Esaïe
Onelittleangel > > Esaïe  >
(7 Verses | Page 1 / 1)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

18. 1  
Oh! Terre ou résonne le bruissement des ailes, au delà des fleuves de Cusch!

Terre, où retentit le cliquetis des armes, Au delà des fleuves de l'Éthiopie! (Ⅰ)

*****

οὐαὶ γη̃ς πλοίων πτέρυγες ἐπέκεινα ποταμω̃ν Αἰθιοπίας (Ⅲ)

*****

Væ terræ cymbalo alarum,/ quæ est trans flumina Æthiopiæ,/ (Ⅳ)

*****

‫ 1  ׃18  הוי ארץ צלצל כנפים אשר מעבר לנהרי כוש ‬ (Ⅴ)

*****

Ha! pays qui fais ombre avec tes ailes, toi qui es au delà des fleuves de Cush, (Ⅵ)

*****

Malheur au pays qui fait ombre avec des ailes, qui est au-delà des fleuves de Chus ; (Ⅶ)

*****

O toi, terre dont les ailes retentissent, qui es au-delà des fleuves de Cush; (Ⅷ)

*****

18. 2  
Toi qui envoies des messagers sur la mer, dans des nacelles de jonc, sur la face des eaux! Allez, messagers rapides, vers la nation à la haute stature, à la peau rasée, vers le peuple redouté au loin; nation impérieuse et qui écrase, et dont la terre est sillonnée de fleuves.

Toi qui envoies sur mer des messagers, Dans des navires de jonc voguant à la surface des eaux! Allez, messagers rapides, vers la nation forte et vigoureuse, Vers ce peuple redoutable depuis qu'il existe, Nation puissante et qui écrase tout, Et dont le pays est coupé par des fleuves. (Ⅰ)

*****

ὁ ἀποστέλλων ἐν θαλάσση̨ ὅμηρα καὶ ἐπιστολὰς βυβλίνας ἐπάνω του̃ ὕδατος πορεύσονται γὰρ ἄγγελοι κου̃φοι πρὸς ἔθνος μετέωρον καὶ ξένον λαὸν καὶ χαλεπόν τίς αὐτου̃ ἐπέκεινα ἔθνος ἀνέλπιστον καὶ καταπεπατημένον νυ̃ν οἱ ποταμοὶ τη̃ς γη̃ς (Ⅲ)

*****

qui mittit in mare legatos,/ et in vasis papyri super aquas./ Ite, angeli veloces,/ ad gentem convulsam et dilaceratam ;/ ad populum terribilem, post quem non est alius ;/ ad gentem exspectantem et conculcatam,/ cujus diripuerunt flumina terram ejus./ (Ⅳ)

*****

‫ 2  ׃18  השלח בים צירים ובכלי גמא על פני מים לכו מלאכים קלים אל גוי ממשך ומורט אל עם נורא מן הוא והלאה גוי קו קו ומבוסה אשר בזאו נהרים ארצו ‬ (Ⅴ)

*****

qui envoies des ambassadeurs sur la mer et dans des vaisseaux de papyrus, sur la face des eaux, disant: Allez, messagers rapides, vers une nation répandue loin et ravagée, vers un peuple merveilleux dès ce temps et au delà, vers une nation qui attend, attend, et qui est foulée aux pieds, de laquelle les rivières ont ravagé le pays. (Ⅵ)

*****

Qui envoie par mer des ambassadeurs, et dans des vaisseaux de jonc sur les eaux. Allez, messagers légers, vers la nation de grand attirail et brillante, vers le peuple terrible, depuis là où il est et par delà ; nation allant à la file, et qui foule [tout], dont les fleuves ravagent sa terre. (Ⅶ)

*****

Qui envoies sur la mer des messagers, dans des navires de jonc, voguant sur les eaux! Allez, émissaires légers, vers la nation robuste et agile, vers le peuple redoutable au près et au loin, vers la nation puissante et qui foule aux pieds, dont le pays est coupé de fleuves. (Ⅷ)

*****

18. 3  
Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, quand l'étendard sera levé sur les montagnes, regardez; quand la trompette sonnera, écoutez.

Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, Voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, Écoutez la trompette qui sonne! (Ⅰ)

*****

πάντες ὡς χώρα κατοικουμένη κατοικηθήσεται ἡ χώρα αὐτω̃ν ὡσεὶ σημει̃ον ἀπὸ ὄρους ἀρθη̨̃ ὡς σάλπιγγος φωνὴ ἀκουστὸν ἔσται (Ⅲ)

*****

Omnes habitatores orbis, qui moramini in terra, cum elevatum fuerit signum in montibus, videbitis,/ et clangorem tubæ audietis./ (Ⅳ)

*****

‫ 3  ׃18  כל ישבי תבל ושכני ארץ כנשא נס הרים תראו וכתקע שופר תשמעו ס‬ (Ⅴ)

*****

Vous tous, habitants du monde, et vous qui demeurez sur la terre, quand l’étendard sera élevé sur les montagnes, voyez; et quand la trompette sonnera, écoutez! (Ⅵ)

*****

Vous tous les habitants du monde habitable, et vous qui demeurez dans le pays, sitôt que l’enseigne sera élevée sur les montagnes, regardez, et sitôt que le cor aura sonné écoutez. (Ⅶ)

*****

Vous, tous les habitants du monde, et vous qui habitez dans le pays, regardez l'étendard dressé sur les montagnes, écoutez la trompette qui sonne! (Ⅷ)

*****

18. 4  
Car ainsi m'a parlé Yahweh: "Je me tiendrai en repos et je regarderai, assis dans ma demeure, comme une chaleur sereine par un brillant soleil, comme un nuage de rosée dans la chaleur de la moisson."

Car ainsi m'a parlé l'Éternel: Je regarde tranquillement de ma demeure, Par la chaleur brillante de la lumière, Et par la vapeur de la rosée, au temps de la chaude moisson. (Ⅰ)

*****

ὅτι οὕτως εἰ̃πέν μοι κύριος ἀσφάλεια ἔσται ἐν τη̨̃ ἐμη̨̃ πόλει ὡς φω̃ς καύματος μεσημβρίας καὶ ὡς νεφέλη δρόσου ἡμέρας ἀμήτου ἔσται (Ⅲ)

*****

Quia hæc dicit Dominus ad me :/ Quiescam et considerabo in loco meo,/ sicut meridiana lux clara est,/ et sicut nubes roris in die messis./ (Ⅳ)

*****

‫ 4  ׃18  כי כה אמר יהוה אלי *אשקוטה **אשקטה ואביטה במכוני כחם צח עלי אור כעב טל בחם קציר ‬ (Ⅴ)

*****

Car ainsi m’a dit l’Éternel: Je resterai tranquille, et je regarderai de ma demeure, comme une chaleur sereine sur la verdure, comme une nuée de rosée dans la chaleur de la moisson. (Ⅵ)

*****

Car ainsi m’a dit l’Eternel ; je me tiendrai tranquille ; mais je regarderai sur mon domicile arrêté, et [je lui serai] comme une chaleur brillante de splendeur, et comme une nuée de rosée dans la chaleur de la moisson. (Ⅶ)

*****

Car ainsi m'a dit l'Éternel: Je me tiens tranquille et je regarde, dans ma demeure, à l'heure de la chaleur brillante du jour, et du nuage qui donne la rosée, dans la chaleur de la moisson. (Ⅷ)

*****

18. 5  
Car avant la moisson, quand la floraison sera passée, et que la fleur sera devenue une grappe bientôt mûre, alors il coupera les pampres à coups de serpe, il enlèvera les sarments, il les détachera.

Mais avant la moisson, quand la pousse est achevée, Quand la fleur devient un raisin qui mûrit, Il coupe les sarments avec des serpes, Il enlève, il tranche les ceps... (Ⅰ)

*****

πρὸ του̃ θερισμου̃ ὅταν συντελεσθη̨̃ ἄνθος καὶ ὄμφαξ ἀνθήση̨ ἄνθος ὀμφακίζουσα καὶ ἀφελει̃ τὰ βοτρύδια τὰ μικρὰ τοι̃ς δρεπάνοις καὶ τὰς κληματίδας ἀφελει̃ καὶ κατακόψει (Ⅲ)

*****

Ante messem enim totus effloruit,/ et immatura perfectio germinabit ;/ et præcidentur ramusculi ejus falcibus,/ et quæ derelicta fuerint abscindentur et excutientur./ (Ⅳ)

*****

‫ 5  ׃18  כי לפני קציר כתם פרח ובסר גמל יהיה נצה וכרת הזלזלים במזמרות ואת הנטישות הסיר התז ‬ (Ⅴ)

*****

Car avant la moisson, lorsque la floraison est finie et que la fleur devient un raisin vert qui mûrit, il coupera les pousses avec des serpes, et il ôtera et retranchera les sarments. (Ⅵ)

*****

Car avant la moisson, sitôt que le bouton sera venu en sa perfection, et que la fleur sera devenue un raisin se mûrissant, il coupera les rameaux avec des serpes, et il ôtera les sarments, les ayant retranchés. (Ⅶ)

*****

Car, avant la moisson, quand la floraison sera finie, et que la fleur sera une grappe prête à mûrir, il coupera les sarments avec des serpes, il enlèvera les pampres et les retranchera. (Ⅷ)

*****

18. 6  
Ils seront livrés tous ensemble aux vautours des montagnes et aux bêtes de la terre; les vautours en feront leur proie pendant l'été, et les bêtes de la terre pendant l'hiver.

Ils seront tous abandonnés aux oiseaux de proie des montagnes Et aux bêtes de la terre; Les oiseaux de proie passeront l'été sur leurs cadavres, Et les bêtes de la terre y passeront l'hiver. (Ⅰ)

*****

καὶ καταλείψει ἅμα τοι̃ς πετεινοι̃ς του̃ οὐρανου̃ καὶ τοι̃ς θηρίοις τη̃ς γη̃ς καὶ συναχθήσεται ἐπ' αὐτοὺς τὰ πετεινὰ του̃ οὐρανου̃ καὶ πάντα τὰ θηρία τη̃ς γη̃ς ἐπ' αὐτὸν ἥξει (Ⅲ)

*****

Et relinquentur simul avibus montium/ et bestiis terræ ;/ et æstate perpetua erunt super eum volucres,/ et omnes bestiæ terræ super illum hiemabunt./ (Ⅳ)

*****

‫ 6  ׃18  יעזבו יחדו לעיט הרים ולבהמת הארץ וקץ עליו העיט וכל בהמת הארץ עליו תחרף ‬ (Ⅴ)

*****

Ils seront abandonnés ensemble aux oiseaux de proie des montagnes et aux bêtes de la terre; et les oiseaux de proie passeront l’été sur eux, et toutes les bêtes de la terre passeront l’hiver sur eux. (Ⅵ)

*****

Ils seront tous ensemble abandonnés aux oiseaux de proie [qui demeurent] dans les montagnes, et aux bêtes du pays ; les oiseaux de proie seront sur eux tout le long de l’Eté, et toutes les bêtes du pays y passeront leur hiver. (Ⅶ)

*****

Ils seront tous abandonnés aux oiseaux de proie des montagnes, et aux bêtes de la terre; les oiseaux de proie passeront l'été auprès d'eux, et toutes les bêtes de la terre y passeront l'hiver. (Ⅷ)

*****

18. 7  
En ce temps-là, une offrande sera apportée à Yahweh des armées, de la part du peuple à la haute stature, à la peau rasée, de la part du peuple redouté au loin, nation impérieuse et qui écrase, et dont la terre est sillonnée de fleuves, au séjour du nom de Yahweh des armées, à la montagne de Sion.

En ce temps-là, des offrandes seront apportées à l'Éternel des armées, Par le peuple fort et vigoureux, Par le peuple redoutable depuis qu'il existe, Nation puissante et qui écrase tout, Et dont le pays est coupé par des fleuves; Elles seront apportées là où réside le nom de l'Éternel des armées, Sur la montagne de Sion. (Ⅰ)

*****

ἐν τω̨̃ καιρω̨̃ ἐκείνω̨ ἀνενεχθήσεται δω̃ρα κυρίω̨ σαβαωθ ἐκ λαου̃ τεθλιμμένου καὶ τετιλμένου καὶ ἀπὸ λαου̃ μεγάλου ἀπὸ του̃ νυ̃ν καὶ εἰς τὸν αἰω̃να χρόνον ἔθνος ἐλπίζον καὶ καταπεπατημένον ὅ ἐστιν ἐν μέρει ποταμου̃ τη̃ς χώρας αὐτου̃ εἰς τὸν τόπον οὑ̃ τὸ ὄνομα κυρίου σαβαωθ ἐπεκλήθη ὄρος Σιων (Ⅲ)

*****

In tempore illo deferetur munus Domino exercituum/ a populo divulso et dilacerato,/ a populo terribili, post quem non fuit alius ;/ a gente exspectante, exspectante et conculcata,/ cujus diripuerunt flumina terram ejus ;/ ad locum nominis Domini exercituum, montem Sion.] (Ⅳ)

*****

‫ 7  ׃18  בעת ההיא יובל שי ליהוה צבאות עם ממשך ומורט ומעם נורא מן הוא והלאה גוי קו קו ומבוסה אשר בזאו נהרים ארצו אל מקום שם יהוה צבאות הר ציון ס‬ (Ⅴ)

*****

En ce temps-là, un présent sera apporté à l’Éternel des armées, le présent d’un peuple répandu loin et ravagé, — et de la part d’un peuple merveilleux dès ce temps et au delà, de la part d’une nation qui attend, attend, et qui est foulée aux pieds, de laquelle les rivières ont ravagé le pays,… au lieu où est le nom de l’Éternel des armées, à la montagne de Sion. (Ⅵ)

*****

En ce temps-là sera apporté à l’Eternel des armées un présent du peuple de long attirail et brillant, de la part, [dis-je], du peuple terrible, depuis là où il [est], et par delà ; de la nation allant à la file, et qui foule [tout] ; les fleuves de laquelle ont ravagé son pays, dans la demeure du Nom de l’Eternel des armées, en la montagne de Sion. (Ⅶ)

*****

En ce temps-là, seront apportées des offrandes à l'Éternel des armées, par le peuple robuste et agile, par le peuple redoutable au près et au loin, par la nation puissante et qui foule aux pieds, dont la terre est coupée de fleuves, au lieu où réside le nom de l'Éternel des armées, sur la montagne de Sion. (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 18

| | | | | | | | | | | | | | | | | 18| | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥