Psaumes
> Psaumes  >
24 Verses | Page 1 / 1
(Version David Martin)


Afficher / Cacher
(⁎)
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅷ)


139. 1  
Psaume de David, [donné] au maître chantre. Éternel , tu m`as sondé, et tu m`as connu.
- Au maître de chant. Psaume de David. Yahweh, tu me sondes et tu me connais, (⁎)
- Au chef des chantres. De David. Psaume. Éternel! tu me sondes et tu me connais, (Ⅰ)
- εἰς τὸ τέλος ψαλμὸς τω̨̃ Δαυιδ κύριε ἐδοκίμασάς με καὶ ἔγνως με (Ⅲ)
- In finem, psalmus David. [Domine, probasti me, et cognovisti me ;/ (Ⅳ)
- ‫ 1  ׃139 למנצח לדוד מזמור יהוה חקרתני ותדע ‬ (Ⅴ)
- Au chef de musique. De David. Psaume. ( Éternel! tu m’as sondé, et tu m’as connu.) (Ⅵ)
- Au maître-chantre. Psaume de David. Éternel, tu m'as sondé, et tu m'as connu. (Ⅷ)
139. 2  
Tu connais quand je m`assieds et quand je me lève ; tu aperçois de loin ma pensée.
- tu sais quand je suis assis ou levé, tu découvres ma pensée de loin. (⁎)
- Tu sais quand je m'assieds et quand je me lève, Tu pénètres de loin ma pensée; (Ⅰ)
- σὺ ἔγνως τὴν καθέδραν μου καὶ τὴν ἔγερσίν μου σὺ συνη̃κας τοὺς διαλογισμούς μου ἀπὸ μακρόθεν (Ⅲ)
- tu cognovisti sessionem meam et resurrectionem meam./ (Ⅳ)
- ‫ 2  ׃139 אתה ידעת שבתי וקומי בנתה לרעי מרחוק ‬ (Ⅴ)
- Tu connais quand je m’assieds et quand je me lève, tu discernes de loin ma pensée; (Ⅵ)
- Tu sais quand je m'assieds et quand je me lève; tu découvres de loin ma pensée. (Ⅷ)
139. 3  
Tu m`enceins, soit que je marche, soit que je m`arrête ; et tu as accoutumé toutes mes voies.
- Tu m'observes quand je suis en marche ou couché, et toutes mes voies te sont familières. (⁎)
- Tu sais quand je marche et quand je me couche, Et tu pénètres toutes mes voies. (Ⅰ)
- τὴν τρίβον μου καὶ τὴν σχοι̃νόν μου σὺ ἐξιχνίασας καὶ πάσας τὰς ὁδούς μου προει̃δες (Ⅲ)
- Intellexisti cogitationes meas de longe ;/ semitam meam et funiculum meum investigasti :/ (Ⅳ)
- ‫ 3  ׃139 ארחי ורבעי זרית וכל דרכי הסכנתה ‬ (Ⅴ)
- Tu connais mon sentier et mon coucher, et tu es au fait de toutes mes voies. (Ⅵ)
- Tu vois quand je marche et quand je me couche; tu connais parfaitement toutes mes voies. (Ⅷ)
139. 4  
Même avant que la parole soit sur ma langue, voici, ô Éternel ! tu connais déjà le tout.
- La parole n'est pas encore sur ma langue, que déjà, Yahweh, tu la connais entièrement. (⁎)
- Car la parole n'est pas sur ma langue, Que déjà, ô Éternel! tu la connais entièrement. (Ⅰ)
- ὅτι οὐκ ἔστιν λόγος ἐν γλώσση̨ μου (Ⅲ)
- et omnes vias meas prævidisti,/ quia non est sermo in lingua mea./ (Ⅳ)
- ‫ 4  ׃139 כי אין מלה בלשוני הן יהוה ידעת כלה ‬ (Ⅴ)
- Car la parole n’est pas encore sur ma langue, que voilà, ô Éternel! tu la connais tout entière. (Ⅵ)
- Même avant que la parole soit sur ma langue, voici, ô Éternel, tu la connais tout entière. (Ⅷ)
139. 5  
Tu me tiens serré par derrière et par devant, et tu as mis sur moi ta main.
- En avant et en arrière tu m'entoures, et tu mets ta main sur moi: (⁎)
- Tu m'entoures par derrière et par devant, Et tu mets ta main sur moi. (Ⅰ)
- ἰδού κύριε σὺ ἔγνως πάντα τὰ ἔσχατα καὶ τὰ ἀρχαι̃α σὺ ἔπλασάς με καὶ ἔθηκας ἐπ' ἐμὲ τὴν χει̃ρά σου (Ⅲ)
- Ecce, Domine, tu cognovisti omnia,/ novissima et antiqua./ Tu formasti me, et posuisti super me manum tuam./ (Ⅳ)
- ‫ 5  ׃139 אחור וקדם צרתני ותשת עלי כפכה ‬ (Ⅴ)
- Tu me tiens serré par derrière et par devant, et tu as mis ta main sur moi,… (Ⅵ)
- Tu me tiens serré par-derrière et par-devant, et tu as mis ta main sur moi. (Ⅷ)
139. 6  
Ta science est trop merveilleuse pour moi, et elle est si haut élevée, que je n`y saurais atteindre.
- Science trop merveilleuse pour moi, elle est trop élevée pour que j'y puisse atteindre! (⁎)
- Une science aussi merveilleuse est au-dessus de ma portée, Elle est trop élevée pour que je puisse la saisir. (Ⅰ)
- ἐθαυμαστώθη ἡ γνω̃σίς σου ἐξ ἐμου̃ ἐκραταιώθη οὐ μὴ δύνωμαι πρὸς αὐτήν (Ⅲ)
- Mirabilis facta est scientia tua ex me ;/ confortata est, et non potero ad eam./ (Ⅳ)
- ‫ 6  ׃139 *פלאיה **פליאה דעת ממני נשגבה לא אוכל לה ‬ (Ⅴ)
- Connaissance trop merveilleuse pour moi, si élevée que je n’y puis atteindre! (Ⅵ)
- Science trop merveilleuse pour moi, si élevée que je n'y puis atteindre! (Ⅷ)
139. 7  
Où irai-je loin de ton Esprit ; et où fuirai-je loin de ta face ?
- Où aller loin de ton esprit, où fuir loin de ta face? (⁎)
- Où irais-je loin de ton esprit, Et où fuirais-je loin de ta face? (Ⅰ)
- που̃ πορευθω̃ ἀπὸ του̃ πνεύματός σου καὶ ἀπὸ του̃ προσώπου σου που̃ φύγω (Ⅲ)
- Quo ibo a spiritu tuo ?/ et quo a facie tua fugiam ?/ (Ⅳ)
- ‫ 7  ׃139 אנה אלך מרוחך ואנה מפניך אברח ‬ (Ⅴ)
- Où irai-je loin de ton Esprit? et où fuirai-je loin de ta face? (Ⅵ)
- Où irais-je loin de ton Esprit, et où fuirais-je loin de ta face? (Ⅷ)
139. 8  
Si je monte aux cieux, tu y es ; si je me couche au sépulcre, t`y voilà.
- Si je monte aux cieux, tu y es; si je me couche dans le schéol, te voilà! (⁎)
- Si je monte aux cieux, tu y es; Si je me couche au séjour des morts, t'y voilà. (Ⅰ)
- ἐὰν ἀναβω̃ εἰς τὸν οὐρανόν σὺ εἰ̃ ἐκει̃ ἐὰν καταβω̃ εἰς τὸν ἅ̨δην πάρει (Ⅲ)
- Si ascendero in cælum, tu illic es ;/ si descendero in infernum, ades./ (Ⅳ)
- ‫ 8  ׃139 אם אסק שמים שם אתה ואציעה שאול הנך ‬ (Ⅴ)
- Si je monte aux cieux, tu y es; si je me couche au shéol, t’y voilà. (Ⅵ)
- Si je monte aux cieux, tu y es; si je me couche au Sépulcre, t'y voilà. (Ⅷ)
139. 9  
Si je prends les ailes de l`aube du jour, [et] que je me loge au bout de la mer ;
- Si je prends les ailes de l'aurore, et que j'aille habiter aux confins de la mer, (⁎)
- Si je prends les ailes de l'aurore, Et que j'aille habiter à l'extrémité de la mer, (Ⅰ)
- ἐὰν ἀναλάβοιμι τὰς πτέρυγάς μου κατ' ὄρθρον καὶ κατασκηνώσω εἰς τὰ ἔσχατα τη̃ς θαλάσσης (Ⅲ)
- Si sumpsero pennas meas diluculo,/ et habitavero in extremis maris,/ (Ⅳ)
- ‫ 9  ׃139 אשא כנפי שחר אשכנה באחרית ים ‬ (Ⅴ)
- Si je prends les ailes de l’aube du jour, si je fais ma demeure au bout de la mer, (Ⅵ)
- Si je prends les ailes de l'aube du jour, et que j'aille habiter au bout de la mer, (Ⅷ)
139. 10  
Là même ta main me conduira, et ta droite m`y saisira.
- Là encore ta main me conduira, et ta droite me saisira. (⁎)
- Là aussi ta main me conduira, Et ta droite me saisira. (Ⅰ)
- καὶ γὰρ ἐκει̃ ἡ χείρ σου ὁδηγήσει με καὶ καθέξει με ἡ δεξιά σου (Ⅲ)
- etenim illuc manus tua deducet me,/ et tenebit me dextera tua./ (Ⅳ)
- ‫ 10 ׃139 גם שם ידך תנחני ותאחזני ימינך ‬ (Ⅴ)
- Là aussi ta main me conduira et ta droite me saisira. (Ⅵ)
- Là même, ta main me conduira, et ta droite me saisira. (Ⅷ)
139. 11  
Si je dis : au moins les ténèbres me couvriront ; la nuit même sera une lumière tout autour de moi.
- Et je dis: Au moins les ténèbres me couvriront, et la nuit sera la seule lumière qui m'entoure!... (⁎)
- Si je dis: Au moins les ténèbres me couvriront, La nuit devient lumière autour de moi; (Ⅰ)
- καὶ εἰ̃πα ἄρα σκότος καταπατήσει με καὶ νὺξ φωτισμὸς ἐν τη̨̃ τρυφη̨̃ μου (Ⅲ)
- Et dixi : Forsitan tenebræ conculcabunt me ;/ et nox illuminatio mea in deliciis meis./ (Ⅳ)
- ‫ 11 ׃139 ואמר אך חשך ישופני ולילה אור בעדני ‬ (Ⅴ)
- Et si je dis: Au moins les ténèbres m’envelopperont, — alors la nuit est lumière autour de moi. (Ⅵ)
- Si je dis: Au moins les ténèbres me couvriront; la nuit devient lumière autour de moi; (Ⅷ)
139. 12  
Même les ténèbres ne me cacheront point à toi, et la nuit resplendira comme le jour, [et] les ténèbres comme la lumière.
- Les ténèbres mêmes n'ont pas pour toi d'obscurité; pour toi la nuit brille comme le jour, et les ténèbres comme la lumière. (⁎)
- Même les ténèbres ne sont pas obscures pour toi, La nuit brille comme le jour, Et les ténèbres comme la lumière. (Ⅰ)
- ὅτι σκότος οὐ σκοτισθήσεται ἀπὸ σου̃ καὶ νὺξ ὡς ἡμέρα φωτισθήσεται ὡς τὸ σκότος αὐτη̃ς οὕτως καὶ τὸ φω̃ς αὐτη̃ς (Ⅲ)
- Quia tenebræ non obscurabuntur a te,/ et nox sicut dies illuminabitur :/ sicut tenebræ ejus, ita et lumen ejus./ (Ⅳ)
- ‫ 12 ׃139 גם חשך לא יחשיך ממך ולילה כיום יאיר כחשיכה כאורה ‬ (Ⅴ)
- Les ténèbres même ne sont pas obscures pour me cacher à toi, et la nuit resplendit comme le jour, l’obscurité est comme la lumière. (Ⅵ)
- Les ténèbres mêmes ne sont pas obscures pour toi, et la nuit resplendit comme le jour; les ténèbres sont comme la lumière. (Ⅷ)
139. 13  
Or tu as possédé mes reins [dès-lors que] tu m`as enveloppé au ventre de ma mère.
- C'est toi qui as formé mes reins, et qui m'as tissé dans le sein de ma mère. (⁎)
- C'est toi qui as formé mes reins, Qui m'as tissé dans le sein de ma mère. (Ⅰ)
- ὅτι σὺ ἐκτήσω τοὺς νεφρούς μου κύριε ἀντελάβου μου ἐκ γαστρὸς μητρός μου (Ⅲ)
- Quia tu possedisti renes meos ;/ suscepisti me de utero matris meæ./ (Ⅳ)
- ‫ 13 ׃139 כי אתה קנית כליתי תסכני בבטן אמי ‬ (Ⅴ)
- Car tu as possédé mes reins, tu m’as tissé dans le ventre de ma mère. (Ⅵ)
- Car c'est toi qui as formé mes reins, qui m'as façonné dans le sein de ma mère. (Ⅷ)
139. 14  
Je te célébrerai de ce que j`ai été fait d`une si étrange et si admirable manière ; tes oeuvres sont merveilleuses, et mon âme le connaît très-bien.
- Je te loue d'avoir fait de moi une créature si merveilleuse; tes oeuvres sont admirables, et mon âme se plaît à le reconnaître. (⁎)
- Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien. (Ⅰ)
- ἐξομολογήσομαί σοι ὅτι φοβερω̃ς ἐθαυμαστώθην θαυμάσια τὰ ἔργα σου καὶ ἡ ψυχή μου γινώσκει σφόδρα (Ⅲ)
- Confitebor tibi, quia terribiliter magnificatus es ;/ mirabilia opera tua, et anima mea cognoscit nimis./ (Ⅳ)
- ‫ 14 ׃139 אודך על כי נוראות נפליתי נפלאים מעשיך ונפשי ידעת מאד ‬ (Ⅴ)
- Je te célébrerai de ce que j’ai été fait d’une étrange et admirable manière. Tes œuvres sont merveilleuses, et mon âme le sait très bien. (Ⅵ)
- Je te loue de ce que j'ai été fait d'une étrange et merveilleuse manière; tes œuvres sont merveilleuses, et mon âme le sait très bien. (Ⅷ)
139. 15  
L`agencement de mes os ne t`a point été caché, lorsque j`ai été fait en un lieu secret, et façonné comme de broderie dans les bas lieux de la terre.
- Ma substance n'était pas cachée devant toi, lorsque j'étais formé dans le secret, tissé avec art dans les profondeurs de la terre. (⁎)
- Mon corps n'était point caché devant toi, Lorsque j'ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre. (Ⅰ)
- οὐκ ἐκρύβη τὸ ὀστου̃ν μου ἀπὸ σου̃ ὃ ἐποίησας ἐν κρυφη̨̃ καὶ ἡ ὑπόστασίς μου ἐν τοι̃ς κατωτάτοις τη̃ς γη̃ς (Ⅲ)
- Non est occultatum os meum a te, quod fecisti in occulto ;/ et substantia mea in inferioribus terræ./ (Ⅳ)
- ‫ 15 ׃139 לא נכחד עצמי ממך אשר עשיתי בסתר רקמתי בתחתיות ארץ ‬ (Ⅴ)
- Mes os ne t’ont point été cachés lorsque j’ai été fait dans le secret, façonné comme une broderie dans les lieux bas de la terre. (Ⅵ)
- Mes os ne t'étaient point cachés, lorsque j'étais formé dans le secret, ouvré comme un tissu dans les lieux bas de la terre. (Ⅷ)
139. 16  
Tes yeux m`ont vu quand j`étais [comme] un peloton, et toutes ces choses s`écrivaient dans ton livre aux jours qu`elles se formaient, même lorsqu`il n`y en avait [encore] aucune.
- Je n'étais qu'un germe informe, et tes yeux me voyaient, et sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui m'étaient destinés, avant qu'aucun d'eux fût encore. (⁎)
- Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m'étaient destinés, Avant qu'aucun d'eux existât. (Ⅰ)
- τὸ ἀκατέργαστόν μου εἴδοσαν οἱ ὀφθαλμοί σου καὶ ἐπὶ τὸ βιβλίον σου πάντες γραφήσονται ἡμέρας πλασθήσονται καὶ οὐθεὶς ἐν αὐτοι̃ς (Ⅲ)
- Imperfectum meum viderunt oculi tui,/ et in libro tuo omnes scribentur./ Dies formabuntur, et nemo in eis./ (Ⅳ)
- ‫ 16 ׃139 גלמי ראו עיניך ועל ספרך כלם יכתבו ימים יצרו *ולא **ולו אחד בהם ‬ (Ⅴ)
- Tes yeux ont vu ma substance informe, et dans ton livre mes membres étaient tous écrits; de jour en jour ils se formaient, lorsqu’il n’y en avait encore aucun. (Ⅵ)
- Tes yeux m'ont vu, lorsque j'étais comme une masse informe, et sur ton livre étaient inscrits tous les jours qui m'étaient réservés, quand aucun d'eux n'existait. (Ⅷ)
139. 17  
C`est pourquoi, ô [Dieu] Fort ! combien me sont précieuses les considérations que j`ai de tes faits, et combien en est grand le nombre !
- O Dieu, que tes pensées me semblent ravissantes! Que le nombre en est grand! (⁎)
- Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables! Que le nombre en est grand! (Ⅰ)
- ἐμοὶ δὲ λίαν ἐτιμήθησαν οἱ φίλοι σου ὁ θεός λίαν ἐκραταιώθησαν αἱ ἀρχαὶ αὐτω̃ν (Ⅲ)
- Mihi autem nimis honorificati sunt amici tui, Deus ;/ nimis confortatus est principatus eorum./ (Ⅳ)
- ‫ 17 ׃139 ולי מה יקרו רעיך אל מה עצמו ראשיהם ‬ (Ⅴ)
- Combien me sont précieuses tes pensées, ô Dieu! combien en est grande la somme! (Ⅵ)
- Que tes pensées me sont précieuses, ô Dieu, et combien le nombre en est grand! (Ⅷ)
139. 18  
Les veux-je nombrer ? elles sont en plus grand nombre que le sablon. Suis-je réveillé ? je suis encore avec toi.
- Si je compte, elles surpassent en nombre les grains de sable: je m'éveille, et je suis encore avec toi! (⁎)
- Si je les compte, elles sont plus nombreuses que les grains de sable. Je m'éveille, et je suis encore avec toi. (Ⅰ)
- ἐξαριθμήσομαι αὐτούς καὶ ὑπὲρ ἄμμον πληθυνθήσονται ἐξηγέρθην καὶ ἔτι εἰμὶ μετὰ σου̃ (Ⅲ)
- Dinumerabo eos, et super arenam multiplicabuntur./ Exsurrexi, et adhuc sum tecum./ (Ⅳ)
- ‫ 18 ׃139 אספרם מחול ירבון הקיצתי ועודי עמך ‬ (Ⅴ)
- Si je veux les compter, elles sont plus nombreuses que le sable. Si je me réveille, je suis encore avec toi. (Ⅵ)
- Les veux-je compter? Elles sont plus nombreuses que le sable. Suis-je réveillé? Je suis encore avec toi. (Ⅷ)
139. 19  
Ô Dieu ! ne tueras-tu pas le méchant ? c`est pourquoi, hommes sanguinaires, retirez-vous loin de moi.
- O Dieu, ne feras-tu pas périr le méchant? Hommes de sang, éloignez-vous de moi! (⁎)
- O Dieu, puisses-tu faire mourir le méchant! Hommes de sang, éloignez-vous de moi! (Ⅰ)
- ἐὰν ἀποκτείνη̨ς ἁμαρτωλούς ὁ θεός ἄνδρες αἱμάτων ἐκκλίνατε ἀπ' ἐμου̃ (Ⅲ)
- Si occideris, Deus, peccatores,/ viri sanguinum, declinate a me :/ (Ⅳ)
- ‫ 19 ׃139 אם תקטל אלוה רשע ואנשי דמים סורו מני ‬ (Ⅴ)
- Ô Dieu! si tu voulais tuer le méchant! Et vous, hommes de sang, retirez-vous de moi;… (Ⅵ)
- O Dieu, ne feras-tu pas mourir le méchant? Hommes de sang, éloignez-vous de moi! (Ⅷ)
139. 20  
Car ils ont parlé de toi, [en pensant] à quelque méchanceté ; ils ont élevé tes ennemis en mentant.
- Ils parlent de toi d'une manière criminelle, ils prennent ton nom en vain, eux, tes ennemis! (⁎)
- Ils parlent de toi d'une manière criminelle, Ils prennent ton nom pour mentir, eux, tes ennemis! (Ⅰ)
- ὅτι ἐρει̃ς εἰς διαλογισμόν λήμψονται εἰς ματαιότητα τὰς πόλεις σου (Ⅲ)
- quia dicitis in cogitatione :/ Accipient in vanitate civitates tuas./ (Ⅳ)
- ‫ 20 ׃139 אשר יאמרך למזמה נשא לשוא עריך ‬ (Ⅴ)
- Eux qui parlent contre toi astucieusement, qui prennent ton nom en vain, tes ennemis! (Ⅵ)
- Ils parlent de toi pour mal faire; tes ennemis jurent faussement par ton nom. (Ⅷ)
139. 21  
Éternel , n`aurais-je point en haine ceux qui te haïssent ; et ne serais-je point irrité contre ceux qui s`élèvent contre toi ?
- Ne dois-je pas, Yahweh, haïr ceux qui te haïssent, avoir en horreur ceux qui s'élèvent contre toi? (⁎)
- Éternel, n'aurais-je pas de la haine pour ceux qui te haïssent, Du dégoût pour ceux qui s'élèvent contre toi? (Ⅰ)
- οὐχὶ τοὺς μισου̃ντάς σε κύριε ἐμίσησα καὶ ἐπὶ τοι̃ς ἐχθροι̃ς σου ἐξετηκόμην (Ⅲ)
- Nonne qui oderunt te, Domine, oderam,/ et super inimicos tuos tabescebam ?/ (Ⅳ)
- ‫ 21 ׃139 הלוא משנאיך יהוה אשנא ובתקוממיך אתקוטט ‬ (Ⅴ)
- N’ai-je pas en haine, ô Éternel, ceux qui te haïssent? et n’ai-je pas en horreur ceux qui s’élèvent contre toi? (Ⅵ)
- Éternel, ne haïrais-je pas ceux qui te haïssent? N'aurais-je pas horreur de ceux qui s'élèvent contre toi? (Ⅷ)
139. 22  
Je les ai haïs d`une parfaite haine ; ils m`ont été pour ennemis.
- Oui, je les hais d'une haine complète, ils sont pour moi des ennemis. (⁎)
- Je les hais d'une parfaite haine; Ils sont pour moi des ennemis. (Ⅰ)
- τέλειον μι̃σος ἐμίσουν αὐτούς εἰς ἐχθροὺς ἐγένοντό μοι (Ⅲ)
- Perfecto odio oderam illos,/ et inimici facti sunt mihi./ (Ⅳ)
- ‫ 22 ׃139 תכלית שנאה שנאתים לאויבים היו לי ‬ (Ⅴ)
- Je les hais d’une parfaite haine; ils sont pour moi des ennemis. (Ⅵ)
- Je les hais d'une parfaite haine; je les tiens pour mes ennemis. (Ⅷ)
139. 23  
Ô [Dieu] Fort ! sonde-moi, et considère mon coeur ; éprouve-moi, et considère mes discours.
- Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur; éprouve-moi, et connais mes pensées. (⁎)
- Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur! Éprouve-moi, et connais mes pensées! (Ⅰ)
- δοκίμασόν με ὁ θεός καὶ γνω̃θι τὴν καρδίαν μου ἔτασόν με καὶ γνω̃θι τὰς τρίβους μου (Ⅲ)
- Proba me, Deus, et scito cor meum ;/ interroga me, et cognosce semitas meas./ (Ⅳ)
- ‫ 23 ׃139 חקרני אל ודע לבבי בחנני ודע שרעפי ‬ (Ⅴ)
- Sonde-moi, ô Dieu! et connais mon cœur; éprouve-moi, et connais mes pensées. (Ⅵ)
- Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur; éprouve-moi, et connais mes pensées. (Ⅷ)
139. 24  
Et regarde s`il y a en moi aucun dessein de chagriner autrui ; et conduis-moi par la voie du monde.
- Regarde si je suis sur une voie funeste, et conduis-moi dans la voie éternelle. (⁎)
- Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l'éternité! (Ⅰ)
- καὶ ἰδὲ εἰ ὁδὸς ἀνομίας ἐν ἐμοί καὶ ὁδήγησόν με ἐν ὁδω̨̃ αἰωνία̨ (Ⅲ)
- Et vide si via iniquitatis in me est,/ et deduc me in via æterna.] (Ⅳ)
- ‫ 24 ׃139 וראה אם דרך עצב בי ונחני בדרך עולם ‬ (Ⅴ)
- Et regarde s’il y a en moi quelque voie de chagrin, et conduis-moi dans la voie éternelle. (Ⅵ)
- Vois si je suis dans une voie d'injustice, et conduis-moi dans la voie de l'éternité! (Ⅷ)


Page: 1

Chapitre 139

| | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | 139| | | | | | | | | | | |

>> 







Home