Luc
Onelittleangel > > Luc  >
(59 Verses | Page 1 / 2)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

12. 1  
Sur ces entrefaites, la foule s'étant amassée par milliers, au point qu'on s'écrasait les uns les autres, il se mit à dire d'abord à l'adresse de ses disciples : " Gardez-vous du levain des Pharisiens, qui est l'hypocrisie.

Sur ces entrefaites, les gens s'étant rassemblés par milliers, au point de se fouler les uns les autres, Jésus se mit à dire à ses disciples: Avant tout, gardez-vous du levain des pharisiens, qui est l'hypocrisie. (Ⅰ)

*****

Ἐν οἷς ἐπισυναχθεισῶν τῶν μυριάδων τοῦ ὄχλου, ὥστε καταπατεῖν ἀλλήλους, ἤρξατο λέγειν πρὸς τοὺς μαθητὰς αὐτοῦ πρῶτον· Προσέχετε ἑαυτοῖς ἀπὸ τῆς ζύμης, ⸂ἥτις ἐστὶν ὑπόκρισις, τῶν Φαρισαίων⸃. (Ⅲ)

*****

Multis autem turbis circumstantibus, ita ut se invicem conculcarent, cœpit dicere ad discipulos suos : Attendite a fermento pharisæorum, quod est hypocrisis. (Ⅳ)

*****

Cependant les foules s’étant rassemblées par milliers, de sorte qu’ils se foulaient les uns les autres, il se mit, avant tout, à dire à ses disciples: Tenez-vous en garde contre le levain des pharisiens, qui est l’hypocrisie. (Ⅵ)

*****

Cependant les troupes s’étant assemblées par milliers, en sorte qu’ils se foulaient les uns les autres, il se mit à dire à ses Disciples : donnez-vous garde surtout du levain des Pharisiens qui est l’hypocrisie. (Ⅶ)

*****

Cependant, le peuple s'étant assemblé par milliers, tellement qu'ils se foulaient les uns les autres, il se mit à dire à ses disciples: Gardez-vous sur toutes choses du levain des pharisiens, qui est l'hypocrisie. (Ⅷ)

*****

12. 2  
Il n'y a rien de caché qui ne doive se découvrir, rien de secret qui ne doive être connu.

Il n'y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu. (Ⅰ)

*****

οὐδὲν δὲ συγκεκαλυμμένον ἐστὶν ὃ οὐκ ἀποκαλυφθήσεται, καὶ κρυπτὸν ὃ οὐ γνωσθήσεται. (Ⅲ)

*****

Nihil autem opertum est, quod non reveletur : neque absconditum, quod non sciatur. (Ⅳ)

*****

Mais il n’y a rien de couvert qui ne sera révélé, ni rien de secret qui ne sera connu. (Ⅵ)

*****

Car il n’y a rien de caché, qui ne doive être révélé ; ni rien de [si] secret, qui ne doive être connu. (Ⅶ)

*****

Car il n'y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni rien de secret qui ne doive être connu. (Ⅷ)

*****

12. 3  
C'est pourquoi, tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu au grand jour, et ce que vous aurez dit à l'oreille dans les celliers sera publié sur les toits.

C'est pourquoi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu dans la lumière, et ce que vous aurez dit à l'oreille dans les chambres sera prêché sur les toits. (Ⅰ)

*****

ἀνθ’ ὧν ὅσα ἐν τῇ σκοτίᾳ εἴπατε ἐν τῷ φωτὶ ἀκουσθήσεται, καὶ ὃ πρὸς τὸ οὖς ἐλαλήσατε ἐν τοῖς ταμείοις κηρυχθήσεται ἐπὶ τῶν δωμάτων. (Ⅲ)

*****

Quoniam quæ in tenebris dixistis, in lumine dicentur : et quod in aurem locuti estis in cubiculis, prædicabitur in tectis.\ (Ⅳ)

*****

C’est pourquoi toutes les choses que vous avez dites dans les ténèbres seront entendues dans la lumière, et ce dont vous avez parlé à l’oreille dans les chambres sera publié sur les toits. (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi les choses que vous avez dites dans les ténèbres, seront ouïes dans la lumière ; et ce dont vous avez parlé à l’oreille dans les chambres, sera prêché sur les maisons. (Ⅶ)

*****

C'est pourquoi les choses que vous aurez dites dans les ténèbres seront entendues dans la lumière; et ce que vous aurez dit à l'oreille, dans les chambres, sera prêché sur les maisons. (Ⅷ)

*****

12. 4  
Je le dis à vous, mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et qui après cela ne peuvent rien faire de plus.

Je vous dis, à vous qui êtes mes amis: Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus. (Ⅰ)

*****

Λέγω δὲ ὑμῖν τοῖς φίλοις μου, μὴ φοβηθῆτε ἀπὸ τῶν ἀποκτεινόντων τὸ σῶμα καὶ μετὰ ταῦτα μὴ ἐχόντων περισσότερόν τι ποιῆσαι. (Ⅲ)

*****

Dico autem vobis amicis meis : Ne terreamini ab his qui occidunt corpus, et post hæc non habent amplius quid faciant. (Ⅳ)

*****

Mais je vous dis à vous, mes amis: Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui après cela ne peuvent rien faire de plus; (Ⅵ)

*****

Et je vous dis à vous mes amis : ne craignez point ceux qui tuent le corps, et qui après cela ne sauraient rien faire davantage. (Ⅶ)

*****

Et je vous dis, à vous mes amis: Ne craignez point ceux qui tuent le corps, et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus. (Ⅷ)

*****

12. 5  
Mais je vais vous apprendre qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la géhenne; oui, je vous le dis, craignez celui-là.

Je vous montrerai qui vous devez craindre. Craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la géhenne; oui, je vous le dis, c'est lui que vous devez craindre. (Ⅰ)

*****

ὑποδείξω δὲ ὑμῖν τίνα φοβηθῆτε· φοβήθητε τὸν μετὰ τὸ ἀποκτεῖναι ⸂ἔχοντα ἐξουσίαν⸃ ἐμβαλεῖν εἰς τὴν γέενναν· ναί, λέγω ὑμῖν, τοῦτον φοβήθητε. (Ⅲ)

*****

Ostendam autem vobis quem timeatis : timete eum qui, postquam occiderit, habet potestatem mittere in gehennam : ita dico vobis, hunc timete. (Ⅳ)

*****

mais je vous montrerai qui vous devez craindre: craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la géhenne: oui, vous dis-je, craignez celui-là. (Ⅵ)

*****

Mais je vous montrerai qui vous devez craindre ; craignez celui qui a la puissance, après qu’il a tué, d’envoyer dans la géhenne ; oui, vous dis-je, craignez celui-là. (Ⅶ)

*****

Mais je vous montrerai qui vous devez craindre; craignez celui qui, après avoir ôté la vie, a le pouvoir d'envoyer dans la géhenne; oui, je vous le dis, c'est celui-là que vous devez craindre. (Ⅷ)

*****

12. 6  
Cinq moineaux ne se vendent-ils pas deux as? Et pas un d'entre eux n'est en oubli devant Dieu.

Ne vend-on pas cinq passereaux pour deux sous? Cependant, aucun d'eux n'est oublié devant Dieu. (Ⅰ)

*****

οὐχὶ πέντε στρουθία ⸀πωλοῦνται ἀσσαρίων δύο; καὶ ἓν ἐξ αὐτῶν οὐκ ἔστιν ἐπιλελησμένον ἐνώπιον τοῦ θεοῦ. (Ⅲ)

*****

Nonne quinque passeres veneunt dipondio, et unus ex illis non est in oblivione coram Deo ? (Ⅳ)

*****

Ne vend-on pas cinq passereaux pour deux sous? et pas un seul d’entre eux n’est oublié devant Dieu. (Ⅵ)

*****

Ne donne-t-on pas cinq petits passereaux pour deux pites ? Et cependant un seul d’eux n’est point oublié devant Dieu. (Ⅶ)

*****

Ne vend-on pas cinq petits passereaux pour deux pites? Cependant Dieu n'en oublie pas un seul. (Ⅷ)

*****

12. 7  
Mais même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez pas : vous valez plus que beaucoup de moineaux.

Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point: vous valez plus que beaucoup de passereaux. (Ⅰ)

*****

ἀλλὰ καὶ αἱ τρίχες τῆς κεφαλῆς ὑμῶν πᾶσαι ἠρίθμηνται· ⸀μὴ φοβεῖσθε· πολλῶν στρουθίων διαφέρετε. (Ⅲ)

*****

sed et capilli capitis vestri omnes numerati sunt. Nolite ergo timere : multis passeribus pluris estis vos.\ (Ⅳ)

*****

Mais les cheveux même de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc pas: vous valez mieux que beaucoup de passereaux. (Ⅵ)

*****

Tous les cheveux même de votre tête sont comptés ; ne craignez donc point ; vous valez mieux que beaucoup de passereaux. (Ⅶ)

*****

Et même tous les cheveux de votre tête sont comptés; ne craignez donc point, vous valez plus que beaucoup de passereaux. (Ⅷ)

*****

12. 8  
Je vous le dis : celui qui me confessera devant les hommes, le Fils de l'homme le confessera aussi devant les anges de Dieu;

Je vous le dis, quiconque me confessera devant les hommes, le Fils de l'homme le confessera aussi devant les anges de Dieu; (Ⅰ)

*****

Λέγω δὲ ὑμῖν, πᾶς ὃς ἂν ⸀ὁμολογήσῃ ἐν ἐμοὶ ἔμπροσθεν τῶν ἀνθρώπων, καὶ ὁ υἱὸς τοῦ ἀνθρώπου ὁμολογήσει ἐν αὐτῷ ἔμπροσθεν τῶν ἀγγέλων τοῦ θεοῦ· (Ⅲ)

*****

Dico autem vobis : Omnis quicumque confessus fuerit me coram hominibus, et Filius hominis confitebitur illum coram angelis Dei : (Ⅳ)

*****

Et je vous dis: Quiconque m’aura confessé devant les hommes, le fils de l’homme le confessera aussi devant les anges de Dieu; (Ⅵ)

*****

Or je vous dis, que quiconque me confessera devant les hommes, le Fils de l’homme le confessera aussi devant les Anges de Dieu. (Ⅶ)

*****

Or, je vous le dis: quiconque me confessera devant les hommes, le Fils de l'homme le confessera aussi devant les anges de Dieu. (Ⅷ)

*****

12. 9  
mais celui qui m'aura renié devant les hommes sera renié devant les anges de Dieu.

mais celui qui me reniera devant les hommes sera renié devant les anges de Dieu. (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ ἀρνησάμενός με ἐνώπιον τῶν ἀνθρώπων ἀπαρνηθήσεται ἐνώπιον τῶν ἀγγέλων τοῦ θεοῦ. (Ⅲ)

*****

qui autem negaverit me coram hominibus, negabitur coram angelis Dei. (Ⅳ)

*****

mais celui qui m’aura renié devant les hommes sera renié devant les anges de Dieu. (Ⅵ)

*****

Mais quiconque me reniera devant les hommes, il sera renié devant les Anges de Dieu. (Ⅶ)

*****

Mais celui qui me reniera devant les hommes, sera renié devant les anges de Dieu. (Ⅷ)

*****

12. 10  
Et quiconque parlera contre le Fils de l'homme, il y aura rémission pour lui; mais pour qui aura blasphémé contre l'Esprit-Saint, il n'y aura pas de rémission.

Et quiconque parlera contre le Fils de l'homme, il lui sera pardonné; mais à celui qui blasphémera contre le Saint Esprit il ne sera point pardonné. (Ⅰ)

*****

καὶ πᾶς ὃς ἐρεῖ λόγον εἰς τὸν υἱὸν τοῦ ἀνθρώπου, ἀφεθήσεται αὐτῷ τῷ δὲ εἰς τὸ ἅγιον πνεῦμα βλασφημήσαντι οὐκ ἀφεθήσεται. (Ⅲ)

*****

Et omnis qui dicit verbum in Filium hominis, remittetur illi : ei autem qui in Spiritum Sanctum blasphemaverit, non remittetur. (Ⅳ)

*****

Et quiconque parlera contre le fils de l’homme, il lui sera pardonné; mais à celui qui aura proféré des paroles injurieuses contre le Saint Esprit, il ne sera pas pardonné. (Ⅵ)

*****

Et quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais à celui qui aura blasphémé contre le Saint-Esprit, il ne lui sera point pardonné. (Ⅶ)

*****

Et quiconque aura parlé contre le Fils de l'homme, il lui sera pardonné; mais à celui qui aura blasphémé contre le Saint-Esprit, il ne sera point pardonné. (Ⅷ)

*****

12. 11  
Quand on vous amènera devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous préoccupez pas de la manière dont vous vous défendrez, ni de ce que vous direz;

Quand on vous mènera devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la manière dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz; (Ⅰ)

*****

ὅταν δὲ ⸀εἰσφέρωσιν ὑμᾶς ἐπὶ τὰς συναγωγὰς καὶ τὰς ἀρχὰς καὶ τὰς ἐξουσίας, μὴ ⸀μεριμνήσητε πῶς ⸂ἢ τί⸃ ἀπολογήσησθε ἢ τί εἴπητε· (Ⅲ)

*****

Cum autem inducent vos in synagogas, et ad magistratus, et potestates, nolite solliciti esse qualiter, aut quid respondeatis, aut quid dicatis. (Ⅳ)

*****

Et quand ils vous mèneront devant les synagogues et les magistrats et les autorités, ne soyez pas en souci comment, ou quelle chose vous répondrez, ou de ce que vous direz; (Ⅵ)

*****

Et quand ils vous mèneront aux Synagogues, et aux Magistrats, et aux Puissances, ne soyez point en peine comment, ou quelle chose vous répondrez, ou de ce que vous aurez à dire. (Ⅶ)

*****

Quand on vous mènera dans les synagogues et devant les magistrats et les autorités, ne vous mettez point en peine de quelle manière vous répondrez pour votre défense, ni de ce que vous aurez à dire; (Ⅷ)

*****

12. 12  
car le Saint-Esprit vous enseignera à l'heure même ce qu'il faudra dire. "

car le Saint Esprit vous enseignera à l'heure même ce qu'il faudra dire. (Ⅰ)

*****

τὸ γὰρ ἅγιον πνεῦμα διδάξει ὑμᾶς ἐν αὐτῇ τῇ ὥρᾳ ἃ δεῖ εἰπεῖν. (Ⅲ)

*****

Spiritus enim Sanctus docebit vos in ipsa hora quid oporteat vos dicere. (Ⅳ)

*****

car le Saint Esprit vous enseignera à l’heure même ce qu’il faudra dire. (Ⅵ)

*****

Car le Saint-Esprit vous enseignera dans ce même instant ce qu’il faudra dire. (Ⅶ)

*****

Car le Saint-Esprit vous enseignera en ce même instant ce qu'il faudra dire. (Ⅷ)

*****

12. 13  
De la foule quelqu'un lui dit : " Maître, dites à mon frère de partager avec moi l'héritage. "

Quelqu'un dit à Jésus, du milieu de la foule: Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. (Ⅰ)

*****

Εἶπεν δέ τις ⸂ἐκ τοῦ ὄχλου αὐτῷ⸃· Διδάσκαλε, εἰπὲ τῷ ἀδελφῷ μου μερίσασθαι μετ’ ἐμοῦ τὴν κληρονομίαν. (Ⅲ)

*****

Ait autem ei quidam de turba : Magister, dic fratri meo ut dividat mecum hæreditatem. (Ⅳ)

*****

Et quelqu’un lui dit du milieu de la foule: Maître, dis à mon frère de partager avec moi l’héritage. (Ⅵ)

*****

Et quelqu’un de la troupe lui dit : Maître, dis à mon frère qu’il partage avec moi l’héritage. (Ⅶ)

*****

Alors quelqu'un de la troupe lui dit: Maître, dis à mon frère qu'il partage avec moi notre héritage. (Ⅷ)

*****

12. 14  
Il lui dit : " Homme, qui m'a établi pour être votre juge ou pour faire vos partages? "

Jésus lui répondit: O homme, qui m'a établi pour être votre juge, ou pour faire vos partages? (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ εἶπεν αὐτῷ· Ἄνθρωπε, τίς με κατέστησεν ⸀κριτὴν ἢ μεριστὴν ἐφ’ ὑμᾶς; (Ⅲ)

*****

At ille dixit illi : Homo, quis me constituit judicem, aut divisorem super vos ?\ (Ⅳ)

*****

Mais il lui dit: Homme, qui est-ce qui m’a établi sur vous pour être votre juge et pour faire vos partages? (Ⅵ)

*****

Mais il lui répondit : ô homme ! qui est-ce qui m’a établi sur vous pour être votre juge, et pour faire vos partages ? (Ⅶ)

*****

Mais Jésus lui répondit: O homme, qui m'a établi pour être votre juge, ou pour faire vos partages? (Ⅷ)

*****

12. 15  
Et il leur dit : " Faites attention à vous garder de toute avarice; car, quelqu'un serait-il dans l'abondance, sa vie ne dépend pas des biens qu'il possède. "

Puis il leur dit: Gardez-vous avec soin de toute avarice; car la vie d'un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l'abondance. (Ⅰ)

*****

εἶπεν δὲ πρὸς αὐτούς· Ὁρᾶτε καὶ φυλάσσεσθε ἀπὸ ⸀πάσης πλεονεξίας, ὅτι οὐκ ἐν τῷ περισσεύειν τινὶ ἡ ζωὴ ⸀αὐτοῦ ἐστιν ἐκ τῶν ὑπαρχόντων ⸀αὐτῷ. (Ⅲ)

*****

Dixitque ad illos : Videte, et cavete ab omni avaritia : quia non in abundantia cujusquam vita ejus est ex his quæ possidet. (Ⅳ)

*****

Et il leur dit: Voyez, et gardez-vous de toute avarice; car encore que quelqu’un soit riche, sa vie n’est pas dans ses biens. (Ⅵ)

*****

Puis il leur dit : voyez, et gardez-vous d’avarice ; car encore que les biens abondent à quelqu’un, il n’a pourtant pas la vie par ses biens. (Ⅶ)

*****

Puis il leur dit: Gardez-vous avec soin de l'avarice; car quoique les biens abondent à quelqu'un, il n'a pas la vie par ses biens. (Ⅷ)

*****

12. 16  
Et il leur dit cette parabole : " Il y avait un homme riche dont le domaine avait beaucoup rapporté.

Et il leur dit cette parabole: Les terres d'un homme riche avaient beaucoup rapporté. (Ⅰ)

*****

εἶπεν δὲ παραβολὴν πρὸς αὐτοὺς λέγων· Ἀνθρώπου τινὸς πλουσίου εὐφόρησεν ἡ χώρα. (Ⅲ)

*****

Dixit autem similitudinem ad illos, dicens : Hominis cujusdam divitis uberes fructus ager attulit : (Ⅳ)

*****

Et il leur dit une parabole, disant: Les champs d’un homme riche avaient beaucoup rapporté; (Ⅵ)

*****

Et il leur dit cette parabole : Les champs d’un homme riche avaient rapporté en abondance ; (Ⅶ)

*****

Et il leur dit cette parabole: Les terres d'un homme riche avaient rapporté avec abondance; (Ⅷ)

*****

12. 17  
Et il se faisait en lui-même cette réflexion : " Que vais-je faire? car je n'ai pas où ramasser mes récoltes…

Et il raisonnait en lui-même, disant: Que ferai-je? car je n'ai pas de place pour serrer ma récolte. (Ⅰ)

*****

καὶ διελογίζετο ἐν ⸀ἑαυτῷ λέγων· Τί ποιήσω, ὅτι οὐκ ἔχω ποῦ συνάξω τοὺς καρπούς μου; (Ⅲ)

*****

et cogitabat intra se dicens : Quid faciam, quia non habeo quo congregem fructus meos ? (Ⅳ)

*****

et il raisonnait en lui-même, disant: Que ferai-je, car je n’ai pas où je puisse assembler mes fruits? (Ⅵ)

*****

Et il pensait en lui-même, disant : que ferai-je, car je n’ai point où je puisse assembler mes fruits ? (Ⅶ)

*****

Et il raisonnait en lui-même, disant: Que ferai-je? car je n'ai pas assez de place pour serrer ma récolte. (Ⅷ)

*****

12. 18  
Voici, dit-il, ce que je fais faire : j'abattrai mes greniers, et j'en construirai de plus grands, et j'y ramasserai tout mon blé et mes biens,

Voici, dit-il, ce que je ferai: j'abattrai mes greniers, j'en bâtirai de plus grands, j'y amasserai toute ma récolte et tous mes biens; (Ⅰ)

*****

καὶ εἶπεν· Τοῦτο ποιήσω· καθελῶ μου τὰς ἀποθήκας καὶ μείζονας οἰκοδομήσω, καὶ συνάξω ἐκεῖ πάντα ⸂τὸν σῖτον⸃ καὶ τὰ ἀγαθά μου, (Ⅲ)

*****

Et dixit : Hoc faciam : destruam horrea mea, et majora faciam : et illuc congregabo omnia quæ nata sunt mihi, et bona mea, (Ⅳ)

*****

Et il dit: Voici ce que je ferai: j’abattrai mes greniers et j’en bâtirai de plus grands, et j’y assemblerai tous mes produits et mes biens; (Ⅵ)

*****

Puis il dit : voici ce que je ferai : j’abattrai mes greniers, et j’en bâtirai de plus grands, et j’y assemblerai tous mes revenus et mes biens ; (Ⅶ)

*****

Voici, dit-il, ce que je ferai: j'abattrai mes greniers, et j'en bâtirai de plus grands, et j'y amasserai toute ma récolte et tous mes biens. (Ⅷ)

*****

12. 19  
et je dirai à mon âme : Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour beaucoup d'années; repose-toi, mange, bois, festoie ! "

et je dirai à mon âme: Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années; repose-toi, mange, bois, et réjouis-toi. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐρῶ τῇ ψυχῇ μου· Ψυχή, ἔχεις πολλὰ ἀγαθὰ κείμενα εἰς ἔτη πολλά· ἀναπαύου, φάγε, πίε, εὐφραίνου. (Ⅲ)

*****

et dicam animæ meæ : Anima, habes multa bona posita in annos plurimos : requiesce, comede, bibe, epulare. (Ⅳ)

*****

et je dirai à mon âme: Mon âme, tu as beaucoup de biens assemblés pour beaucoup d’années; repose-toi, mange, bois, fais grande chère. (Ⅵ)

*****

Puis je dirai à mon âme : mon âme, tu as beaucoup de biens assemblés pour beaucoup d’années, repose-toi, mange, bois, et fais grande chère. (Ⅶ)

*****

Puis je dirai à mon âme: Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années; repose-toi, mange, bois et te réjouis. (Ⅷ)

*****

12. 20  
Or Dieu lui dit : " Insensé ! cette nuit même on va te redemander ton âme; et ce que tu as préparé, pour qui sera-ce? "

Mais Dieu lui dit: Insensé! cette nuit même ton âme te sera redemandée; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il? (Ⅰ)

*****

εἶπεν δὲ αὐτῷ ὁ θεός· ⸀Ἄφρων, ταύτῃ τῇ νυκτὶ τὴν ψυχήν σου ⸀ἀπαιτοῦσιν ἀπὸ σοῦ· ἃ δὲ ἡτοίμασας, τίνι ἔσται; (Ⅲ)

*****

Dixit autem illi Deus : Stulte, hac nocte animam tuam repetunt a te : quæ autem parasti, cujus erunt ? (Ⅳ)

*****

Mais Dieu lui dit: Insensé! cette nuit même ton âme te sera redemandée; et ces choses que tu as préparées, à qui seront-elles? (Ⅵ)

*****

Mais Dieu lui dit : insensé, en cette même nuit ton âme te sera redemandée ; et les choses que tu as préparées, à qui seront-elles ? (Ⅶ)

*****

Mais Dieu lui dit: Insensé, cette nuit même, ton âme te sera redemandée; et ce que tu as amassé, pour qui sera-t-il? (Ⅷ)

*****

12. 21  
Ainsi en est-il de celui qui thésaurise pour lui-même et n'est pas riche en vue de Dieu. "

Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n'est pas riche pour Dieu. (Ⅰ)

*****

οὕτως ὁ θησαυρίζων ⸀ἑαυτῷ καὶ μὴ εἰς θεὸν πλουτῶν. (Ⅲ)

*****

Sic est qui sibi thesaurizat, et non est in Deum dives.\ (Ⅳ)

*****

Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n’est pas riche quant à Dieu. (Ⅵ)

*****

Il en est ainsi de celui qui fait de grands amas de biens pour soi-même, et qui n’est pas riche en Dieu. (Ⅶ)

*****

Il en est ainsi de celui qui amasse des biens pour lui-même, et qui n'est point riche en Dieu. (Ⅷ)

*****

12. 22  
Et il dit à ses disciples : " C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour (votre) âme de ce que vous mangerez, ni pour votre cops de quoi vous le vêtirez;

Jésus dit ensuite à ses disciples: C'est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus. (Ⅰ)

*****

Εἶπεν δὲ πρὸς τοὺς μαθητὰς αὐτοῦ· Διὰ τοῦτο ⸂λέγω ὑμῖν⸃, μὴ μεριμνᾶτε τῇ ⸀ψυχῇ τί φάγητε, μηδὲ τῷ ⸀σώματι τί ἐνδύσησθε. (Ⅲ)

*****

Dixitque ad discipulos suos : Ideo dico vobis, nolite solliciti esse animæ vestræ quid manducetis, neque corpori quid induamini. (Ⅳ)

*****

Et il dit à ses disciples: À cause de cela, je vous dis: Ne soyez pas en souci pour la vie, de ce que vous mangerez; ni pour le corps, de quoi vous serez vêtus: (Ⅵ)

*****

Alors il dit à ses Disciples : à cause de cela je vous dis, ne soyez point en souci pour votre vie, de ce que vous mangerez ; ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. (Ⅶ)

*****

Alors il dit à ses disciples: C'est pourquoi, je vous dis, ne soyez point en souci pour votre vie, de ce que vous mangerez; ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. (Ⅷ)

*****

12. 23  
car l'âme est plus que la nourriture et le corps plus que le vêtement.

La vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement. (Ⅰ)

*****

ἡ ⸀γὰρ ψυχὴ πλεῖόν ἐστιν τῆς τροφῆς καὶ τὸ σῶμα τοῦ ἐνδύματος. (Ⅲ)

*****

Anima plus est quam esca, et corpus plus quam vestimentum. (Ⅳ)

*****

la vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement. (Ⅵ)

*****

La vie est plus que la nourriture, et le corps est plus que le vêtement. (Ⅶ)

*****

La vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement. (Ⅷ)

*****

12. 24  
Considérez les corbeaux, qui ne sèment ni ne moissonnent, qui n'ont ni cellier ni grenier, et Dieu les nourrit. Combien plus valez-vous que les oiseaux !

Considérez les corbeaux: ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n'ont ni cellier ni grenier; et Dieu les nourrit. Combien ne valez-vous pas plus que les oiseaux! (Ⅰ)

*****

κατανοήσατε τοὺς κόρακας ὅτι οὐ σπείρουσιν οὐδὲ θερίζουσιν, οἷς οὐκ ἔστιν ταμεῖον οὐδὲ ἀποθήκη, καὶ ὁ θεὸς τρέφει αὐτούς· πόσῳ μᾶλλον ὑμεῖς διαφέρετε τῶν πετεινῶν. (Ⅲ)

*****

Considerate corvos, quia non seminant, neque metunt, quibus non est cellarium, neque horreum, et Deus pascit illos. Quanto magis vos pluris estis illis ? (Ⅳ)

*****

Considérez les corbeaux: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’ont pas de cellier ni de grenier; et Dieu les nourrit: combien valez-vous mieux que les oiseaux! (Ⅵ)

*****

Considérez les corbeaux, ils ne sèment, ni ne moissonnent, et ils n’ont point de cellier, ni de grenier, et cependant Dieu les nourrit ; combien valez-vous mieux que les oiseaux ? (Ⅶ)

*****

Considérez les corbeaux; ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'ont point de cellier ni de grenier, et Dieu les nourrit; combien ne valez-vous pas plus que des oiseaux! (Ⅷ)

*****

12. 25  
Qui de vous, à force soucis, pourrait ajouter une coudée à la longueur de sa vie?

Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie? (Ⅰ)

*****

τίς δὲ ἐξ ὑμῶν μεριμνῶν δύναται ⸂ἐπὶ τὴν ἡλικίαν αὐτοῦ προσθεῖναι⸃ ⸀πῆχυν; (Ⅲ)

*****

Quis autem vestrum cogitando potest adjicere ad staturam suam cubitum unum ? (Ⅳ)

*****

Et qui d’entre vous, par le souci qu’il se donne, peut ajouter une coudée à sa taille? (Ⅵ)

*****

Et qui est celui de vous qui par son souci puisse ajouter une coudée à sa stature ? (Ⅶ)

*****

Et qui de vous peut, par ses inquiétudes, ajouter une coudée à sa taille? (Ⅷ)

*****

12. 26  
Si donc vous ne pouvez pas le moins, pourquoi vous inquiétez-vous du reste?

Si donc vous ne pouvez pas même la moindre chose, pourquoi vous inquiétez-vous du reste? (Ⅰ)

*****

εἰ οὖν ⸀οὐδὲ ἐλάχιστον δύνασθε, τί περὶ τῶν λοιπῶν μεριμνᾶτε; (Ⅲ)

*****

Si ergo neque quod minimum est potestis, quid de ceteris solliciti estis ? (Ⅳ)

*****

Si donc vous ne pouvez pas même ce qui est très petit, pourquoi êtes-vous en souci du reste? (Ⅵ)

*****

Si donc vous ne pouvez pas même ce qui est très-petit, pourquoi êtes-vous en souci du reste ? (Ⅶ)

*****

Si donc vous ne pouvez pas même les plus petites choses, pourquoi vous inquiétez-vous du reste? (Ⅷ)

*****

12. 27  
Considérez les lis, comment ils ne filent ni ne tissent; or, je vous le dis, Salomon même dans toute sa gloire n'était pas vêtu comme l'un d'eux.

Considérez comment croissent les lis: ils ne travaillent ni ne filent; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux. (Ⅰ)

*****

κατανοήσατε τὰ κρίνα πῶς αὐξάνει· οὐ κοπιᾷ οὐδὲ νήθει· λέγω δὲ ὑμῖν, οὐδὲ Σολομὼν ἐν πάσῃ τῇ δόξῃ αὐτοῦ περιεβάλετο ὡς ἓν τούτων. (Ⅲ)

*****

Considerate lilia quomodo crescunt : non laborant, neque nent : dico autem vobis, nec Salomon in omni gloria sua vestiebatur sicut unum ex istis. (Ⅳ)

*****

Considérez les lis, comment ils croissent: ils ne travaillent ni ne filent; cependant je vous dis que même Salomon, dans toute sa gloire, n’était pas vêtu comme l’un d’eux. (Ⅵ)

*****

Considérez comment croissent les lis, ils ne travaillent, ni ne filent, et cependant je vous dis que Salomon même dans toute sa gloire n’était point vêtu comme l’un d’eux. (Ⅶ)

*****

Considérez comment les lis croissent; ils ne travaillent ni ne filent; cependant, je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a point été vêtu comme l'un d'eux. (Ⅷ)

*****

12. 28  
Si donc Dieu revêt ainsi, dans les champs, l'herbe qui est aujourd'hui et demain sera jetée au four, combien plus (le fera-t-il) pour vous, gens de peu de foi !

Si Dieu revêt ainsi l'herbe qui est aujourd'hui dans les champs et qui demain sera jetée au four, à combien plus forte raison ne vous vêtira-t-il pas, gens de peu de foi? (Ⅰ)

*****

εἰ δὲ ⸂ἐν ἀγρῷ τὸν χόρτον ὄντα σήμερον⸃ καὶ αὔριον εἰς κλίβανον βαλλόμενον ὁ θεὸς οὕτως ⸀ἀμφιέζει, πόσῳ μᾶλλον ὑμᾶς, ὀλιγόπιστοι. (Ⅲ)

*****

Si autem fœnum, quod hodie est in agro, et cras in clibanum mittitur, Deus sic vestit : quanto magis vos pusillæ fidei ? (Ⅳ)

*****

Et si Dieu revêt ainsi l’herbe qui est aujourd’hui au champ et qui demain est jetée dans le four, combien plus vous vêtira-t-il, gens de petite foi! (Ⅵ)

*****

Que si Dieu revêt ainsi l’herbe qui est aujourd’hui au champ, et qui demain est mise au four, combien plus vous [vêtira-t-il], ô gens de petite foi ? (Ⅶ)

*****

Que si Dieu revêt ainsi une herbe qui est aujourd'hui dans les champs, et qui demain sera jetée dans le four, combien plus vous revêtira-t-il, gens de petite foi? (Ⅷ)

*****

12. 29  
Vous non plus, ne vous mettez pas en quête de ce que vous mangerez ou ce que vous boirez, et ne soyez pas anxieux.

Et vous, ne cherchez pas ce que vous mangerez et ce que vous boirez, et ne soyez pas inquiets. (Ⅰ)

*****

καὶ ὑμεῖς μὴ ζητεῖτε τί φάγητε ⸀καὶ τί πίητε, καὶ μὴ μετεωρίζεσθε, (Ⅲ)

*****

Et vos nolite quærere quid manducetis, aut quid bibatis : et nolite in sublime tolli : (Ⅳ)

*****

Et vous, ne recherchez pas ce que vous mangerez ou ce que vous boirez, et n’en soyez pas en peine; (Ⅵ)

*****

Ne dites donc point : que mangerons-nous, ou que boirons-nous ? et ne soyez point en suspens. (Ⅶ)

*****

Et ne vous mettez point en peine de ce que vous mangerez, ou de ce que vous boirez, et n'ayez point l'esprit inquiet. (Ⅷ)

*****

12. 30  
C'est de tout cela, en effet, que les païens du monde sont en quête; mais votre Père sait que vous avez besoin de cela.

Car toutes ces choses, ce sont les païens du monde qui les recherchent. Votre Père sait que vous en avez besoin. (Ⅰ)

*****

ταῦτα γὰρ πάντα τὰ ἔθνη τοῦ κόσμου ⸀ἐπιζητοῦσιν, ὑμῶν δὲ ὁ πατὴρ οἶδεν ὅτι χρῄζετε τούτων. (Ⅲ)

*****

hæc enim omnia gentes mundi quærunt. Pater autem vester scit quoniam his indigetis. (Ⅳ)

*****

car les nations du monde recherchent toutes ces choses, et votre Père sait que vous avez besoin de ces choses; (Ⅵ)

*****

Car les gens de ce monde sont après à rechercher toutes ces choses ; mais votre Père sait que vous avez besoin de ces choses. (Ⅶ)

*****

Car ce sont les nations du monde qui recherchent toutes ces choses; et votre Père sait que vous en avez besoin; (Ⅷ)

*****

12. 31  
Au reste, cherchez son royaume, et cela vous sera donné en plus.

Cherchez plutôt le royaume de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. (Ⅰ)

*****

πλὴν ζητεῖτε τὴν βασιλείαν ⸀αὐτοῦ, καὶ ⸀ταῦτα προστεθήσεται ὑμῖν. (Ⅲ)

*****

Verumtamen quærite primum regnum Dei, et justitiam ejus : et hæc omnia adjicientur vobis. (Ⅳ)

*****

mais recherchez son royaume, et ces choses vous seront données par-dessus. (Ⅵ)

*****

Mais plutôt cherchez le Royaume de Dieu, et toutes ces choses vous seront données par-dessus. (Ⅶ)

*****

Cherchez plutôt le royaume de Dieu, et toutes ces choses vous seront données par-dessus. (Ⅷ)

*****

12. 32  
Ne crains point, petit troupeau, car il a plus à votre Père de vous donner le royaume.

Ne crains point, petit troupeau; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume. (Ⅰ)

*****

Μὴ φοβοῦ, τὸ μικρὸν ποίμνιον, ὅτι εὐδόκησεν ὁ πατὴρ ὑμῶν δοῦναι ὑμῖν τὴν βασιλείαν. (Ⅲ)

*****

Nolite timere pusillus grex, quia complacuit Patri vestro dare vobis regnum. (Ⅳ)

*****

— Ne crains pas, petit troupeau, car il a plu à votre Père de vous donner le royaume. (Ⅵ)

*****

Ne crains point, petit troupeau ; car il a plu à votre Père de vous donner le Royaume. (Ⅶ)

*****

Ne crains point, petit troupeau; car il a plu à votre Père de vous donner le royaume. (Ⅷ)

*****

12. 33  
Vendez ce que vous avez, et donnez-le en aumône. Faites-vous des bourses qui ne s'usent pas, un trésor inépuisable dans les cieux, où le voleur n'approche pas et la teigne ne détruit point.

Vendez ce que vous possédez, et donnez-le en aumônes. Faites-vous des bourses qui ne s'usent point, un trésor inépuisable dans les cieux, où le voleur n'approche point, et où la teigne ne détruit point. (Ⅰ)

*****

πωλήσατε τὰ ὑπάρχοντα ὑμῶν καὶ δότε ἐλεημοσύνην· ποιήσατε ἑαυτοῖς βαλλάντια μὴ παλαιούμενα, θησαυρὸν ἀνέκλειπτον ἐν τοῖς οὐρανοῖς, ὅπου κλέπτης οὐκ ἐγγίζει οὐδὲ σὴς διαφθείρει· (Ⅲ)

*****

Vendite quæ possidetis, et date eleemosynam. Facite vobis sacculos, qui non veterascunt, thesaurum non deficientem in cælis : quo fur non appropriat, neque tinea corrumpit. (Ⅳ)

*****

Vendez ce que vous avez, et donnez l’aumône; faites-vous des bourses qui ne vieillissent pas, un trésor qui ne défaille pas, dans les cieux, d’où le voleur n’approche pas, et où la teigne ne détruit pas; (Ⅵ)

*****

Vendez ce que vous avez, et donnez en l’aumône ; faites-vous des bourses qui ne s’envieillissent point ; et un trésor dans les cieux, qui ne défaille jamais, d’où le larron n’approche point, [et où] la teigne ne gâte rien ; (Ⅶ)

*****

Vendez ce que vous avez, et le donnez en aumônes; faites-vous des bourses qui ne s'usent point, un trésor dans les cieux qui ne manque jamais, d'où les voleurs n'approchent point, et où la teigne ne gâte rien. (Ⅷ)

*****

12. 34  
Car là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur.

Car là où est votre trésor, là aussi sera votre coeur. (Ⅰ)

*****

ὅπου γάρ ἐστιν ὁ θησαυρὸς ὑμῶν, ἐκεῖ καὶ ἡ καρδία ὑμῶν ἔσται. (Ⅲ)

*****

Ubi enim thesaurus vester est, ibi et cor vestrum erit.\ (Ⅳ)

*****

car là où est votre trésor, là sera aussi votre cœur. (Ⅵ)

*****

Car où est votre trésor, là sera aussi votre cœur. (Ⅶ)

*****

Car où est votre trésor, là aussi sera votre cœur. (Ⅷ)

*****

12. 35  
Que vos reins restent ceints et vos lampes allumées !

Que vos reins soient ceints, et vos lampes allumées. (Ⅰ)

*****

Ἔστωσαν ὑμῶν αἱ ὀσφύες περιεζωσμέναι καὶ οἱ λύχνοι καιόμενοι, (Ⅲ)

*****

Sint lumbi vestri præcincti, et lucernæ ardentes in manibus vestris, (Ⅳ)

*****

Que vos reins soient ceints et vos lampes allumées; (Ⅵ)

*****

Que vos reins soient ceints, et vos lampes allumées. (Ⅶ)

*****

Que vos reins soient ceints, et vos lampes allumées. (Ⅷ)

*****

12. 36  
Et vous, soyez semblables à des hommes qui attendent leur maître à son retour des noces, afin que, lorsqu'il arrivera et frappera, ils lui ouvrent aussitôt.

Et vous, soyez semblables à des hommes qui attendent que leur maître revienne des noces, afin de lui ouvrir dès qu'il arrivera et frappera. (Ⅰ)

*****

καὶ ὑμεῖς ὅμοιοι ἀνθρώποις προσδεχομένοις τὸν κύριον ἑαυτῶν πότε ἀναλύσῃ ἐκ τῶν γάμων, ἵνα ἐλθόντος καὶ κρούσαντος εὐθέως ἀνοίξωσιν αὐτῷ. (Ⅲ)

*****

et vos similes hominibus exspectantibus dominum suum quando revertatur a nuptiis : ut, cum venerit et pulsaverit, confestim aperiant ei. (Ⅳ)

*****

et soyez vous-mêmes semblables à des hommes qui attendent leur maître, à quelque moment qu’il revienne des noces, afin que, quand il viendra et qu’il heurtera, ils lui ouvrent aussitôt. (Ⅵ)

*****

Et soyez semblables aux serviteurs qui attendent le maître quand il retournera des noces ; afin que quand il viendra, et qu’il heurtera, ils lui ouvrent aussitôt. (Ⅶ)

*****

Et soyez comme des hommes qui attendent que leur maître revienne des noces; afin que quand il viendra et qu'il heurtera à la porte, ils lui ouvrent aussitôt. (Ⅷ)

*****

12. 37  
Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant ! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table et passera pour les servir.

Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table, et s'approchera pour les servir. (Ⅰ)

*****

μακάριοι οἱ δοῦλοι ἐκεῖνοι, οὓς ἐλθὼν ὁ κύριος εὑρήσει γρηγοροῦντας· ἀμὴν λέγω ὑμῖν ὅτι περιζώσεται καὶ ἀνακλινεῖ αὐτοὺς καὶ παρελθὼν διακονήσει αὐτοῖς. (Ⅲ)

*****

Beati servi illi quos, cum venerit dominus, invenerit vigilantes : amen dico vobis, quod præcinget se, et faciet illos discumbere, et transiens ministrabit illis. (Ⅳ)

*****

Bienheureux sont ces esclaves, que le maître, quand il viendra, trouvera veillant. En vérité, je vous dis qu’il se ceindra et les fera mettre à table, et, s’avançant, il les servira. (Ⅵ)

*****

Bienheureux sont ces serviteurs que le maître trouvera veillants, quand il arrivera. En vérité je vous dis qu’il se ceindra, et les fera mettre à table, et s’avançant il les servira. (Ⅶ)

*****

Heureux ces serviteurs que le maître trouvera veillant quand il arrivera! Je vous dis en vérité, qu'il se ceindra, qu'il les fera mettre à table, et qu'il viendra les servir. (Ⅷ)

*****

12. 38  
Et si c'est à la deuxième ou à la troisième veille qu'il arrive et (les) trouve ainsi, heureux sont-ils !

Qu'il arrive à la deuxième ou à la troisième veille, heureux ces serviteurs, s'il les trouve veillant! (Ⅰ)

*****

⸂κἂν ἐν τῇ δευτέρᾳ κἂν⸃ ἐν τῇ τρίτῃ φυλακῇ ἔλθῃ καὶ εὕρῃ οὕτως, μακάριοί ⸀εἰσιν ἐκεῖνοι. (Ⅲ)

*****

Et si venerit in secunda vigilia, et si in tertia vigilia venerit, et ita invenerit, beati sunt servi illi. (Ⅳ)

*****

Et s’il vient à la seconde veille, et s’il vient à la troisième, et qu’il les trouve ainsi, bienheureux sont ces esclaves-là. (Ⅵ)

*****

Que s’il arrive sur la seconde veille, ou sur la troisième, et qu’il les trouve ainsi [veillants], bienheureux sont ces serviteurs-là. (Ⅶ)

*****

Que s'il arrive à la seconde ou à la troisième veille, et qu'il les trouve dans cet état, heureux ces serviteurs-là! (Ⅷ)

*****

12. 39  
Sachez-le bien, si le maître de maison savait à quelle heure le voleur doit venir, il ne laisserait pas percer sa maison.

Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle heure le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. (Ⅰ)

*****

Τοῦτο δὲ γινώσκετε ὅτι εἰ ᾔδει ὁ οἰκοδεσπότης ποίᾳ ὥρᾳ ὁ κλέπτης ἔρχεται, ⸂οὐκ ἂν⸃ ἀφῆκεν ⸀διορυχθῆναι τὸν οἶκον αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

Hoc autem scitote, quoniam si sciret paterfamilias, qua hora fur veniret, vigilaret utique, et non sineret perfodi domum suam. (Ⅳ)

*****

Mais sachez ceci, que si le maître de la maison eût su à quelle heure le voleur devait venir, il eût veillé et n’eût pas laissé percer sa maison. (Ⅵ)

*****

Or sachez ceci, que si le père de famille savait à quelle heure le larron doit venir, il veillerait, et ne laisserait point percer sa maison. (Ⅶ)

*****

Vous savez que si un père de famille était averti à quelle heure un larron doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. (Ⅷ)

*****

12. 40  
Vous aussi, tenez-vous prêts, car c'est à l'heure que vous ne pensez pas que le Fils de l'homme viendra. "

Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas. (Ⅰ)

*****

καὶ ⸀ὑμεῖς γίνεσθε ἕτοιμοι, ὅτι ᾗ ὥρᾳ οὐ δοκεῖτε ὁ υἱὸς τοῦ ἀνθρώπου ἔρχεται. (Ⅲ)

*****

Et vos estote parati : quia qua hora non putatis, Filius hominis veniet. (Ⅳ)

*****

Vous donc aussi soyez prêts; car, à l’heure que vous ne pensez pas, le fils de l’homme vient. (Ⅵ)

*****

Vous donc aussi tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure que vous n’y penserez point. (Ⅶ)

*****

Vous donc aussi, soyez prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure que vous ne penserez point. (Ⅷ)

*****

12. 41  
Pierre (lui) dit : " Seigneur, est-ce pour nous que vous dites cette parabole, ou aussi pour tous? "

Pierre lui dit: Seigneur, est-ce à nous, ou à tous, que tu adresses cette parabole? (Ⅰ)

*****

Εἶπεν ⸀δὲ ὁ Πέτρος· Κύριε, πρὸς ἡμᾶς τὴν παραβολὴν ταύτην λέγεις ἢ καὶ πρὸς πάντας; (Ⅲ)

*****

Ait autem ei Petrus : Domine, ad nos dicis hanc parabolam, an et ad omnes ? (Ⅳ)

*****

Et Pierre lui dit: Seigneur, dis-tu cette parabole pour nous, ou aussi pour tous? (Ⅵ)

*****

Et Pierre lui dit : Seigneur, dis-tu cette parabole pour nous, ou aussi pour tous ? (Ⅶ)

*****

Alors Pierre lui dit: Seigneur, est-ce pour nous que tu dis cette parabole, ou est-ce aussi pour tous? (Ⅷ)

*****

12. 42  
Le Seigneur répondit : " Quel est donc l'intendant fidèle, prudent, que le maître établira sur sa domesticité pour donner, au temps (voulu), la ration de froment?

Et le Seigneur dit: Quel est donc l'économe fidèle et prudent que le maître établira sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable? (Ⅰ)

*****

⸂καὶ εἶπεν⸃ ὁ κύριος· Τίς ἄρα ἐστὶν ὁ πιστὸς οἰκονόμος, ⸀ὁ φρόνιμος, ὃν καταστήσει ὁ κύριος ἐπὶ τῆς θεραπείας αὐτοῦ τοῦ διδόναι ἐν καιρῷ ⸀τὸ σιτομέτριον; (Ⅲ)

*****

Dixit autem Dominus : Quis, putas, est fidelis dispensator, et prudens, quem constituit dominus supra familiam suam, ut det illis in tempore tritici mensuram ? (Ⅳ)

*****

Et le Seigneur dit: Qui donc est l’économe fidèle et prudent que le maître établira sur les domestiques de sa maison, pour leur donner au temps convenable leur ration de blé? (Ⅵ)

*****

Et le Seigneur dit : qui est donc le dispensateur fidèle et prudent, que le maître aura établi sur toute la troupe de ses serviteurs pour leur donner l’ordinaire dans le temps qu’il faut ? (Ⅶ)

*****

Et le Seigneur dit: Quel est donc le dispensateur fidèle et prudent, que le maître a établi sur ses domestiques, pour leur donner au temps marqué la mesure ordinaire de blé? (Ⅷ)

*****

12. 43  
Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera agissant ainsi !

Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera faisant ainsi! (Ⅰ)

*****

μακάριος ὁ δοῦλος ἐκεῖνος, ὃν ἐλθὼν ὁ κύριος αὐτοῦ εὑρήσει ποιοῦντα οὕτως· (Ⅲ)

*****

Beatus ille servus quem, cum venerit dominus, invenerit ita facientem. (Ⅳ)

*****

Bienheureux est cet esclave-là, que son maître lorsqu’il viendra, trouvera faisant ainsi. (Ⅵ)

*****

Bienheureux est ce serviteur-là que son maître trouvera faisant ainsi, quand il viendra. (Ⅶ)

*****

Heureux ce serviteur que son maître trouvera faisant ainsi, quand il arrivera! (Ⅷ)

*****

12. 44  
Vraiment, je vous le dis, il l'établira sur tous ses biens.

Je vous le dis en vérité, il l'établira sur tous ses biens. (Ⅰ)

*****

ἀληθῶς λέγω ὑμῖν ὅτι ἐπὶ πᾶσιν τοῖς ὑπάρχουσιν αὐτοῦ καταστήσει αὐτόν. (Ⅲ)

*****

Vere dico vobis, quoniam supra omnia quæ possidet, constituet illum. (Ⅳ)

*****

En vérité, je vous dis qu’il l’établira sur tous ses biens. (Ⅵ)

*****

En vérité, je vous dis, qu’il l’établira sur tout ce qu’il a. (Ⅶ)

*****

Je vous dis en vérité, qu'il l'établira sur tout ce qu'il a. (Ⅷ)

*****

12. 45  
mais si ce serviteur se dit en lui-même : " Mon maître tarde à venir, " et qu'il se mette à battre les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s'enivrer,

Mais, si ce serviteur dit en lui-même: Mon maître tarde à venir; s'il se met à battre les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s'enivrer, (Ⅰ)

*****

ἐὰν δὲ εἴπῃ ὁ δοῦλος ἐκεῖνος ἐν τῇ καρδίᾳ αὐτοῦ· Χρονίζει ὁ κύριός μου ἔρχεσθαι, καὶ ἄρξηται τύπτειν τοὺς παῖδας καὶ τὰς παιδίσκας, ἐσθίειν τε καὶ πίνειν καὶ μεθύσκεσθαι, (Ⅲ)

*****

Quod si dixerit servus ille in corde suo : Moram facit dominus meus venire : et cœperit percutere servos, et ancillas, et edere, et bibere, et inebriari : (Ⅳ)

*****

Mais si cet esclave-là dit en son cœur: Mon maître tarde à venir, et qu’il se mette à battre les serviteurs et les servantes, et à manger et à boire et à s’enivrer, (Ⅵ)

*****

Mais si ce serviteur-là dit en son cœur : mon maître tarde longtemps à venir, et qu’il se mette à battre les serviteurs et les servantes, et à manger, et à boire, et à s’enivrer. (Ⅶ)

*****

Mais si ce serviteur dit en son cœur: Mon maître tarde à venir; et qu'il se mette à battre les serviteurs et les servantes, à manger, à boire, et à s'enivrer; (Ⅷ)

*****

12. 46  
le maître de ce serviteur viendra au jour où il ne s'y attend pas et à l'heure qu'il ne sait pas, et il le fendra en deux, et lui assignera pour lot celui des infidèles.

le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s'y attend pas et à l'heure qu'il ne connaît pas, il le mettra en pièces, et lui donnera sa part avec les infidèles. (Ⅰ)

*****

ἥξει ὁ κύριος τοῦ δούλου ἐκείνου ἐν ἡμέρᾳ ᾗ οὐ προσδοκᾷ καὶ ἐν ὥρᾳ ᾗ οὐ γινώσκει, καὶ διχοτομήσει αὐτὸν καὶ τὸ μέρος αὐτοῦ μετὰ τῶν ἀπίστων θήσει. (Ⅲ)

*****

veniet dominus servi illius in die qua non sperat, et hora qua nescit, et dividet eum, partemque ejus cum infidelibus ponet. (Ⅳ)

*****

le maître de cet esclave-là viendra en un jour qu’il n’attend pas, et à une heure qu’il ne sait pas, et il le coupera en deux, et lui donnera sa part avec les infidèles. (Ⅵ)

*****

Le maître de ce serviteur viendra au jour qu’il ne l’attend point, et à l’heure qu’il ne sait point, et il le séparera, et le mettra au rang des infidèles. (Ⅶ)

*****

Le maître de ce serviteur viendra au jour qu'il n'attend pas, et à l'heure qu'il ne sait pas, et il le séparera, et lui donnera sa part avec les infidèles. (Ⅷ)

*****

12. 47  
Ce serviteur qui, ayant connu la volonté de son maître, n'a rien préparé ni agi selon sa volonté, recevra un grand nombre de coups.

Le serviteur qui, ayant connu la volonté de son maître, n'a rien préparé et n'a pas agi selon sa volonté, sera battu d'un grand nombre de coups. (Ⅰ)

*****

ἐκεῖνος δὲ ὁ δοῦλος ὁ γνοὺς τὸ θέλημα τοῦ κυρίου ⸀αὐτοῦ καὶ μὴ ἑτοιμάσας ⸀ἢ ποιήσας πρὸς τὸ θέλημα αὐτοῦ δαρήσεται πολλάς· (Ⅲ)

*****

Ille autem servus qui cognovit voluntatem domini sui, et non præparavit, et non facit secundum voluntatem ejus, vapulabit multis : (Ⅳ)

*****

Or cet esclave qui a connu la volonté de son maître, et qui ne s’est pas préparé et n’a point fait selon sa volonté, sera battu de plusieurs coups; (Ⅵ)

*****

Or le serviteur qui a connu la volonté de son maître, et qui ne s’est pas tenu prêt, et n’a point fait selon sa volonté, sera battu de plusieurs coups. (Ⅶ)

*****

Le serviteur qui a connu la volonté de son maître, et qui ne s'est pas tenu prêt et n'a pas fait cette volonté, sera battu de plusieurs coups. (Ⅷ)

*****

12. 48  
Quant à celui qui, ne l'ayant pas connue, aura agi de façon à mériter des coups, il n'en recevra qu'un petit nombre. On exigera beaucoup de toux ceux à qui l'on a beaucoup donné; et de celui à qui on a confié beaucoup, on demandera davantage.

Mais celui qui, ne l'ayant pas connue, a fait des choses dignes de châtiment, sera battu de peu de coups. On demandera beaucoup à qui l'on a beaucoup donné, et on exigera davantage de celui à qui l'on a beaucoup confié. (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ μὴ γνοὺς ποιήσας δὲ ἄξια πληγῶν δαρήσεται ὀλίγας. παντὶ δὲ ᾧ ἐδόθη πολύ, πολὺ ζητηθήσεται παρ’ αὐτοῦ, καὶ ᾧ παρέθεντο πολύ, περισσότερον αἰτήσουσιν αὐτόν. (Ⅲ)

*****

qui autem non cognovit, et fecit digna plagis, vapulabit paucis. Omni autem cui multum datum est, multum quæretur ab eo : et cui commendaverunt multum, plus petent ab eo.\ (Ⅳ)

*****

et celui qui ne l’a point connue, et qui a fait des choses qui méritent des coups, sera battu de peu de coups: car à quiconque il aura été beaucoup donné, il sera beaucoup redemandé; et à celui à qui il aura été beaucoup confié, il sera plus redemandé. (Ⅵ)

*****

Mais celui qui ne l’a point connue, et qui a fait des choses dignes de châtiment, sera battu de moins de coups ; car à chacun à qui il aura été beaucoup donné, il sera beaucoup redemandé ; et à celui à qui il aura été beaucoup confié, il sera plus redemandé. (Ⅶ)

*****

Mais celui qui ne l'a point connue, et qui a fait des choses dignes de châtiment, sera battu de peu de coups. Et il sera beaucoup redemandé à quiconque il aura été beaucoup donné; et on exigera plus de celui à qui on aura beaucoup confié. (Ⅷ)

*****

12. 49  
Je suis venu mettre le feu sur la terre, et qu'est-ce que je désire, si déjà il est allumé?

Je suis venu jeter un feu sur la terre, et qu'ai-je à désirer, s'il est déjà allumé? (Ⅰ)

*****

Πῦρ ἦλθον βαλεῖν ⸀ἐπὶ τὴν γῆν, καὶ τί θέλω εἰ ἤδη ἀνήφθη; (Ⅲ)

*****

Ignem veni mittere in terram, et quid volo nisi ut accendatur ? (Ⅳ)

*****

Je suis venu jeter le feu sur la terre; et que veux-je, si déjà il est allumé? (Ⅵ)

*****

Je suis venu mettre le feu en la terre ; et que veux-je, s’il est déjà allumé ? (Ⅶ)

*****

Je suis venu mettre le feu sur la terre; et qu'ai-je à désirer s'il est déjà allumé! (Ⅷ)

*****

12. 50  
J'ai à recevoir un baptême, et comme je suis dans l'angoisse jusqu'à ce qu'il soit accompli !

Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien il me tarde qu'il soit accompli! (Ⅰ)

*****

βάπτισμα δὲ ἔχω βαπτισθῆναι, καὶ πῶς συνέχομαι ἕως ⸀ὅτου τελεσθῇ. (Ⅲ)

*****

Baptismo autem habeo baptizari : et quomodo coarctor usque dum perficiatur ? (Ⅳ)

*****

Mais j’ai à être baptisé d’un baptême; et combien suis-je à l’étroit jusqu’à ce qu’il soit accompli! (Ⅵ)

*****

Or j’ai à être baptisé d’un Baptême ; et combien suis-je pressé jusqu’à ce qu’il soit accompli. (Ⅶ)

*****

Mais je dois être baptisé d'un baptême; et combien ne suis-je pas pressé jusqu'à ce qu'il s'accomplisse! (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 12

| | | | | | | | | | | 12| | | | | | | | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥