)

*****

Alors, ayant congédié les foules, il entra dans la maison; et ses disciples vinrent à lui, disant: Expose-nous la parabole de l’ivraie du champ. (Ⅵ)

*****

Alors Jésus ayant laissé les troupes, s’en alla à la maison, et ses Disciples vinrent à lui, et lui dirent : explique-nous la similitude de l’ivraie du champ. (Ⅶ)

*****

Alors Jésus, ayant renvoyé le peuple, s'en alla à la maison, et ses disciples, étant venus vers lui, lui dirent: Explique-nous la parabole de l'ivraie du champ. (Ⅷ)

*****

13. 37  
Il répondit : " Celui qui sème la bonne semence, c'est le Fils de l'homme;

Il répondit: Celui qui sème la bonne semence, c'est le Fils de l'homme; (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ ἀποκριθεὶς ⸀εἶπεν· Ὁ σπείρων τὸ καλὸν σπέρμα ἐστὶν ὁ υἱὸς τοῦ ἀνθρώπου· (Ⅲ)

*****

Qui respondens ait illis : Qui seminat bonum semen, est Filius hominis. (Ⅳ)

*****

Et lui, répondant, leur dit: Celui qui sème la bonne semence, c’est le fils de l’homme; (Ⅵ)

*****

Et il leur répondit et dit : celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme ; (Ⅶ)

*****

Il répondit, et leur dit: Celui qui sème la bonne semence, c'est le Fils de l'homme; (Ⅷ)

*****

13. 38  
le champ, c'est le monde; la bonne semence, ce sont les fils du royaume; l'ivraie, ce sont les fils du Malin;

le champ, c'est le monde; la bonne semence, ce sont les fils du royaume; l'ivraie, ce sont les fils du malin; (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ ἀγρός ἐστιν ὁ κόσμος· τὸ δὲ καλὸν σπέρμα, οὗτοί εἰσιν οἱ υἱοὶ τῆς βασιλείας· τὰ δὲ ζιζάνιά εἰσιν οἱ υἱοὶ τοῦ πονηροῦ, (Ⅲ)

*****

Ager autem est mundus. Bonum vero semen, hi sunt filii regni. Zizania autem, filii sunt nequam. (Ⅳ)

*****

et le champ, c’est le monde; et la bonne semence, ce sont les fils du royaume; et l’ivraie, ce sont les fils du méchant; (Ⅵ)

*****

Et le champ, c’est le monde ; la bonne semence ce sont les enfants du Royaume, et l’ivraie ce sont les enfants du malin ; (Ⅶ)

*****

Le champ, c'est le monde; la bonne semence, ce sont les enfants du royaume; l'ivraie, ce sont les enfants du Malin; (Ⅷ)

*****

13. 39  
l'ennemi qui l'a semée, c'est le diable; la moisson, c'est consommation du siècle; les moissonneurs, ce sont les anges.

l'ennemi qui l'a semée, c'est le diable; la moisson, c'est la fin du monde; les moissonneurs, ce sont les anges. (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ ἐχθρὸς ὁ σπείρας αὐτά ἐστιν ὁ διάβολος· ὁ δὲ θερισμὸς συντέλεια ⸀αἰῶνός ἐστιν, οἱ δὲ θερισταὶ ἄγγελοί εἰσιν. (Ⅲ)

*****

Inimicus autem, qui seminavit ea, est diabolus. Messis vero, consummatio sæculi est. Messores autem, angeli sunt. (Ⅳ)

*****

et l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable; et la moisson, c’est la consommation du siècle; et les moissonneurs sont des anges. (Ⅵ)

*****

Et l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde, et les moissonneurs sont les Anges. (Ⅶ)

*****

L'ennemi qui l'a semée, c'est le diable; la moisson, c'est la fin du monde; et les moissonneurs sont les anges. (Ⅷ)

*****

13. 40  
Comme on ramasse l'ivraie et qu'on la brûle dans le feu, ainsi en sera-t-il à la consommation du siècle.

Or, comme on arrache l'ivraie et qu'on la jette au feu, il en sera de même à la fin du monde. (Ⅰ)

*****

ὥσπερ οὖν συλλέγεται τὰ ζιζάνια καὶ πυρὶ ⸀καίεται, οὕτως ἔσται ἐν τῇ συντελείᾳ τοῦ ⸀αἰῶνος· (Ⅲ)

*****

Sicut ergo colliguntur zizania, et igni comburuntur : sic erit in consummatione sæculi. (Ⅳ)

*****

Comme donc l’ivraie est cueillie et brûlée au feu, il en sera de même à la consommation du siècle. (Ⅵ)

*****

Comme donc on cueille l’ivraie, et on la brûle au feu, il en sera de même à la fin de ce monde. (Ⅶ)

*****

Comme donc on amasse l'ivraie, et qu'on la brûle dans le feu, il en sera de même à la fin du monde. (Ⅷ)

*****

13. 41  
Le Fils de l'homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l'iniquité,

Le Fils de l'homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l'iniquité: (Ⅰ)

*****

ἀποστελεῖ ὁ υἱὸς τοῦ ἀνθρώπου τοὺς ἀγγέλους αὐτοῦ, καὶ συλλέξουσιν ἐκ τῆς βασιλείας αὐτοῦ πάντα τὰ σκάνδαλα καὶ τοὺς ποιοῦντας τὴν ἀνομίαν, (Ⅲ)

*****

Mittet Filius hominis angelos suos, et colligent de regno ejus omnia scandala, et eos qui faciunt iniquitatem : (Ⅳ)

*****

Le fils de l’homme enverra ses anges, et ils cueilleront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité, (Ⅵ)

*****

Le Fils de l’homme enverra ses Anges, qui cueilleront de son Royaume tous les scandales, et ceux qui commettent l’iniquité ; (Ⅶ)

*****

Le Fils de l'homme enverra ses anges, qui ôteront de son royaume tous les scandales et ceux qui feront l'iniquité; (Ⅷ)

*****

13. 42  
et ils les jetteront dans la fournaise du feu : c'est là qu'il y aura les pleurs et le grincement de dents.

et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. (Ⅰ)

*****

καὶ βαλοῦσιν αὐτοὺς εἰς τὴν κάμινον τοῦ πυρός· ἐκεῖ ἔσται ὁ κλαυθμὸς καὶ ὁ βρυγμὸς τῶν ὀδόντων. (Ⅲ)

*****

et mittent eos in caminum ignis. Ibi erit fletus et stridor dentium. (Ⅳ)

*****

et ils les jetteront dans la fournaise de feu: là seront les pleurs et les grincements de dents. (Ⅵ)

*****

Et les jetteront dans la fournaise du feu ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents. (Ⅶ)

*****

Et ils les jetteront dans la fournaise ardente: là seront les pleurs et les grincements de dents. (Ⅷ)

*****

13. 43  
Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles entende !

Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (Ⅰ)

*****

Τότε οἱ δίκαιοι ἐκλάμψουσιν ὡς ὁ ἥλιος ἐν τῇ βασιλείᾳ τοῦ πατρὸς αὐτῶν. ὁ ἔχων ⸀ὦτα ἀκουέτω. (Ⅲ)

*****

Tunc justi fulgebunt sicut sol in regno Patris eorum. Qui habet aures audiendi, audiat.\ (Ⅳ)

*****

Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. (Ⅵ)

*****

Alors les justes reluiront comme le soleil dans le Royaume de leur Père. Qui a des oreilles pour ouïr, qu’il entende. (Ⅶ)

*****

Alors les justes luiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. (Ⅷ)

*****

13. 44  
Le royaume des cieux est semblable à un trésor caché dans un champ; un homme, l'ayant trouvé le recacha et, dans sa joie, s'en alla vendre tout ce qu'il avait et acheta ce champ.

Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L'homme qui l'a trouvé le cache; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il a, et achète ce champ. (Ⅰ)

*****

⸀Ὁμοία ἐστὶν ἡ βασιλεία τῶν οὐρανῶν θησαυρῷ κεκρυμμένῳ ἐν τῷ ἀγρῷ, ὃν εὑρὼν ἄνθρωπος ἔκρυψεν, καὶ ἀπὸ τῆς χαρᾶς αὐτοῦ ὑπάγει καὶ ⸂πωλεῖ πάντα ὅσα ἔχει⸃ καὶ ἀγοράζει τὸν ἀγρὸν ἐκεῖνον. (Ⅲ)

*****

Simile est regnum cælorum thesauro abscondito in agro : quem qui invenit homo, abscondit, et præ gaudio illius vadit, et vendit universa quæ habet, et emit agrum illum. (Ⅳ)

*****

Encore, le royaume des cieux est semblable à un trésor caché dans un champ, qu’un homme, après l’avoir trouvé, a caché; et de la joie qu’il en a, il s’en va, et vend tout ce qu’il a, et achète ce champ-là. (Ⅵ)

*****

Le Royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ, lequel un homme ayant trouvé, l’a caché ; puis de la joie qu’il en a, il s’en va, et vend tout ce qu’il a, et achète ce champ. (Ⅶ)

*****

Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ, qu'un homme a trouvé et qu'il cache; et dans sa joie, il s'en va et vend tout ce qu'il a, et achète ce champ-là. (Ⅷ)

*****

13. 45  
Encore : le royaume des cieux est semblable à un marchand qui cherchait de belles perles.

Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles. (Ⅰ)

*****

Πάλιν ὁμοία ἐστὶν ἡ βασιλεία τῶν οὐρανῶν ⸀ἀνθρώπῳ ἐμπόρῳ ζητοῦντι καλοὺς μαργαρίτας· (Ⅲ)

*****

Iterum simile est regnum cælorum homini negotiatori, quærenti bonas margaritas. (Ⅳ)

*****

Encore, le royaume des cieux est semblable à un marchand qui cherche de belles perles; (Ⅵ)

*****

Le Royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de bonnes perles ; (Ⅶ)

*****

Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles, (Ⅷ)

*****

13. 46  
Ayant trouvé une perle de grand prix, il s'en alla vendre tout ce qu'il avait, et il l'acheta.

Il a trouvé une perle de grand prix; et il est allé vendre tout ce qu'il avait, et l'a achetée. (Ⅰ)

*****

⸂εὑρὼν δὲ⸃ ἕνα πολύτιμον μαργαρίτην ἀπελθὼν πέπρακεν πάντα ὅσα εἶχεν καὶ ἠγόρασεν αὐτόν. (Ⅲ)

*****

Inventa autem una pretiosa margarita, abiit, et vendidit omnia quæ habuit, et emit eam.\ (Ⅳ)

*****

et ayant trouvé une perle de très grand prix, il s’en alla, et vendit tout ce qu’il avait, et l’acheta. (Ⅵ)

*****

Et qui ayant trouvé une perle de grand prix, s’en est allé, et a vendu tout ce qu’il avait, et l’a achetée. (Ⅶ)

*****

Et qui, ayant trouvé une perle de grand prix, s'en est allé et a vendu tout ce qu'il avait, et l'a achetée. (Ⅷ)

*****

13. 47  
Encore : le royaume des cieux est semblable à un filet qu'on a jeté dans la mer et qui a ramené (des poissons) de toute sorte.

Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce. (Ⅰ)

*****

Πάλιν ὁμοία ἐστὶν ἡ βασιλεία τῶν οὐρανῶν σαγήνῃ βληθείσῃ εἰς τὴν θάλασσαν καὶ ἐκ παντὸς γένους συναγαγούσῃ· (Ⅲ)

*****

Iterum simile est regnum cælorum sagenæ missæ in mare, et ex omni genere piscium congreganti. (Ⅳ)

*****

Encore, le royaume des cieux est semblable à une seine jetée dans la mer et rassemblant des poissons de toute sorte; (Ⅵ)

*****

Le Royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer, et amassant toutes sortes de choses ; (Ⅶ)

*****

Le royaume des cieux est encore semblable à un filet qui, étant jeté dans la mer, ramasse toutes sortes de choses. (Ⅷ)

*****

13. 48  
Lorsqu'il fut rempli, (les pêcheurs) le tirèrent au rivage et, s'étant assis, ils recueillirent les bons dans des paniers et rejetèrent les mauvais.

Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent; et, après s'être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais. (Ⅰ)

*****

ἣν ὅτε ἐπληρώθη ἀναβιβάσαντες ἐπὶ τὸν αἰγιαλὸν καὶ καθίσαντες συνέλεξαν τὰ καλὰ εἰς ⸀ἄγγη, τὰ δὲ σαπρὰ ἔξω ἔβαλον. (Ⅲ)

*****

Quam, cum impleta esset, educentes, et secus littus sedentes, elegerunt bonis in vasa, malos autem foras miserunt. (Ⅳ)

*****

et quand elle fut pleine, ils la tirèrent sur le rivage, et s’asseyant, ils mirent ensemble les bons dans des vaisseaux, et jetèrent dehors les mauvais. (Ⅵ)

*****

Lequel étant plein, les pêcheurs le tirent en haut sur le rivage, puis s’étant assis, ils mettent ce qu’il y a de bon à part dans leurs vaisseaux, et jettent dehors ce qui ne vaut rien. (Ⅶ)

*****

Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent sur le rivage; et s'étant assis, ils mettent ce qu'il y a de bon à part dans leurs vaisseaux, et ils jettent ce qui ne vaut rien. (Ⅷ)

*****

13. 49  
Ainsi en sera-t-il à la consommation du siècle : les anges sortiront et sépareront les méchants d'avec les justes,

Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d'avec les justes, (Ⅰ)

*****

οὕτως ἔσται ἐν τῇ συντελείᾳ τοῦ αἰῶνος· ἐξελεύσονται οἱ ἄγγελοι καὶ ἀφοριοῦσιν τοὺς πονηροὺς ἐκ μέσου τῶν δικαίων (Ⅲ)

*****

Sic erit in consummatione sæculi : exibunt angeli, et separabunt malos de medio justorum, (Ⅳ)

*****

Il en sera de même à la consommation du siècle: les anges sortiront, et sépareront les méchants du milieu des justes, (Ⅵ)

*****

Il en sera de même à la fin du monde, les Anges viendront, et sépareront les méchants d’avec les justes ; (Ⅶ)

*****

Il en sera de même à la fin du monde; les anges viendront, et sépareront les méchants du milieu des justes; (Ⅷ)

*****

13. 50  
et ils les jetteront dans la fournaise du feu; c'est là qu'il y aura les pleurs et le grincement de dents.

et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. (Ⅰ)

*****

καὶ βαλοῦσιν αὐτοὺς εἰς τὴν κάμινον τοῦ πυρός· ἐκεῖ ἔσται ὁ κλαυθμὸς καὶ ὁ βρυγμὸς τῶν ὀδόντων. (Ⅲ)

*****

et mittent eos in caminum ignis : ibi erit fletus, et stridor dentium. (Ⅳ)

*****

et les jetteront dans la fournaise de feu: là seront les pleurs et les grincements de dents. (Ⅵ)

*****

Et les jetteront dans la fournaise du feu ; là il y aura des pleurs, et des grincements de dents. (Ⅶ)

*****

Et ils jetteront les méchants dans la fournaise ardente; là seront les pleurs et les grincements de dents. (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 13

| | | | | | | | | | | | 13| | | | | | | | | | | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥