Luc
Onelittleangel > > Luc  >
(50 Verses | Page 1 / 2)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

7. 1  
Quand il eut achevé de faire entendre au peuple toutes ses paroles, il entra dans Capharnaüm.

Après avoir achevé tous ces discours devant le peuple qui l'écoutait, Jésus entra dans Capernaüm. (Ⅰ)

*****

⸀Ἐπειδὴ ἐπλήρωσεν πάντα τὰ ῥήματα αὐτοῦ εἰς τὰς ἀκοὰς τοῦ λαοῦ, εἰσῆλθεν εἰς Καφαρναούμ. (Ⅲ)

*****

Cum autem implesset omnia verba sua in aures plebis, intravit Capharnaum. (Ⅳ)

*****

Or, quand il eut achevé tous ses discours, le peuple l’entendant, il entra dans Capernaüm. (Ⅵ)

*****

Et quand il eut achevé tout ce discours devant le peuple qui l’écoutait, il entra dans Capernaüm. (Ⅶ)

*****

Après que Jésus eut achevé tous ces discours devant le peuple qui l'écoutait, il entra dans Capernaüm. (Ⅷ)

*****

7. 2  
Or un centurion avait un serviteur malade, sur le point de mourir, et qui lui était cher.

Un centenier avait un serviteur auquel il était très attaché, et qui se trouvait malade, sur le point de mourir. (Ⅰ)

*****

Ἑκατοντάρχου δέ τινος δοῦλος κακῶς ἔχων ἤμελλεν τελευτᾶν, ὃς ἦν αὐτῷ ἔντιμος. (Ⅲ)

*****

Centurionis autem cujusdam servus male habens, erat moriturus : qui illi erat pretiosus. (Ⅳ)

*****

Et l’esclave d’un certain centurion, à qui il était fort cher, était malade et s’en allait mourir. (Ⅵ)

*****

Or le serviteur d’un certain Centenier, à qui il était fort cher, était malade, et s’en allait mourir. (Ⅶ)

*****

Or, le serviteur d'un centenier, auquel il était fort cher, étant malade, allait mourir. (Ⅷ)

*****

7. 3  
Ayant entendu parler de Jésus, il lui députa quelques-uns des anciens des Juifs, le priant de venir sauver son serviteur.

Ayant entendu parler de Jésus, il lui envoya quelques anciens des Juifs, pour le prier de venir guérir son serviteur. (Ⅰ)

*****

ἀκούσας δὲ περὶ τοῦ Ἰησοῦ ἀπέστειλεν πρὸς αὐτὸν πρεσβυτέρους τῶν Ἰουδαίων, ἐρωτῶν αὐτὸν ὅπως ἐλθὼν διασώσῃ τὸν δοῦλον αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

Et cum audisset de Jesu, misit ad eum seniores Judæorum, rogans eum ut veniret et salvaret servum ejus. (Ⅳ)

*****

Et ayant ouï parler de Jésus, il envoya vers lui des anciens des Juifs, le priant de venir sauver son esclave. (Ⅵ)

*****

Et quand [le Centenier] eut entendu parler de Jésus, il envoya vers lui quelques Anciens des Juifs, pour le prier de venir guérir son serviteur. (Ⅶ)

*****

Et le centenier ayant entendu parler de Jésus, envoya vers lui des anciens des Juifs, pour le prier de venir guérir son serviteur. (Ⅷ)

*****

7. 4  
Ceux-ci, étant arrivés auprès de Jésus, le priaient avec grande instance, disant : " Il mérite que vous fassiez cela pour lui;

Ils arrivèrent auprès de Jésus, et lui adressèrent d'instantes supplications, disant: Il mérite que tu lui accordes cela; (Ⅰ)

*****

οἱ δὲ παραγενόμενοι πρὸς τὸν Ἰησοῦν παρεκάλουν αὐτὸν σπουδαίως λέγοντες ὅτι Ἄξιός ἐστιν ᾧ ⸀παρέξῃ τοῦτο, (Ⅲ)

*****

At illi cum venissent ad Jesum, rogabant eum sollicite, dicentes ei : Quia dignus est ut hoc illi præstes : (Ⅳ)

*****

Et étant venus à Jésus, ils le priaient instamment, disant: Il est digne que tu lui accordes cela, (Ⅵ)

*****

Et étant venus à Jésus, ils le prièrent instamment, en lui disant qu’il était digne qu’on lui accordât cela. (Ⅶ)

*****

Ceux-ci étant donc venus vers Jésus, le prièrent instamment, disant: Il est digne que tu lui accordes cela; car il aime notre nation, (Ⅷ)

*****

7. 5  
car il aime notre nation, et c'est lui qui nous a bâti la synagogue. "

car il aime notre nation, et c'est lui qui a bâti notre synagogue. (Ⅰ)

*****

ἀγαπᾷ γὰρ τὸ ἔθνος ἡμῶν καὶ τὴν συναγωγὴν αὐτὸς ᾠκοδόμησεν ἡμῖν. (Ⅲ)

*****

diligit enim gentem nostram, et synagogam ipse ædificavit nobis. (Ⅳ)

*****

car il aime notre nation et nous a lui-même bâti la synagogue. (Ⅵ)

*****

Car, [disaient-ils], il aime notre nation, et il nous a bâti la Synagogue. (Ⅶ)

*****

Et c'est lui qui nous a fait bâtir la synagogue. (Ⅷ)

*****

7. 6  
Et Jésus s'en alla avec eux. Déjà il était non loin de la maison, lorsque le centurion envoya des amis pour lui dire : " Seigneur, ne prenez pas cette peine, car je ne suis pas digne que vous entriez sous mon toit;

Jésus, étant allé avec eux, n'était guère éloigné de la maison, quand le centenier envoya des amis pour lui dire: Seigneur, ne prends pas tant de peine; car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit. (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ Ἰησοῦς ἐπορεύετο σὺν αὐτοῖς. ἤδη δὲ αὐτοῦ οὐ μακρὰν ἀπέχοντος ἀπὸ τῆς οἰκίας ἔπεμψεν ⸂φίλους ὁ ἑκατοντάρχης⸃ λέγων αὐτῷ· Κύριε, μὴ σκύλλου, οὐ γὰρ ⸂ἱκανός εἰμι⸃ ἵνα ὑπὸ τὴν στέγην μου εἰσέλθῃς· (Ⅲ)

*****

Jesus autem ibat cum illis. Et cum jam non longe esset a domo, misit ad eum centurio amicos, dicens : Domine, noli vexari : non enim sum dignus ut sub tectum meum intres : (Ⅳ)

*****

Et Jésus alla avec eux. Et déjà comme il n’était plus guère loin de la maison, le centurion envoya des amis vers lui, lui disant: Seigneur, ne te donne pas de fatigue, car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit; (Ⅵ)

*****

Jésus s’en alla donc avec eux ; et comme déjà il n’était plus guère loin de la maison, le Centenier envoya ses amis au-devant de lui, pour lui dire : Seigneur ne te fatigue point ; car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit ; (Ⅶ)

*****

Jésus donc s'en alla avec eux. Et comme déjà il n'était plus loin de la maison, le centenier envoya vers lui des amis, lui dire: Seigneur, ne t'incommode point, car je ne mérite pas que tu entres sous mon toit. (Ⅷ)

*****

7. 7  
aussi ne me suis-je pas même jugé digne de venir vers vous; mais dites un mot et que mon serviteur soit guéri !

C'est aussi pour cela que je ne me suis pas cru digne d'aller en personne vers toi. Mais dis un mot, et mon serviteur sera guéri. (Ⅰ)

*****

διὸ οὐδὲ ἐμαυτὸν ἠξίωσα πρὸς σὲ ἐλθεῖν· ἀλλὰ εἰπὲ λόγῳ, καὶ ⸀ἰαθήτω ὁ παῖς μου· (Ⅲ)

*****

propter quod et meipsum non sum dignum arbitratus ut venirem ad te : sed dic verbo, et sanabitur puer meus. (Ⅳ)

*****

c’est pourquoi je ne me suis pas cru digne moi-même non plus d’aller vers toi; mais dis une parole et mon serviteur sera guéri. (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi aussi je ne me suis pas cru digne d’aller moi-même vers toi ; mais dis [seulement] une parole, et mon serviteur sera guéri. (Ⅶ)

*****

C'est pourquoi je ne me suis pas jugé digne moi-même d'aller vers toi; mais dis une parole, et mon serviteur sera guéri. (Ⅷ)

*****

7. 8  
Car moi qui suis soumis à des chefs, j'ai des soldats sous mes ordres, et je dis à l'un : " Va, " et il va; et à un autre : " Viens, " et il vient; et à mon serviteur : " Fais ceci, " et il le fait. "

Car, moi qui suis soumis à des supérieurs, j'ai des soldats sous mes ordres; et je dis à l'un: Va! et il va; à l'autre: Viens! et il vient; et à mon serviteur: Fais cela! et il le fait. (Ⅰ)

*****

καὶ γὰρ ἐγὼ ἄνθρωπός εἰμι ὑπὸ ἐξουσίαν τασσόμενος, ἔχων ὑπ’ ἐμαυτὸν στρατιώτας, καὶ λέγω τούτῳ· Πορεύθητι, καὶ πορεύεται, καὶ ἄλλῳ· Ἔρχου, καὶ ἔρχεται, καὶ τῷ δούλῳ μου· Ποίησον τοῦτο, καὶ ποιεῖ. (Ⅲ)

*****

Nam et ego homo sum sub potestate constitutus, habens sub me milites : et dico huic, Vade, et vadit : et alii, Veni, et venit : et servo meo, Fac hoc, et facit. (Ⅳ)

*****

Car moi aussi, je suis un homme placé sous l’autorité d’autrui, ayant sous moi des soldats; et je dis à l’un: Va, et il va; et à un autre: Viens, et il vient; et à mon esclave: Fais cela, et il le fait. (Ⅵ)

*****

Car moi-même qui suis un homme constitué sous la puissance d’autrui, j’ai sous moi des gens de guerre ; et je dis à l’un : va, et il va ; et à un autre : viens, et il vient ; et à mon serviteur : fais cela, et il le fait. (Ⅶ)

*****

Car, quoique je sois un homme soumis à la puissance d'autrui, j'ai sous moi des soldats; et je dis à l'un: Va, et il va; et à l'autre: Viens, et il vient; et à mon serviteur: Fais ceci, et il le fait. (Ⅷ)

*****

7. 9  
En entendant cela, Jésus fut dans l'admiration pour lui et, se tournant, il dit à la foule qui le suivait : " Je vous le dis : même en Israël je n'ai pas trouvé une si grande foi. "

Lorsque Jésus entendit ces paroles, il admira le centenier, et, se tournant vers la foule qui le suivait, il dit: Je vous le dis, même en Israël je n'ai pas trouvé une aussi grande foi. (Ⅰ)

*****

ἀκούσας δὲ ταῦτα ὁ Ἰησοῦς ἐθαύμασεν αὐτόν, καὶ στραφεὶς τῷ ἀκολουθοῦντι αὐτῷ ὄχλῳ εἶπεν· Λέγω ὑμῖν, ⸀οὐδὲ ἐν τῷ Ἰσραὴλ τοσαύτην πίστιν εὗρον. (Ⅲ)

*****

Quo audito Jesus miratus est : et conversus sequentibus se turbis, dixit : Amen dico vobis, nec in Israël tantam fidem inveni. (Ⅳ)

*****

Et Jésus, ayant entendu ces choses, l’admira; et se tournant vers la foule qui le suivait, il dit: Je vous dis que je n’ai pas trouvé, même en Israël, une si grande foi. (Ⅵ)

*****

Ce que Jésus ayant entendu, il l’admira ; et se tournant, il dit à la troupe qui le suivait : je vous dis, que je n’ai pas trouvé, même en Israël, une si grande foi. (Ⅶ)

*****

Jésus ayant entendu cela, admira le centenier et se tournant, il dit à la troupe qui le suivait: Je vous dis que je n'ai pas trouvé une si grande foi, même en Israël. (Ⅷ)

*****

7. 10  
Et s'en étant retournés à la maison, les envoyés trouvèrent le serviteur en bonne santé.

De retour à la maison, les gens envoyés par le centenier trouvèrent guéri le serviteur qui avait été malade. (Ⅰ)

*****

καὶ ὑποστρέψαντες ⸂εἰς τὸν οἶκον οἱ πεμφθέντες⸃ εὗρον ⸀τὸν δοῦλον ὑγιαίνοντα. (Ⅲ)

*****

Et reversi, qui missi fuerant, domum, invenerunt servum, qui languerat, sanum.\ (Ⅳ)

*****

Et ceux qui avaient été envoyés, s’en étant retournés à la maison, trouvèrent bien portant l’esclave malade. (Ⅵ)

*****

Et quand ceux qui avaient été envoyés furent de retour à la maison, ils trouvèrent le serviteur qui avait été malade, se portant bien. (Ⅶ)

*****

Et quand ceux qui avaient été envoyés furent de retour à la maison, ils trouvèrent le serviteur qui avait été malade, se portant bien. (Ⅷ)

*****

7. 11  
Or il se rendit ensuite à une ville nommée Naïn; ses disciples et une foule nombreuse faisaient route avec lui.

Le jour suivant, Jésus alla dans une ville appelée Naïn; ses disciples et une grande foule faisaient route avec lui. (Ⅰ)

*****

Καὶ ἐγένετο ἐν τῷ ἑξῆς ⸀ἐπορεύθη εἰς πόλιν καλουμένην Ναΐν, καὶ συνεπορεύοντο αὐτῷ οἱ μαθηταὶ ⸀αὐτοῦ καὶ ὄχλος πολύς. (Ⅲ)

*****

Et factum est : deinceps ibat in civitatem quæ vocatur Naim : et ibant cum eo discipuli ejus et turba copiosa. (Ⅳ)

*****

Et le jour suivant, il arriva que Jésus allait à une ville appelée Naïn, et plusieurs de ses disciples et une grande foule allaient avec lui. (Ⅵ)

*****

Et le jour d’après il arriva que Jésus allait à une ville nommée Naïn, et plusieurs de ses disciples et une grosse troupe allaient avec lui. (Ⅶ)

*****

Le jour suivant, Jésus allait à une ville appelée Naïn, et plusieurs de ses disciples et une grande troupe allaient avec lui. (Ⅷ)

*****

7. 12  
Comme il approchait de la porte de la ville, voilà qu'on emportait un mort, fils unique de sa mère, laquelle était veuve, et une foule considérable (de gens) de la ville étaient avec elle.

Lorsqu'il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville. (Ⅰ)

*****

ὡς δὲ ἤγγισεν τῇ πύλῃ τῆς πόλεως, καὶ ἰδοὺ ἐξεκομίζετο τεθνηκὼς ⸂μονογενὴς υἱὸς⸃ τῇ μητρὶ αὐτοῦ, καὶ αὐτὴ ⸀ἦν χήρα, καὶ ὄχλος τῆς πόλεως ἱκανὸς ⸁ἦν σὺν αὐτῇ. (Ⅲ)

*****

Cum autem appropinquaret portæ civitatis, ecce defunctus efferebatur filius unicus matris suæ : et hæc vidua erat : et turba civitatis multa cum illa. (Ⅳ)

*****

Et comme il approchait de la porte de la ville, voici, on portait dehors un mort, fils unique de sa mère, et elle était veuve; et une foule considérable de la ville était avec elle. (Ⅵ)

*****

Et comme il approchait de la porte de la ville, voici, on portait dehors un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve ; et une grande troupe de la ville était avec elle. (Ⅶ)

*****

Et comme il approchait de la porte de la ville, voici on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve, et il y avait avec elle un grand nombre de gens de la ville. (Ⅷ)

*****

7. 13  
Le Seigneur l'ayant vue, fut touché de compassion pour elle, et il lui dit : " Ne pleurez pas. "

Le Seigneur, l'ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit: Ne pleure pas! (Ⅰ)

*****

καὶ ἰδὼν αὐτὴν ὁ κύριος ἐσπλαγχνίσθη ἐπ’ αὐτῇ καὶ εἶπεν αὐτῇ· Μὴ κλαῖε. (Ⅲ)

*****

Quam cum vidisset Dominus, misericordia motus super eam, dixit illi : Noli flere. (Ⅳ)

*****

Et le Seigneur, la voyant, fut ému de compassion envers elle et lui dit: Ne pleure pas. (Ⅵ)

*****

Et quand le Seigneur l’eut vue, il fut touché de compassion envers elle ; et il lui dit : ne pleure point. (Ⅶ)

*****

Et le Seigneur l'ayant vue, fut touché de compassion pour elle, et lui dit: Ne pleure point. (Ⅷ)

*****

7. 14  
Et s'approchant, il toucha le cercueil, et les porteurs s'arrêtèrent; et il dit : " Jeune homme, je te le dis, lève-toi ! "

Il s'approcha, et toucha le cercueil. Ceux qui le portaient s'arrêtèrent. Il dit: Jeune homme, je te le dis, lève-toi! (Ⅰ)

*****

καὶ προσελθὼν ἥψατο τῆς σοροῦ, οἱ δὲ βαστάζοντες ἔστησαν, καὶ εἶπεν· Νεανίσκε, σοὶ λέγω, ἐγέρθητι. (Ⅲ)

*****

Et accessit, et tetigit loculum. (Hi autem qui portabant, steterunt.) Et ait : Adolescens, tibi dico, surge. (Ⅳ)

*****

Et s’approchant, il toucha la bière; et ceux qui la portaient s’arrêtèrent; et il dit: Jeune homme, je te dis, lève-toi. (Ⅵ)

*****

Puis s’étant approché, il toucha la bière ; et ceux qui portaient [le corps] s’arrêtèrent, et il dit : Jeune homme, je te dis, lève-toi. (Ⅶ)

*****

Et s'étant approché, il toucha la bière, et ceux qui la portaient s'arrêtèrent; et il dit: Jeune homme, je te le dis, lève-toi. (Ⅷ)

*****

7. 15  
Et le mort se dressa sur son séant et se mit à parler; et il le rendit à sa mère.

Et le mort s'assit, et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère. (Ⅰ)

*****

καὶ ἀνεκάθισεν ὁ νεκρὸς καὶ ἤρξατο λαλεῖν, καὶ ἔδωκεν αὐτὸν τῇ μητρὶ αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

Et resedit qui erat mortuus, et cœpit loqui. Et dedit illum matri suæ. (Ⅳ)

*****

Et le mort se leva sur son séant, et commença à parler; et il le donna à sa mère. (Ⅵ)

*****

Et le mort se leva en son séant, et commença à parler ; et [Jésus] le rendit à sa mère. (Ⅶ)

*****

Et le mort s'assit et commença à parler. Et Jésus le rendit à sa mère. (Ⅷ)

*****

7. 16  
Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu en disant : " Un grand prophète s'est levé parmi nous, " et : " Dieu a visité son peuple. "

Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu, disant: Un grand prophète a paru parmi nous, et Dieu a visité son peuple. (Ⅰ)

*****

ἔλαβεν δὲ φόβος πάντας, καὶ ἐδόξαζον τὸν θεὸν λέγοντες ὅτι Προφήτης μέγας ⸀ἠγέρθη ἐν ἡμῖν, καὶ ὅτι Ἐπεσκέψατο ὁ θεὸς τὸν λαὸν αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

Accepit autem omnes timor : et magnificabant Deum, dicentes : Quia propheta magnus surrexit in nobis : et quia Deus visitavit plebem suam. (Ⅳ)

*****

Et ils furent tous saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu, disant: Un grand prophète a été suscité parmi nous, et Dieu a visité son peuple. (Ⅵ)

*****

Et ils furent tous saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu, disant : certainement un grand Prophète s’est levé parmi nous ; et certainement Dieu a visité son peuple. (Ⅶ)

*****

Et la crainte les saisit tous, et ils glorifièrent Dieu, en disant: Un grand prophète s'est élevé parmi nous, et Dieu a visité son peuple. (Ⅷ)

*****

7. 17  
Et cette parole (prononcée) à son sujet se répandit dans toute la Judée et dans tout le pays d'alentour.

Cette parole sur Jésus se répandit dans toute la Judée et dans tout le pays d'alentour. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐξῆλθεν ὁ λόγος οὗτος ἐν ὅλῃ τῇ Ἰουδαίᾳ περὶ αὐτοῦ ⸀καὶ πάσῃ τῇ περιχώρῳ. (Ⅲ)

*****

Et exiit hic sermo in universam Judæam de eo, et in omnem circa regionem.\ (Ⅳ)

*****

Et le bruit de ce fait se répandit à son sujet dans toute la Judée et dans tout le pays d’alentour. (Ⅵ)

*****

Et le bruit de ce [miracle] se répandit dans toute la Judée, et dans tout le pays circonvoisin. (Ⅶ)

*****

Et ce propos se répandit par toute la Judée, et dans tout le pays d'alentour. (Ⅷ)

*****

7. 18  
Les disciples de Jean lui rapportèrent tout cela. Et Jean appela deux de ses disciples,

Jean fut informé de toutes ces choses par ses disciples. (Ⅰ)

*****

Καὶ ἀπήγγειλαν Ἰωάννῃ οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ περὶ πάντων τούτων. καὶ προσκαλεσάμενος δύο τινὰς τῶν μαθητῶν αὐτοῦ ὁ Ἰωάννης (Ⅲ)

*****

Et nuntiaverunt Joanni discipuli ejus de omnibus his. (Ⅳ)

*****

Et les disciples de Jean lui rapportèrent toutes ces choses. (Ⅵ)

*****

Et toutes ces choses ayant été rapportées à Jean par ses Disciples, (Ⅶ)

*****

Or, toutes ces choses furent rapportées à Jean par ses disciples. (Ⅷ)

*****

7. 19  
qu'il envoya vers Jésus pour lui dire : " Etes-vous celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? "

Il en appela deux, et les envoya vers Jésus, pour lui dire: Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? (Ⅰ)

*****

ἔπεμψεν πρὸς τὸν ⸀κύριον λέγων· Σὺ εἶ ὁ ἐρχόμενος ἢ ⸀ἄλλον προσδοκῶμεν; (Ⅲ)

*****

Et convocavit duos de discipulis suis Joannes, et misit ad Jesum, dicens : Tu es qui venturus es, an alium exspectamus ? (Ⅳ)

*****

Et ayant appelé deux de ses disciples, Jean les envoya vers Jésus, disant: Es-tu celui qui vient, ou devons-nous en attendre un autre? (Ⅵ)

*****

Jean appela deux de ses disciples, et les envoya vers Jésus, pour lui dire : es-tu celui qui devait venir, ou si nous devons en attendre un autre ? (Ⅶ)

*****

Et Jean appela deux de ses disciples et les envoya vers Jésus, pour lui dire: Es-tu celui qui devait venir, ou devons-nous en attendre un autre? (Ⅷ)

*****

7. 20  
Arrivés près de lui, les hommes lui dirent : " Jean-Baptiste nous a envoyés vers vous pour dire : Etes-vous celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? "

Arrivés auprès de Jésus, ils dirent: Jean Baptiste nous a envoyés vers toi, pour dire: Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? (Ⅰ)

*****

παραγενόμενοι δὲ πρὸς αὐτὸν οἱ ἄνδρες εἶπαν· Ἰωάννης ὁ βαπτιστὴς ⸀ἀπέστειλεν ἡμᾶς πρὸς σὲ λέγων· Σὺ εἶ ὁ ἐρχόμενος ἢ ἄλλον προσδοκῶμεν; (Ⅲ)

*****

Cum autem venissent ad eum viri, dixerunt : Joannes Baptista misit nos ad te dicens : Tu es qui venturus es, an alium exspectamus ? (Ⅳ)

*****

Et les hommes, étant venus à lui, dirent: Jean le baptiseur nous a envoyés auprès de toi, disant: Es-tu celui qui vient, ou devons-nous en attendre un autre? (Ⅵ)

*****

Et étant venus à lui, ils lui dirent : Jean-Baptiste nous a envoyés auprès de toi, pour te dire : es-tu celui qui devait venir, ou si nous devons en attendre un autre ? (Ⅶ)

*****

Ces hommes donc, étant venus vers Jésus, lui dirent: Jean-Baptiste nous a envoyés vers toi, pour te dire: Es-tu celui qui devait venir, ou devons-nous en attendre un autre? (Ⅷ)

*****

7. 21  
En ce même moment il guérit un grand nombre de personnes de maladies, d'infirmités et d'esprits mauvais, et il accorda de voir à beaucoup d'aveugles.

A l'heure même, Jésus guérit plusieurs personnes de maladies, d'infirmités, et d'esprits malins, et il rendit la vue à plusieurs aveugles. (Ⅰ)

*****

ἐν ⸀ἐκείνῃ τῇ ὥρᾳ ἐθεράπευσεν πολλοὺς ἀπὸ νόσων καὶ μαστίγων καὶ πνευμάτων πονηρῶν, καὶ τυφλοῖς πολλοῖς ⸀ἐχαρίσατο βλέπειν. (Ⅲ)

*****

(In ipsa autem hora multos curavit a languoribus, et plagis, et spiritibus malis, et cæcis multis donavit visum.) (Ⅳ)

*****

(En cette heure-là, il guérit plusieurs personnes de maladies et de fléaux et de mauvais esprits, et il donna la vue à plusieurs aveugles.) (Ⅵ)

*****

(Or, en cette même heure-là il guérit plusieurs personnes de maladies et de fléaux, et des malins esprits ; et il donna la vue à plusieurs aveugles.) (Ⅶ)

*****

Or, à cette même heure, Jésus guérit plusieurs personnes de leurs maladies, de leurs infirmités et des malins esprits, et il rendit la vue à plusieurs aveugles. (Ⅷ)

*****

7. 22  
Puis il leur répondit : " Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont guéris, les sourds entendent, les morts ressuscitent, les pauvres sont évangélisés.

Et il leur répondit: Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. (Ⅰ)

*****

καὶ ⸀ἀποκριθεὶς εἶπεν αὐτοῖς· Πορευθέντες ἀπαγγείλατε Ἰωάννῃ ἃ εἴδετε καὶ ἠκούσατε· ⸀τυφλοὶ ἀναβλέπουσιν, χωλοὶ περιπατοῦσιν, λεπροὶ καθαρίζονται, ⸀κωφοὶ ἀκούουσιν, νεκροὶ ἐγείρονται, πτωχοὶ εὐαγγελίζονται· (Ⅲ)

*****

Et respondens, dixit illis : Euntes renuntiate Joanni quæ audistis et vidistis : quia cæci vident, claudi ambulant, leprosi mundantur, surdi audiunt, mortui resurgunt, pauperes evangelizantur : (Ⅳ)

*****

Et Jésus, répondant, leur dit: Allez, et rapportez à Jean les choses que vous avez vues et entendues: que les aveugles recouvrent la vue, que les boiteux marchent, que les lépreux sont rendus nets, que les sourds entendent, que les morts ressuscitent, et que l’évangile est annoncé aux pauvres. (Ⅵ)

*****

Ensuite Jésus leur répondit, et leur dit : allez, et rapportez à Jean ce que vous avez vu et ouï, que les aveugles recouvrent la vue ; que les boiteux marchent ; que les lépreux sont nettoyés ; que les sourds entendent ; que les morts ressuscitent ; et que l’Evangile est prêché aux pauvres. (Ⅶ)

*****

Puis répondant, il leur dit: Allez, et rapportez à Jean ce que vous avez vu et entendu; que les aveugles recouvrent la vue, les boiteux marchent, les lépreux sont nettoyés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, l'évangile est annoncé aux pauvres, (Ⅷ)

*****

7. 23  
Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute ! "

Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute! (Ⅰ)

*****

καὶ μακάριός ἐστιν ὃς ἐὰν μὴ σκανδαλισθῇ ἐν ἐμοί. (Ⅲ)

*****

et beatus est quicumque non fuerit scandalizatus in me.\ (Ⅳ)

*****

Et bienheureux est quiconque n’aura pas été scandalisé en moi. (Ⅵ)

*****

Mais bienheureux est quiconque n’aura point été scandalisé à cause de moi. (Ⅶ)

*****

Et heureux est celui qui ne se scandalise pas à mon sujet. (Ⅷ)

*****

7. 24  
Lorsque les envoyés de Jean furent partis, il se mit à dire aux foules, au sujet de Jean : " Qu'êtes-vous allés voir au désert? Un roseau agité par le vent?

Lorsque les envoyés de Jean furent partis, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean: Qu'êtes-vous allés voir au désert? un roseau agité par le vent? (Ⅰ)

*****

Ἀπελθόντων δὲ τῶν ἀγγέλων Ἰωάννου ἤρξατο λέγειν ⸂πρὸς τοὺς ὄχλους⸃ περὶ Ἰωάννου· Τί ⸀ἐξήλθατε εἰς τὴν ἔρημον θεάσασθαι; κάλαμον ὑπὸ ἀνέμου σαλευόμενον; (Ⅲ)

*****

Et cum discessissent nuntii Joannis, cœpit de Joanne dicere ad turbas : Quid existis in desertum videre ? arundinem vento agitatam ? (Ⅳ)

*****

Et lorsque les messagers de Jean s’en furent allés, il se mit à dire de Jean aux foules: Qu’êtes-vous allés voir au désert? Un roseau agité par le vent? (Ⅵ)

*****

Puis quand les messagers de Jean furent partis, il se mit à dire de Jean aux troupes : qu’êtes-vous allés voir au désert ? Un roseau agité du vent ? (Ⅶ)

*****

Ceux que Jean avait envoyés étant partis, Jésus se mit à dire au peuple au sujet de Jean: Qu'êtes-vous allés voir au désert? Un roseau agité du vent? (Ⅷ)

*****

7. 25  
Qu'êtes-vous allés voir? Un homme vêtu d'habits somptueux? Mais ceux qui sont en habillement magnifique et dans les délices se trouvent dans les palais des rois.

Mais, qu'êtes-vous allés voir? un homme vêtu d'habits précieux? Voici, ceux qui portent des habits magnifiques, et qui vivent dans les délices, sont dans les maisons des rois. (Ⅰ)

*****

ἀλλὰ τί ⸀ἐξήλθατε ἰδεῖν; ἄνθρωπον ἐν μαλακοῖς ἱματίοις ἠμφιεσμένον; ἰδοὺ οἱ ἐν ἱματισμῷ ἐνδόξῳ καὶ τρυφῇ ὑπάρχοντες ἐν τοῖς βασιλείοις εἰσίν. (Ⅲ)

*****

Sed quid existis videre ? hominem mollibus vestibus indutum ? Ecce qui in veste pretiosa sunt et deliciis, in domibus regum sunt. (Ⅳ)

*****

Mais qu’êtes-vous allés voir? Un homme vêtu de vêtements précieux? Voici, ceux qui sont vêtus magnifiquement et qui vivent dans les délices, sont dans les palais des rois. (Ⅵ)

*****

Mais qu’êtes-vous allés voir ? Un homme vêtu de précieux vêtements ? Voici, c’est dans les palais des Rois que se trouvent ceux qui sont magnifiquement vêtus, et qui vivent dans les délices. (Ⅶ)

*****

Mais qu'êtes-vous allés voir? Un homme vêtu d'habits précieux? Voilà, ceux qui sont magnifiquement vêtus, et qui vivent dans les délices, sont dans les maisons des rois. (Ⅷ)

*****

7. 26  
Enfin, qu'êtes-vous allés voir? Un prophète? Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète.

Qu'êtes-vous donc allés voir? un prophète? Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète. (Ⅰ)

*****

ἀλλὰ τί ⸀ἐξήλθατε ἰδεῖν; προφήτην; ναί, λέγω ὑμῖν, καὶ περισσότερον προφήτου. (Ⅲ)

*****

Sed quid existis videre ? prophetam ? Utique dico vobis, et plus quam prophetam : (Ⅳ)

*****

Mais qu’êtes-vous allés voir? Un prophète? Oui, vous dis-je, et plus qu’un prophète. (Ⅵ)

*****

Mais qu’êtes-vous [donc] allés voir ? Un Prophète ? Oui, vous dis-je, et plus qu’un Prophète. (Ⅶ)

*****

Mais qu'êtes-vous allés voir? Un prophète? Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète. (Ⅷ)

*****

7. 27  
C'est celui dont il est écrit : Voici que j'envoie mon messager en avant de vous, pour vous préparer la voie devant vous.

C'est celui dont il est écrit: Voici, j'envoie mon messager devant ta face, Pour préparer ton chemin devant toi. (Ⅰ)

*****

οὗτός ἐστιν περὶ οὗ γέγραπται· ⸀Ἰδοὺ ἀποστέλλω τὸν ἄγγελόν μου πρὸ προσώπου σου, ὃς κατασκευάσει τὴν ὁδόν σου ἔμπροσθέν σου. (Ⅲ)

*****

hic est, de quo scriptum est : Ecce mitto angelum meum ante faciem tuam, qui præparabit viam tuam ante te. (Ⅳ)

*****

C’est ici celui dont il est écrit: «Voici, j’envoie mon messager devant ta face, lequel préparera ton chemin devant toi»; (Ⅵ)

*****

C’est de lui qu’il est écrit : voici, j’envoie mon Messager devant ta face, et il préparera ta voie devant toi. (Ⅶ)

*****

C'est celui de qui il est écrit: Voici, j'envoie mon messager devant ta face, qui préparera le chemin devant toi. (Ⅷ)

*****

7. 28  
Je vous le dis en effet, parmi les fils de la femme, nul n'est plus grand que Jean; mais le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui.

Je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'y en a point de plus grand que Jean. Cependant, le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui. (Ⅰ)

*****

⸀λέγω ὑμῖν, μείζων ἐν γεννητοῖς γυναικῶν ⸀Ἰωάννου οὐδείς ἐστιν· ὁ δὲ μικρότερος ἐν τῇ βασιλείᾳ τοῦ θεοῦ μείζων αὐτοῦ ἐστιν. (Ⅲ)

*****

Dico enim vobis : major inter natos mulierum propheta Joanne Baptista nemo est : qui autem minor est in regno Dei, major est illo.\ (Ⅳ)

*****

car je vous dis: Parmi ceux qui sont nés de femme, il n’y a aucun prophète plus grand que Jean le baptiseur; mais le moindre dans le royaume de Dieu est plus grand que lui. (Ⅵ)

*****

Car je vous dis qu’entre ceux qui sont nés de femme, il n’y a aucun Prophète plus grand que Jean Baptiste ; et toutefois le moindre dans le Royaume de Dieu est plus grand que lui. (Ⅶ)

*****

Car je vous dis qu'entre ceux qui sont nés de femme, il n'y a point de prophète plus grand que Jean-Baptiste; et cependant, le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui. (Ⅷ)

*****

7. 29  
Tout le peuple qui l'a entendu et les publicains ont reconnu la justice de Dieu, en se faisant baptiser du baptême de Jean;

Et tout le peuple qui l'a entendu et même les publicains ont justifié Dieu, en se faisant baptiser du baptême de Jean; (Ⅰ)

*****

(καὶ πᾶς ὁ λαὸς ἀκούσας καὶ οἱ τελῶναι ἐδικαίωσαν τὸν θεόν, βαπτισθέντες τὸ βάπτισμα Ἰωάννου· (Ⅲ)

*****

Et omnis populus audiens et publicani, justificaverunt Deum, baptizati baptismo Joannis. (Ⅳ)

*****

(Et tout le peuple qui entendait cela, et les publicains, justifiaient Dieu, ayant été baptisés du baptême de Jean; (Ⅵ)

*****

Et tout le peuple qui entendait cela, et les péagers qui avaient été baptisés du Baptême de Jean justifièrent Dieu. (Ⅶ)

*****

Et tout le peuple qui l'a entendu, et les péagers, ont justifié Dieu, ayant été baptisés du baptême de Jean. (Ⅷ)

*****

7. 30  
mais les Pharisiens et les docteurs de la Loi ont rendu vain pour eux le dessein de Dieu, en ne se faisant pas baptiser par lui.

mais les pharisiens et les docteurs de la loi, en ne se faisant pas baptiser par lui, ont rendu nul à leur égard le dessein de Dieu. (Ⅰ)

*****

οἱ δὲ Φαρισαῖοι καὶ οἱ νομικοὶ τὴν βουλὴν τοῦ θεοῦ ἠθέτησαν εἰς ἑαυτούς, μὴ βαπτισθέντες ὑπ’ αὐτοῦ.) (Ⅲ)

*****

Pharisæi autem et legisperiti consilium Dei spreverunt in semetipsos, non baptizati ab eo. (Ⅳ)

*****

mais les pharisiens et les docteurs de la loi rejetaient contre eux-mêmes le conseil de Dieu, n’ayant pas été baptisés par lui.) (Ⅵ)

*****

Mais les Pharisiens, et les Docteurs de la Loi, qui n’avaient point été baptisés par lui, rendirent le dessein de Dieu inutile à leur égard. (Ⅶ)

*****

Mais les pharisiens et les docteurs de la loi, ne s'étant pas fait baptiser par lui, ont rejeté pour leur perte le dessein de Dieu. (Ⅷ)

*****

7. 31  
A qui donc comparerai-je les hommes de cette génération? A qui sont-ils semblables?

A qui donc comparerai-je les hommes de cette génération, et à qui ressemblent-ils? (Ⅰ)

*****

Τίνι οὖν ὁμοιώσω τοὺς ἀνθρώπους τῆς γενεᾶς ταύτης, καὶ τίνι εἰσὶν ὅμοιοι; (Ⅲ)

*****

Ait autem Dominus : Cui ergo similes dicam homines generationis hujus ? et cui similes sunt ? (Ⅳ)

*****

À qui donc comparerai-je les hommes de cette génération, et à qui ressemblent-ils? (Ⅵ)

*****

Alors le Seigneur dit : à qui donc comparerai-je les hommes de cette génération ; et à quoi ressemblent-ils ? (Ⅶ)

*****

Alors le Seigneur dit: A qui donc comparerai-je les hommes de cette génération, et à qui ressemblent-ils? (Ⅷ)

*****

7. 32  
Ils sont semblables à des enfants qui sont assis sur une place publique et qui se crient les uns aux autres : " Nous vous avons joué de la flûte pour vous, et vous n'avez pas dansé; nous vous avons chanté une lamentation, et vous n'avez point pleuré. "

Ils ressemblent aux enfants assis dans la place publique, et qui, se parlant les uns aux autres, disent: Nous vous avons joué de la flûte, et vous n'avez pas dansé; nous vous avons chanté des complaintes, et vous n'avez pas pleuré. (Ⅰ)

*****

ὅμοιοί εἰσιν παιδίοις τοῖς ἐν ἀγορᾷ καθημένοις καὶ προσφωνοῦσιν ἀλλήλοις, ⸂ἃ λέγει⸃· Ηὐλήσαμεν ὑμῖν καὶ οὐκ ὠρχήσασθε· ⸀ἐθρηνήσαμεν καὶ οὐκ ἐκλαύσατε· (Ⅲ)

*****

Similes sunt pueris sedentibus in foro, et loquentibus ad invicem, et dicentibus : Cantavimus vobis tibiis, et non saltastis : lamentavimus, et non plorastis. (Ⅳ)

*****

Ils sont semblables à des petits enfants qui sont assis au marché et qui crient les uns aux autres et disent: Nous vous avons joué de la flûte et vous n’avez pas dansé; nous vous avons chanté des complaintes et vous n’avez pas pleuré. (Ⅵ)

*****

Ils sont semblables aux enfants qui sont assis au marché, et qui crient les uns aux autres, et disent : nous avons joué de la flûte, et vous n’avez point dansé ; nous vous avons chanté des airs lugubres, et vous n’avez point pleuré. (Ⅶ)

*****

Ils ressemblent aux enfants assis dans la place publique, et qui crient les uns aux autres, et disent: Nous vous avons joué de la flûte, et vous n'avez point dansé, nous nous sommes lamentés, et vous n'avez point pleuré. (Ⅷ)

*****

7. 33  
Jean le Baptiste, en effet, est venu, ne mangeant point de pain et ne buvant point de vin, et vous dites : " Il est possédé du démon. "

Car Jean Baptiste est venu, ne mangeant pas de pain et ne buvant pas de vin, et vous dites: Il a un démon. (Ⅰ)

*****

ἐλήλυθεν γὰρ Ἰωάννης ὁ βαπτιστὴς ⸀μὴ ⸂ἐσθίων ἄρτον μήτε πίνων οἶνον⸃, καὶ λέγετε· Δαιμόνιον ἔχει· (Ⅲ)

*****

Venit enim Joannes Baptista, neque manducans panem, neque bibens vinum, et dicitis : Dæmonium habet. (Ⅳ)

*****

Car Jean le baptiseur est venu, ne mangeant pas de pain et ne buvant pas de vin, et vous dites: Il a un démon. (Ⅵ)

*****

Car Jean Baptiste est venu ne mangeant point de pain, et ne buvant point de vin ; et vous dites : il a un Démon. (Ⅶ)

*****

Car Jean-Baptiste est venu, ne mangeant point de pain, et ne buvant point de vin; et vous dites: Il a un démon. (Ⅷ)

*****

7. 34  
Le Fils de l'homme est venu, mangeant et buvant, et vous dites : " C'est un mangeur et un buveur de vin, un ami des publicains et des pécheurs. "

Le Fils de l'homme est venu, mangeant et buvant, et vous dites: C'est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie. (Ⅰ)

*****

ἐλήλυθεν ὁ υἱὸς τοῦ ἀνθρώπου ἐσθίων καὶ πίνων, καὶ λέγετε· Ἰδοὺ ἄνθρωπος φάγος καὶ οἰνοπότης, φίλος τελωνῶν καὶ ἁμαρτωλῶν. (Ⅲ)

*****

Venit Filius hominis manducans, et bibens, et dicitis : Ecce homo devorator, et bibens vinum, amicus publicanorum et peccatorum. (Ⅳ)

*****

Le fils de l’homme est venu, mangeant et buvant, et vous dites: Voici un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des pécheurs. (Ⅵ)

*****

Le Fils de l’homme est venu mangeant et buvant ; et vous dites : voici un mangeur et un buveur, un ami des péagers et des gens de mauvaise vie. (Ⅶ)

*****

Le Fils de l'homme est venu, mangeant et buvant; et vous dites: Voilà un mangeur et un buveur, un ami des péagers et des gens de mauvaise vie. (Ⅷ)

*****

7. 35  
Et la Sagesse a été reconnue juste par tous ses enfants. "

Mais la sagesse a été justifiée par tous ses enfants. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐδικαιώθη ἡ σοφία ἀπὸ ⸂πάντων τῶν τέκνων αὐτῆς⸃. (Ⅲ)

*****

Et justificata est sapientia ab omnibus filiis suis.\ (Ⅳ)

*****

Et la sagesse a été justifiée par tous ses enfants. (Ⅵ)

*****

Mais la sagesse a été justifiée par tous ses enfants. (Ⅶ)

*****

Mais la sagesse a été justifiée par tous ses enfants. (Ⅷ)

*****

7. 36  
Un Pharisien l'invitant à manger avec lui, il entra dans la maison du Pharisien et se mit à table.

Un pharisien pria Jésus de manger avec lui. Jésus entra dans la maison du pharisien, et se mit à table. (Ⅰ)

*****

Ἠρώτα δέ τις αὐτὸν τῶν Φαρισαίων ἵνα φάγῃ μετ’ αὐτοῦ· καὶ εἰσελθὼν εἰς ⸂τὸν οἶκον⸃ τοῦ Φαρισαίου ⸀κατεκλίθη. (Ⅲ)

*****

Rogabat autem illum quidam de pharisæis ut manducaret cum illo. Et ingressus domum pharisæi discubuit. (Ⅳ)

*****

Et un des pharisiens le pria de manger avec lui. Et entrant dans la maison du pharisien, il se mit à table. (Ⅵ)

*****

Or un des Pharisiens le pria de manger chez lui ; et il entra dans la maison de ce Pharisien, et se mit à table. (Ⅶ)

*****

Un pharisien ayant prié Jésus de manger chez lui, il entra dans la maison du pharisien, et se mit à table. (Ⅷ)

*****

7. 37  
Et voici qu'une femme qui, dans la ville, était pécheresse, ayant appris qu'il était à table dans la maison du Pharisien, apporta un vase d'albâtre (plein) de parfum;

Et voici, une femme pécheresse qui se trouvait dans la ville, ayant su qu'il était à table dans la maison du pharisien, apporta un vase d'albâtre plein de parfum, (Ⅰ)

*****

καὶ ἰδοὺ γυνὴ ⸂ἥτις ἦν ἐν τῇ πόλει⸃ ἁμαρτωλός, ⸀καὶ ἐπιγνοῦσα ὅτι ⸀κατάκειται ἐν τῇ οἰκίᾳ τοῦ Φαρισαίου, κομίσασα ἀλάβαστρον μύρου (Ⅲ)

*****

Et ecce mulier, quæ erat in civitate peccatrix, ut cognovit quod accubuisset in domo pharisæi, attulit alabastrum unguenti : (Ⅳ)

*****

Et voici, une femme dans la ville, qui était une pécheresse, et qui savait qu’il était à table dans la maison du pharisien, apporta un vase d’albâtre plein de parfum; (Ⅵ)

*****

Et voici, il y avait dans la ville une femme de mauvaise vie, qui ayant su que [Jésus] était à table dans la maison du Pharisien, apporta un vase d’albâtre plein d’une huile odoriférante. (Ⅶ)

*****

Et une femme de la ville, qui était de mauvaise vie, ayant su qu'il était à table dans la maison du pharisien, y apporta un vase d'albâtre, plein de parfum. (Ⅷ)

*****

7. 38  
et se tenant par derrière, près de ses pieds, tout en pleurs, elle se mit à arroser ses pieds de ses larmes, et elle essuyait avec les cheveux de sa tête et embrassait ses pieds, et elle les oignait de parfum.

et se tint derrière, aux pieds de Jésus. Elle pleurait; et bientôt elle lui mouilla les pieds de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les baisa, et les oignit de parfum. (Ⅰ)

*****

καὶ στᾶσα ⸂ὀπίσω παρὰ τοὺς πόδας αὐτοῦ⸃ κλαίουσα, ⸂τοῖς δάκρυσιν ἤρξατο βρέχειν τοὺς πόδας αὐτοῦ⸃ καὶ ταῖς θριξὶν τῆς κεφαλῆς αὐτῆς ἐξέμασσεν, καὶ κατεφίλει τοὺς πόδας αὐτοῦ καὶ ἤλειφεν τῷ μύρῳ. (Ⅲ)

*****

et stans retro secus pedes ejus, lacrimis cœpit rigare pedes ejus, et capillis capitis sui tergebat, et osculabatur pedes ejus, et unguento ungebat. (Ⅳ)

*****

et se tenant derrière à ses pieds, et pleurant, elle se mit à les arroser de ses larmes, et elle les essuyait avec les cheveux de sa tête, et couvrait ses pieds de baisers, et les oignait avec le parfum. (Ⅵ)

*****

Et se tenant derrière à ses pieds, et pleurant, elle se mit à les arroser de ses larmes, et elle les essuyait avec ses propres cheveux, et lui baisait les pieds, et les oignait de cette huile odoriférante. (Ⅶ)

*****

Et se tenant derrière, aux pieds de Jésus en pleurant, elle se mit à lui arroser les pieds de ses larmes, et elle les essuyait avec les cheveux de sa tête; elle lui baisait les pieds, et les oignait de parfum. (Ⅷ)

*****

7. 39  
A cette vue, le Pharisien qui l'avait invité se dit en lui-même : " S'il était prophète, il saurait qui et de quelle espèce est la femme qui le touche, que c'est une pécheresse. "

Le pharisien qui l'avait invité, voyant cela, dit en lui-même: Si cet homme était prophète, il connaîtrait qui et de quelle espèce est la femme qui le touche, il connaîtrait que c'est une pécheresse. (Ⅰ)

*****

ἰδὼν δὲ ὁ Φαρισαῖος ὁ καλέσας αὐτὸν εἶπεν ἐν ἑαυτῷ λέγων· Οὗτος εἰ ⸀ἦν προφήτης, ἐγίνωσκεν ἂν τίς καὶ ποταπὴ ἡ γυνὴ ἥτις ἅπτεται αὐτοῦ, ὅτι ἁμαρτωλός ἐστιν. (Ⅲ)

*****

Videns autem pharisæus, qui vocaverat eum, ait intra se dicens : Hic si esset propheta, sciret utique quæ et qualis est mulier, quæ tangit eum : quia peccatrix est. (Ⅳ)

*****

Et le pharisien qui l’avait convié, voyant cela, dit en lui-même: Celui-ci, s’il était prophète, saurait qui et quelle est cette femme qui le touche, car c’est une pécheresse. (Ⅵ)

*****

Mais le Pharisien qui l’avait convié, voyant cela, dit en soi-même : si celui-ci était Prophète, certes il saurait qui et quelle est cette femme qui le touche : car c’est [une femme] de mauvaise vie. (Ⅶ)

*****

Le pharisien qui l'avait convié, voyant cela, dit en lui-même: Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et qu'elle est de mauvaise vie. (Ⅷ)

*****

7. 40  
Et prenant la parole, Jésus lui dit : " Simon, j'ai quelque chose à te dire. " Et lui : " Maître, parlez, " dit-il.

Jésus prit la parole, et lui dit: Simon, j'ai quelque chose à te dire. -Maître, parle, répondit-il. - (Ⅰ)

*****

καὶ ἀποκριθεὶς ὁ Ἰησοῦς εἶπεν πρὸς αὐτόν· Σίμων, ἔχω σοί τι εἰπεῖν. ὁ δέ· ⸂Διδάσκαλε, εἰπέ, φησίν⸃. (Ⅲ)

*****

Et respondens Jesus, dixit ad illum : Simon, habeo tibi aliquid dicere. At ille ait : Magister, dic. (Ⅳ)

*****

Et Jésus, répondant, lui dit: Simon, j’ai quelque chose à te dire. Et il dit: Maître, dis-le. (Ⅵ)

*****

Et Jésus prenant la parole lui dit : Simon, j’ai quelque chose à te dire ; et il dit : Maître, dis-la. (Ⅶ)

*****

Alors Jésus, prenant la parole, lui dit: Simon, j'ai quelque chose à te dire. Et il lui répondit: Maître, dis-le. (Ⅷ)

*****

7. 41  
" Un créancier avait deux débiteurs : l'un devait cinq cents deniers et l'autre cinquante.

Un créancier avait deux débiteurs: l'un devait cinq cents deniers, et l'autre cinquante. (Ⅰ)

*****

δύο χρεοφειλέται ἦσαν δανιστῇ τινι· ὁ εἷς ὤφειλεν δηνάρια πεντακόσια, ὁ δὲ ἕτερος πεντήκοντα. (Ⅲ)

*****

Duo debitores erant cuidam fœneratori : unus debebat denarios quingentos, et alius quinquaginta. (Ⅳ)

*****

Un créancier avait deux débiteurs: l’un lui devait cinq cents deniers, et l’autre cinquante; (Ⅵ)

*****

Un créancier avait deux débiteurs : l’un lui devait cinq cents deniers, et l’autre cinquante. (Ⅶ)

*****

Un créancier avait deux débiteurs, l'un devait cinq cents deniers, et l'autre cinquante. (Ⅷ)

*****

7. 42  
Comme ils n'avaient pas de quoi rendre, il fit remise à tous les deux. Lequel donc d'entre eux l'aimera davantage? "

Comme ils n'avaient pas de quoi payer, il leur remit à tous deux leur dette. Lequel l'aimera le plus? (Ⅰ)

*****

μὴ ⸀ἐχόντων αὐτῶν ἀποδοῦναι ἀμφοτέροις ἐχαρίσατο. τίς οὖν ⸀αὐτῶν πλεῖον ⸂ἀγαπήσει αὐτόν⸃; (Ⅲ)

*****

Non habentibus illis unde redderent, donavit utrisque. Quis ergo eum plus diligit ? (Ⅳ)

*****

et comme ils n’avaient pas de quoi payer, il quitta la dette à l’un et à l’autre. Dis donc lequel des deux l’aimera le plus. (Ⅵ)

*****

Et comme ils n’avaient pas de quoi payer, il quitta la dette à l’un et à l’autre ; dis donc, lequel d’eux l’aimera le plus ? (Ⅶ)

*****

Et comme ils n'avaient pas de quoi payer, il leur remit à tous deux leur dette. Dis-moi donc, lequel des deux l'aimera le plus? (Ⅷ)

*****

7. 43  
Simon répondit : " Celui, je pense, auquel il a remis le plus. " Il lui dit : " Tu as bien jugé. "

Simon répondit: Celui, je pense, auquel il a le plus remis. Jésus lui dit: Tu as bien jugé. (Ⅰ)

*****

⸀ἀποκριθεὶς Σίμων εἶπεν· Ὑπολαμβάνω ὅτι ᾧ τὸ πλεῖον ἐχαρίσατο. ὁ δὲ εἶπεν αὐτῷ· Ὀρθῶς ἔκρινας. (Ⅲ)

*****

Respondens Simon dixit : Æstimo quia is cui plus donavit. At ille dixit ei : Recte judicasti. (Ⅳ)

*****

Et Simon, répondant, dit: J’estime que c’est celui à qui il a été quitté davantage. Et il lui dit: Tu as jugé justement. (Ⅵ)

*****

Et Simon répondant lui dit : j’estime que c’est celui à qui il a quitté davantage. Et [Jésus] lui dit : tu as droitement jugé. (Ⅶ)

*****

Simon répondit: J'estime que c'est celui à qui il a le plus remis. Jésus lui dit: Tu as fort bien jugé. (Ⅷ)

*****

7. 44  
Et, se tournant vers la femme, il dit à Simon : " Vois-tu cette femme? Je suis entré dans ta maison, et tu n'as pas versé d'eau sur mes pieds; mais elle, elle a arrosé mes pieds de (ses) larmes et les a essuyés avec ses cheveux.

Puis, se tournant vers la femme, il dit à Simon: Vois-tu cette femme? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m'as point donné d'eau pour laver mes pieds; mais elle, elle les a mouillés de ses larmes, et les a essuyés avec ses cheveux. (Ⅰ)

*****

καὶ στραφεὶς πρὸς τὴν γυναῖκα τῷ Σίμωνι ἔφη· Βλέπεις ταύτην τὴν γυναῖκα; εἰσῆλθόν σου εἰς τὴν οἰκίαν, ὕδωρ ⸀μοι ἐπὶ ⸀πόδας οὐκ ἔδωκας· αὕτη δὲ τοῖς δάκρυσιν ἔβρεξέν μου τοὺς πόδας καὶ ταῖς ⸀θριξὶν αὐτῆς ἐξέμαξεν. (Ⅲ)

*****

Et conversus ad mulierem, dixit Simoni : Vides hanc mulierem ? Intravi in domum tuam, aquam pedibus meis non dedisti : hæc autem lacrimis rigavit pedes meos, et capillis suis tersit. (Ⅳ)

*****

Et se tournant vers la femme, il dit à Simon: Vois-tu cette femme? Je suis entré dans ta maison; tu ne m’as pas donné d’eau pour mes pieds, mais elle a arrosé mes pieds de ses larmes et les a essuyés avec ses cheveux. (Ⅵ)

*****

Alors se tournant vers la femme, il dit à Simon : vois-tu cette femme ? je suis entré dans ta maison, et tu ne m’as point donné d’eau pour laver mes pieds ; mais elle a arrosé mes pieds de ses larmes, et les a essuyés avec ses propres cheveux. (Ⅶ)

*****

Alors, se tournant vers la femme, il dit à Simon: Vois-tu cette femme? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m'as point donné d'eau pour me laver les pieds; mais elle a arrosé mes pieds de larmes, et les a essuyés avec ses cheveux. (Ⅷ)

*****

7. 45  
Tu ne m'as point donné de baiser; mais elle, depuis que je suis entré, elle ne cessait pas d'embrasser mes pieds.

Tu ne m'as point donné de baiser; mais elle, depuis que je suis entré, elle n'a point cessé de me baiser les pieds. (Ⅰ)

*****

φίλημά μοι οὐκ ἔδωκας· αὕτη δὲ ἀφ’ ἧς εἰσῆλθον οὐ διέλιπεν καταφιλοῦσά μου τοὺς πόδας. (Ⅲ)

*****

Osculum mihi non dedisti : hæc autem ex quo intravit, non cessavit osculari pedes meos. (Ⅳ)

*****

Tu ne m’as pas donné de baiser; mais elle, depuis que je suis entré, n’a pas cessé de couvrir mes pieds de baisers. (Ⅵ)

*****

Tu ne m’as point donné un baiser, mais elle, depuis que je suis entré, n’a cessé de baiser mes pieds. (Ⅶ)

*****

Tu ne m'as point donné de baiser; mais elle, depuis que je suis entré, n'a cessé de me baiser les pieds. (Ⅷ)

*****

7. 46  
Tu n'as pas oint ma tête d'huile; mais elle, elle a oint mes pieds de parfum.

Tu n'as point versé d'huile sur ma tête; mais elle, elle a versé du parfum sur mes pieds. (Ⅰ)

*****

ἐλαίῳ τὴν κεφαλήν μου οὐκ ἤλειψας· αὕτη δὲ μύρῳ ἤλειψεν ⸂τοὺς πόδας μου⸃. (Ⅲ)

*****

Oleo caput meum non unxisti : hæc autem unguento unxit pedes meos. (Ⅳ)

*****

Tu n’as pas oint ma tête d’huile, mais elle a oint mes pieds avec un parfum. (Ⅵ)

*****

Tu n’as point oint ma tête d’huile ; mais elle a oint mes pieds d’une huile odoriférante : (Ⅶ)

*****

Tu n'as pas oint ma tête d'huile; mais elle a oint mes pieds d'une huile odoriférante. (Ⅷ)

*****

7. 47  
C'est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés lui sont pardonnés, parce qu'elle a beaucoup aimé; mais celui à qui l'on pardonne peu, aime peu. "

C'est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés: car elle a beaucoup aimé. Mais celui à qui on pardonne peu aime peu. (Ⅰ)

*****

οὗ χάριν, λέγω σοι, ἀφέωνται αἱ ἁμαρτίαι αὐτῆς αἱ πολλαί, ὅτι ἠγάπησεν πολύ· ᾧ δὲ ὀλίγον ἀφίεται, ὀλίγον ἀγαπᾷ. (Ⅲ)

*****

Propter quod dico tibi : remittuntur ei peccata multa, quoniam dilexit multum. Cui autem minus dimittitur, minus diligit. (Ⅳ)

*****

C’est pourquoi je te dis: Ses nombreux péchés sont pardonnés, car elle a beaucoup aimé; mais celui à qui il est peu pardonné, aime peu. (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi je te dis, que ses péchés, qui sont grands, lui sont pardonnés ; car elle a beaucoup aimé ; or celui à qui il est moins pardonné, aime moins. (Ⅶ)

*****

C'est pourquoi je te le dis, ses péchés, qui sont en grand nombre, lui ont été pardonnés; car elle a beaucoup aimé; mais celui à qui on pardonne peu, aime peu. (Ⅷ)

*****

7. 48  
Et à elle, il dit : " Tes péchés sont pardonnés. "

Et il dit à la femme: Tes péchés sont pardonnés. (Ⅰ)

*****

εἶπεν δὲ αὐτῇ· Ἀφέωνταί σου αἱ ἁμαρτίαι. (Ⅲ)

*****

Dixit autem ad illam : Remittuntur tibi peccata. (Ⅳ)

*****

Et il dit à la femme: Tes péchés sont pardonnés. (Ⅵ)

*****

Puis il dit à la femme : tes péchés te sont pardonnés. (Ⅶ)

*****

Puis il dit à la femme: Tes péchés te sont pardonnés. (Ⅷ)

*****

7. 49  
Et les convives se mirent à se dire en eux-mêmes : " Qui est celui-ci qui même pardonne les péchés? "

Ceux qui étaient à table avec lui se mirent à dire en eux-mêmes: Qui est celui-ci, qui pardonne même les péchés? (Ⅰ)

*****

καὶ ἤρξαντο οἱ συνανακείμενοι λέγειν ἐν ἑαυτοῖς· Τίς οὗτός ἐστιν ὃς καὶ ἁμαρτίας ἀφίησιν; (Ⅲ)

*****

Et cœperunt qui simul accumbebant, dicere intra se : Quis est hic qui etiam peccata dimittit ? (Ⅳ)

*****

Et ceux qui étaient à table avec lui, se mirent à dire en eux-mêmes: Qui est celui-ci qui même pardonne les péchés? (Ⅵ)

*****

Et ceux qui étaient avec lui à table, se mirent à dire entre eux : qui est celui-ci qui même pardonne les péchés. (Ⅶ)

*****

Et ceux qui étaient à table avec lui se mirent à dire en eux-mêmes: Qui est celui-ci, qui même pardonne les péchés? (Ⅷ)

*****

7. 50  
Et il dit à la femme : " Ta foi t'a sauvée, va en paix. "

Mais Jésus dit à la femme: Ta foi t'a sauvée, va en paix. (Ⅰ)

*****

εἶπεν δὲ πρὸς τὴν γυναῖκα· Ἡ πίστις σου σέσωκέν σε· πορεύου εἰς εἰρήνην. (Ⅲ)

*****

Dixit autem ad mulierem : Fides tua te salvam fecit : vade in pace. (Ⅳ)

*****

Et il dit à la femme: Ta foi t’a sauvée, va-t’en en paix. (Ⅵ)

*****

Mais il dit à la femme : ta foi t’a sauvée ; va-t’en en paix. (Ⅶ)

*****

Mais il dit à la femme: Ta foi t'a sauvée; va-t'en en paix. (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 7

| | | | | | 7| | | | | | | | | | | | | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥