Luc
Onelittleangel > > Luc  >
(49 Verses | Page 1 / 1)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

6. 1  
Il arriva, un jour de sabbat, qu'il traversait des moissons, et ses disciples arrachaient et mangeaient les épis, en les frottant dans leurs mains.

Il arriva, un jour de sabbat appelé second-premier, que Jésus traversait des champs de blé. Ses disciples arrachaient des épis et les mangeaient, après les avoir froissés dans leurs mains. (Ⅰ)

*****

Ἐγένετο δὲ ἐν ⸀σαββάτῳ διαπορεύεσθαι αὐτὸν ⸀διὰ σπορίμων, καὶ ἔτιλλον οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ ⸂καὶ ἤσθιον τοὺς στάχυας⸃ ψώχοντες ταῖς χερσίν. (Ⅲ)

*****

Factum est autem in sabbato secundo, primo, cum transiret per sata, vellebant discipuli ejus spicas, et manducabant confricantes manibus. (Ⅳ)

*****

Or il arriva, au sabbat second-premier, qu’il passait par des blés; et ses disciples arrachaient des épis et les mangeaient, les froissant entre leurs mains. (Ⅵ)

*****

Or il arriva le [jour de] Sabbat second-premier, qu’il passait par des blés, et ses Disciples arrachaient des épis, et les froissant entre leurs mains, ils en mangeaient. (Ⅶ)

*****

Il arriva, pendant le sabbat second-premier, que Jésus passait par des blés; et ses disciples arrachaient des épis, et, les froissant entre leurs mains, les mangeaient. (Ⅷ)

*****

6. 2  
Quelques Pharisiens dirent : " Pourquoi faites-vous ce qui n'est pas permis le jour du sabbat? "

Quelques pharisiens leur dirent: Pourquoi faites-vous ce qu'il n'est pas permis de faire pendant le sabbat? (Ⅰ)

*****

τινὲς δὲ τῶν Φαρισαίων ⸀εἶπαν· Τί ποιεῖτε ὃ οὐκ ⸀ἔξεστιν τοῖς σάββασιν; (Ⅲ)

*****

Quidam autem pharisæorum, dicebant illis : Quid facitis quod non licet in sabbatis ? (Ⅳ)

*****

Et quelques-uns des pharisiens leur dirent: Pourquoi faites-vous ce qu’il n’est pas permis de faire au jour de sabbat? (Ⅵ)

*****

Et quelques-uns des Pharisiens leur dirent : pourquoi faites-vous une chose qu’il n’est pas permis de faire [les jours] du Sabbat ? (Ⅶ)

*****

Et quelques-uns des pharisiens leur dirent: Pourquoi faites-vous ce qu'il n'est pas permis de faire les jours de sabbat? (Ⅷ)

*****

6. 3  
Jésus leur répondit : " N'avez-vous pas même lu ce que fit David, lorsqu'il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui :

Jésus leur répondit: N'avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu'il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui; (Ⅰ)

*****

καὶ ἀποκριθεὶς πρὸς αὐτοὺς εἶπεν ὁ Ἰησοῦς· Οὐδὲ τοῦτο ἀνέγνωτε ὃ ἐποίησεν Δαυὶδ ⸀ὁπότε ἐπείνασεν αὐτὸς καὶ οἱ μετ’ αὐτοῦ ⸀ὄντες; (Ⅲ)

*****

Et respondens Jesus ad eos, dixit : Nec hoc legistis quod fecit David, cum esurisset ipse, et qui cum illo erant ? (Ⅳ)

*****

Et Jésus, répondant, leur dit: N’avez-vous pas même lu ce que fit David quand il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui; (Ⅵ)

*****

Et Jésus prenant la parole, leur dit : n’avez-vous point lu ce que fit David quand il eut faim, lui, et ceux qui étaient avec lui. (Ⅶ)

*****

Alors Jésus, prenant la parole, leur dit: N'avez-vous donc pas lu ce que fit David, lorsque lui et ceux qui étaient avec lui furent pressés par la faim? (Ⅷ)

*****

6. 4  
comment il entra dans la maison de Dieu, prit les pains de proposition, en mangea et en donna à ceux qui étaient avec lui, alors qu'il n'est permis d'en manger qu'aux prêtres seuls? "

comment il entra dans la maison de Dieu, prit les pains de proposition, en mangea, et en donna à ceux qui étaient avec lui, bien qu'il ne soit permis qu'aux sacrificateurs de les manger? (Ⅰ)

*****

⸀ὡς εἰσῆλθεν εἰς τὸν οἶκον τοῦ θεοῦ καὶ τοὺς ἄρτους τῆς προθέσεως ⸀λαβὼν ἔφαγεν καὶ ⸀ἔδωκεν τοῖς μετ’ αὐτοῦ, οὓς οὐκ ἔξεστιν φαγεῖν εἰ μὴ μόνους τοὺς ἱερεῖς; (Ⅲ)

*****

quomodo intravit in domum Dei, et panes propositionis sumpsit, et manducavit, et dedit his qui cum ipso erant : quos non licet manducare nisi tantum sacerdotibus ? (Ⅳ)

*****

comment il entra dans la maison de Dieu, et prit les pains de proposition, et en mangea, et en donna aussi à ceux qui étaient avec lui, quoiqu’il ne soit pas permis d’en manger, sinon aux sacrificateurs seuls? (Ⅵ)

*****

Comment il entra dans la Maison de Dieu, et prit les pains de proposition, et en mangea, et en donna aussi à ceux qui étaient avec lui, quoiqu’il ne soit permis qu’aux seuls Sacrificateurs d’en manger. (Ⅶ)

*****

Comment il entra dans la maison de Dieu, et prit les pains de proposition, et en mangea, et en donna même à ceux qui étaient avec lui, bien qu'il ne fût permis qu'aux seuls sacrificateurs d'en manger? (Ⅷ)

*****

6. 5  
Et il leur disait : " Le Fils de l'homme est maître du sabbat. "

Et il leur dit: Le Fils de l'homme est maître même du sabbat. (Ⅰ)

*****

καὶ ἔλεγεν ⸀αὐτοῖς· Κύριός ἐστιν ⸂τοῦ σαββάτου ὁ υἱὸς τοῦ ἀνθρώπου⸃. (Ⅲ)

*****

Et dicebat illis : Quia dominus est Filius hominis etiam sabbati.\ (Ⅳ)

*****

Et il leur dit: Le fils de l’homme est seigneur aussi du sabbat. (Ⅵ)

*****

Puis il leur dit : Le Fils de l’homme est Seigneur même du Sabbat. (Ⅶ)

*****

Et il leur dit: Le Fils de l'homme est maître, même du sabbat. (Ⅷ)

*****

6. 6  
Il arriva, un autre jour de sabbat, que Jésus entra dans la synagogue, et il enseignait. Et il se trouvait là un homme dont la main droite était sèche.

Il arriva, un autre jour de sabbat, que Jésus entra dans la synagogue, et qu'il enseignait. Il s'y trouvait un homme dont la main droite était sèche. (Ⅰ)

*****

Ἐγένετο ⸀δὲ ἐν ἑτέρῳ σαββάτῳ εἰσελθεῖν αὐτὸν εἰς τὴν συναγωγὴν καὶ διδάσκειν· καὶ ἦν ⸂ἄνθρωπος ἐκεῖ⸃ καὶ ἡ χεὶρ αὐτοῦ ἡ δεξιὰ ἦν ξηρά· (Ⅲ)

*****

Factum est autem in alio sabbato, ut intraret in synagogam, et doceret. Et erat ibi homo, et manus ejus dextra erat arida. (Ⅳ)

*****

Et il arriva aussi, un autre sabbat, qu’il entra dans la synagogue et qu’il enseignait. Et il y avait là un homme, et sa main droite était sèche. (Ⅵ)

*****

Il arriva aussi un autre [jour de] Sabbat, qu’il entra dans la Synagogue, et qu’il enseignait ; et il y avait là un homme dont la main droite était sèche. (Ⅶ)

*****

Il arriva aussi, un autre jour de sabbat, qu'il entra dans la synagogue, et qu'il y enseignait; et il y avait là un homme dont la main droite était sèche. (Ⅷ)

*****

6. 7  
Or, les scribes et les Pharisiens l'épiaient (pour voir) s'il guérissait le jour du sabbat, afin de trouver à l'accuser.

Les scribes et les pharisiens observaient Jésus, pour voir s'il ferait une guérison le jour du sabbat: c'était afin d'avoir sujet de l'accuser. (Ⅰ)

*****

⸀παρετηροῦντο ⸀δὲ οἱ γραμματεῖς καὶ οἱ Φαρισαῖοι εἰ ἐν τῷ σαββάτῳ ⸀θεραπεύει, ἵνα εὕρωσιν ⸀κατηγορεῖν αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

Observabant autem scribæ et pharisæi si in sabbato curaret, ut invenirent unde accusarent eum. (Ⅳ)

*****

Et les scribes et les pharisiens observaient s’il guérirait en un jour de sabbat, afin qu’ils trouvassent de quoi l’accuser. (Ⅵ)

*****

Or les Scribes et les Pharisiens prenaient garde s’il le guérirait le [jour du] Sabbat, afin qu’ils trouvassent de quoi l’accuser. (Ⅶ)

*****

Or, les scribes et les pharisiens l'observaient, pour voir s'il guérirait le jour du sabbat, afin de trouver un sujet d'accusation contre lui; (Ⅷ)

*****

6. 8  
Mais lui connaissait leurs pensées, et il dit à l'homme qui avait la main sèche : " Lève-toi, et tiens-toi debout au milieu ! " Et s'étant levé, il se tint debout.

Mais il connaissait leurs pensées, et il dit à l'homme qui avait la main sèche: Lève-toi, et tiens-toi là au milieu. Il se leva, et se tint debout. (Ⅰ)

*****

αὐτὸς δὲ ᾔδει τοὺς διαλογισμοὺς αὐτῶν, ⸂εἶπεν δὲ⸃ τῷ ⸀ἀνδρὶ τῷ ξηρὰν ἔχοντι τὴν χεῖρα· ⸀Ἔγειρε καὶ στῆθι εἰς τὸ μέσον· ⸀καὶ ἀναστὰς ἔστη. (Ⅲ)

*****

Ipse vero sciebat cogitationes eorum : et ait homini qui habebat manum aridam : Surge, et sta in medium. Et surgens stetit. (Ⅳ)

*****

Et lui connut leurs pensées et dit à l’homme qui avait la main sèche: Lève-toi, et tiens-toi là devant tous. Et s’étant levé, il se tint là. (Ⅵ)

*****

Mais il connaissait leurs pensées ; et il dit à l’homme qui avait la main sèche : lève-toi, et tiens-toi debout au milieu. Et lui se levant se tint debout. (Ⅶ)

*****

Mais comme il connaissait leurs pensées, il dit à l'homme qui avait la main sèche: Lève-toi, et tiens-toi là au milieu. Et lui, s'étant levé, se tint debout. (Ⅷ)

*****

6. 9  
Et Jésus leur dit : " Je vous le demande, est–il permis, le jour du sabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver une vie ou de l'ôter? "

Et Jésus leur dit: Je vous demande s'il est permis, le jour du sabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver une personne ou de la tuer. (Ⅰ)

*****

εἶπεν ⸀δὲ ὁ Ἰησοῦς πρὸς αὐτούς· ⸀Ἐπερωτῶ ὑμᾶς, ⸀εἰ ἔξεστιν ⸂τῷ σαββάτῳ⸃ ἀγαθοποιῆσαι ἢ κακοποιῆσαι, ψυχὴν σῶσαι ἢ ⸀ἀπολέσαι; (Ⅲ)

*****

Ait autem ad illos Jesus : Interrogo vos si licet sabbatis benefacere, an male : animam salvam facere, an perdere ? (Ⅳ)

*****

Jésus donc leur dit: Je vous demanderai s’il est permis, le jour de sabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver la vie ou de la perdre? (Ⅵ)

*****

Puis Jésus leur dit : je vous demanderai une chose : est-il permis de faire du bien les jours de Sabbat, ou de faire du mal ? de sauver une personne, ou de la laisser mourir ? (Ⅶ)

*****

Jésus leur dit donc: Je vous demanderai une chose: Est-il permis, dans les jours de sabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver une personne ou de la laisser périr? (Ⅷ)

*****

6. 10  
Et, après avoir promené son regard sur eux tous, il lui dit : " Etends ta main. " Il le fit et sa main redevint saine.

Alors, promenant ses regards sur eux tous, il dit à l'homme: Étends ta main. Il le fit, et sa main fut guérie. (Ⅰ)

*****

καὶ περιβλεψάμενος πάντας αὐτοὺς εἶπεν αὐτῷ· Ἔκτεινον τὴν χεῖρά σου· ὁ δὲ ἐποίησεν, καὶ ἀπεκατεστάθη ἡ χεὶρ ⸀αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

Et circumspectis omnibus dixit homini : Extende manum tuam. Et extendit : et restituta est manus ejus. (Ⅳ)

*****

Et les ayant tous regardés à l’entour, il lui dit: Étends ta main. Et il fit ainsi; et sa main fut rendue saine comme l’autre. (Ⅵ)

*****

Et quand il les eut tous regardés à l’environ, il dit à cet homme : étends ta main ; ce qu’il fit ; et sa main fut rendue saine comme l’autre. (Ⅶ)

*****

Et ayant regardé tous ceux qui étaient autour de lui, il dit à l'homme: Étends ta main. Il le fit et sa main redevint saine comme l'autre. (Ⅷ)

*****

6. 11  
Mais eux furent remplis de fureur, et ils s'entretenaient entre eux de ce qu'ils feraient à Jésus.

Ils furent remplis de fureur, et ils se consultèrent pour savoir ce qu'ils feraient à Jésus. (Ⅰ)

*****

αὐτοὶ δὲ ἐπλήσθησαν ἀνοίας, καὶ διελάλουν πρὸς ἀλλήλους τί ἂν ποιήσαιεν τῷ Ἰησοῦ. (Ⅲ)

*****

Ipsi autem repleti sunt insipientia, et colloquebantur ad invicem, quidnam facerent Jesu.\ (Ⅳ)

*****

Et ils en furent hors d’eux-mêmes, et s’entretenaient ensemble de ce qu’ils pourraient faire à Jésus. (Ⅵ)

*****

Et ils furent remplis de fureur, et ils s’entretenaient ensemble touchant ce qu’ils pourraient faire à Jésus. (Ⅶ)

*****

Et ils furent remplis de fureur; et ils s'entretenaient ensemble de ce qu'ils pourraient faire à Jésus. (Ⅷ)

*****

6. 12  
Or, en ces jours-là, il s'en alla dans la montagne pour prier, et il passa la nuit à prier Dieu.

En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. (Ⅰ)

*****

Ἐγένετο δὲ ἐν ταῖς ἡμέραις ταύταις ⸂ἐξελθεῖν αὐτὸν⸃ εἰς τὸ ὄρος προσεύξασθαι, καὶ ἦν διανυκτερεύων ἐν τῇ προσευχῇ τοῦ θεοῦ. (Ⅲ)

*****

Factum est autem in illis diebus, exiit in montem orare, et erat pernoctans in oratione Dei. (Ⅳ)

*****

Or il arriva, en ces jours-là, qu’il s’en alla sur une montagne pour prier. Et il passa toute la nuit à prier Dieu. (Ⅵ)

*****

Or il arriva en ces jours-là, qu’il s’en alla sur une montagne pour prier, et qu’il passa toute la nuit à prier Dieu. (Ⅶ)

*****

En ce temps-là, Jésus alla sur la montagne pour prier; et il passa toute la nuit à prier Dieu. (Ⅷ)

*****

6. 13  
Quand il fut jour, il appela ses disciples, et il choisit douze d'entre eux, à qui il donna le nom d'apôtres :

Quand le jour parut, il appela ses disciples, et il en choisit douze, auxquels il donna le nom d'apôtres: (Ⅰ)

*****

καὶ ὅτε ἐγένετο ἡμέρα, προσεφώνησεν τοὺς μαθητὰς αὐτοῦ, καὶ ἐκλεξάμενος ἀπ’ αὐτῶν δώδεκα, οὓς καὶ ἀποστόλους ὠνόμασεν, (Ⅲ)

*****

Et cum dies factus esset, vocavit discipulos suos : et elegit duodecim ex ipsis (quos et apostolos nominavit) : (Ⅳ)

*****

Et quand le jour fut venu, il appela ses disciples. Et en ayant choisi douze d’entre eux, lesquels il nomma aussi apôtres: (Ⅵ)

*****

Et quand le jour fut venu, il appela ses Disciples ; et en élut douze, lesquels il nomma aussi Apôtres ; (Ⅶ)

*****

Et dès que le jour fut venu, il appela les disciples, et il en choisit douze d'entre eux, qu'il nomma apôtres; (Ⅷ)

*****

6. 14  
Simon, à qui aussi il donna le nom de Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy,

Simon, qu'il nomma Pierre; André, son frère; Jacques; Jean; Philippe; Barthélemy; (Ⅰ)

*****

Σίμωνα ὃν καὶ ὠνόμασεν Πέτρον καὶ Ἀνδρέαν τὸν ἀδελφὸν αὐτοῦ ⸀καὶ Ἰάκωβον καὶ Ἰωάννην ⸁καὶ Φίλιππον καὶ Βαρθολομαῖον (Ⅲ)

*****

Simonem, quem cognominavit Petrum, et Andream fratrem ejus, Jacobum, et Joannem, Philippum, et Bartholomæum, (Ⅳ)

*****

Simon, qu’il nomma aussi Pierre, et André son frère; Jacques et Jean; Philippe et Barthélemy; (Ⅵ)

*****

[Savoir] Simon, qu’il nomma aussi Pierre, et André son frère, Jacques et Jean, Philippe et Barthélemi ; (Ⅶ)

*****

Simon, qu'il nomma aussi Pierre, et André son frère, Jacques et Jean, Philippe et Barthélemi, (Ⅷ)

*****

6. 15  
Matthieu, Thomas, Jacques fils d'Alphée, et Simon surnommé Zélote,

Matthieu; Thomas; Jacques, fils d'Alphée; Simon, appelé le zélote; (Ⅰ)

*****

⸀καὶ Μαθθαῖον καὶ Θωμᾶν ⸁καὶ ⸀Ἰάκωβον Ἁλφαίου καὶ Σίμωνα τὸν καλούμενον Ζηλωτὴν (Ⅲ)

*****

Matthæum, et Thomam, Jacobum Alphæi, et Simonem, qui vocatur Zelotes, (Ⅳ)

*****

Matthieu et Thomas; Jacques le fils d’Alphée, et Simon qui était appelé Zélote; (Ⅵ)

*****

Matthieu et Thomas, Jacques [fils] d’Alphée, et Simon surnommé Zélotes ; (Ⅶ)

*****

Matthieu et Thomas, Jacques, fils d'Alphée, et Simon appelé le zélé, (Ⅷ)

*****

6. 16  
Judas fils de Jacques, et Judas Iscarioth, qui devint traître.

Jude, fils de Jacques; et Judas Iscariot, qui devint traître. (Ⅰ)

*****

⸀καὶ Ἰούδαν Ἰακώβου καὶ Ἰούδαν ⸀Ἰσκαριὼθ ⸀ὃς ἐγένετο προδότης. (Ⅲ)

*****

et Judam Jacobi, et Judam Iscariotem, qui fuit proditor. (Ⅳ)

*****

Jude frère de Jacques, et Judas Iscariote, qui aussi devint traître; (Ⅵ)

*****

Jude [frère] de Jacques, et Judas Iscariot, qui aussi fut traître. (Ⅶ)

*****

Jude, frère de Jacques, et Judas l'Iscariote, qui fut celui qui le trahit. (Ⅷ)

*****

6. 17  
Etant descendu avec eux, il s'arrêta en un lieu en forme de plaine, ainsi qu'une foule nombreuse de ses disciples et une grande multitude de peuple de toute la Judée, de Jérusalem et du littoral de Tyr et de Sidon,

Il descendit avec eux, et s'arrêta sur un plateau, où se trouvaient une foule de ses disciples et une multitude de peuple de toute la Judée, de Jérusalem, et de la contrée maritime de Tyr et de Sidon. Ils étaient venus pour l'entendre, et pour être guéris de leurs maladies. (Ⅰ)

*****

Καὶ καταβὰς μετ’ αὐτῶν ἔστη ἐπὶ τόπου πεδινοῦ, καὶ ὄχλος ⸀πολὺς μαθητῶν αὐτοῦ, καὶ πλῆθος πολὺ τοῦ λαοῦ ἀπὸ πάσης τῆς Ἰουδαίας καὶ Ἰερουσαλὴμ καὶ τῆς παραλίου Τύρου καὶ Σιδῶνος, (Ⅲ)

*****

Et descendens cum illis, stetit in loco campestri, et turba discipulorum ejus, et multitudo copiosa plebis ab omni Judæa, et Jerusalem, et maritima, et Tyri, et Sidonis, (Ⅳ)

*****

— et étant descendu avec eux, il s’arrêta dans un lieu uni, ainsi que la foule de ses disciples et une grande multitude de peuple de toute la Judée et de Jérusalem, et de la contrée maritime de Tyr et de Sidon, qui étaient venus pour l’entendre et pour être guéris de leurs maladies; (Ⅵ)

*****

Puis descendant avec eux, il s’arrêta dans une plaine avec la troupe de ses disciples, et une grande multitude de peuple de toute la Judée, et de Jérusalem, et de la contrée maritime de Tyr et de Sidon, qui étaient venus pour l’entendre, et pour être guéris de leurs maladies ; (Ⅶ)

*****

Étant ensuite descendu avec eux, il s'arrêta dans une plaine avec la troupe de ses disciples, et une grande multitude de peuple de toute la Judée et de Jérusalem, et de la contrée maritime de Tyr et de Sidon, qui étaient venus pour l'entendre et pour être guéris de leurs maladies. (Ⅷ)

*****

6. 18  
qui étaient venus pour l'entendre et pour être guéris de leurs maladies; et ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs étaient guéris.

Ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs étaient guéris. (Ⅰ)

*****

οἳ ἦλθον ἀκοῦσαι αὐτοῦ καὶ ἰαθῆναι ἀπὸ τῶν νόσων αὐτῶν· καὶ οἱ ⸂ἐνοχλούμενοι ἀπὸ⸃ πνευμάτων ⸀ἀκαθάρτων ἐθεραπεύοντο· (Ⅲ)

*****

qui venerant ut audirent eum, et sanarentur a languoribus suis. Et qui vexabantur a spiritibus immundis, curabantur. (Ⅳ)

*****

ceux aussi qui étaient tourmentés par des esprits immondes furent guéris; (Ⅵ)

*****

Et ceux aussi qui étaient tourmentés par des esprits immondes ; et ils furent guéris. (Ⅶ)

*****

Et ceux qui étaient tourmentés des esprits immondes étaient aussi guéris. (Ⅷ)

*****

6. 19  
Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu'une vertu sortait de lui et les guérissait tous.

Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu'une force sortait de lui et les guérissait tous. (Ⅰ)

*****

καὶ πᾶς ὁ ὄχλος ⸀ἐζήτουν ἅπτεσθαι αὐτοῦ, ὅτι δύναμις παρ’ αὐτοῦ ἐξήρχετο καὶ ἰᾶτο πάντας. (Ⅲ)

*****

Et omnis turba quærebat eum tangere : quia virtus de illo exibat, et sanabat omnes.\ (Ⅳ)

*****

et toute la foule cherchait à le toucher, car il sortait de lui de la puissance, et elle les guérissait tous. (Ⅵ)

*****

Et toute la multitude tâchait de le toucher ; car il sortait de lui une vertu qui les guérissait tous. (Ⅶ)

*****

Et toute la multitude tâchait de le toucher, parce qu'il sortait de lui une vertu qui les guérissait tous. (Ⅷ)

*****

6. 20  
Et lui, levant les yeux sur ses disciples, disait : " Heureux, vous qui êtes pauvres, car le royaume de Dieu est à vous !

Alors Jésus, levant les yeux sur ses disciples, dit: Heureux vous qui êtes pauvres, car le royaume de Dieu est à vous! (Ⅰ)

*****

Καὶ αὐτὸς ἐπάρας τοὺς ὀφθαλμοὺς αὐτοῦ εἰς τοὺς μαθητὰς αὐτοῦ ἔλεγεν· Μακάριοι οἱ πτωχοί, ὅτι ὑμετέρα ἐστὶν ἡ βασιλεία τοῦ θεοῦ. (Ⅲ)

*****

Et ipse elevatis oculis in discipulis suis, dicebat : Beati pauperes, quia vestrum est regnum Dei. (Ⅳ)

*****

Et lui, élevant les yeux vers ses disciples, dit: Bienheureux, vous pauvres, car à vous est le royaume de Dieu; (Ⅵ)

*****

Alors tournant les yeux vers ses Disciples, il leur disait : vous êtes bienheureux, vous pauvres ; car le Royaume de Dieu vous appartient. (Ⅶ)

*****

Alors Jésus, levant les yeux vers ses disciples, dit: Heureux, vous qui êtes pauvres, parce que le royaume de Dieu est à vous. (Ⅷ)

*****

6. 21  
Heureux, vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés ! Heureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez !

Heureux vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés! Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie! (Ⅰ)

*****

μακάριοι οἱ πεινῶντες νῦν, ὅτι χορτασθήσεσθε. μακάριοι οἱ κλαίοντες νῦν, ὅτι γελάσετε. (Ⅲ)

*****

Beati qui nunc esuritis, quia saturabimini. Beati qui nunc fletis, quia ridebitis. (Ⅳ)

*****

bienheureux, vous qui maintenant avez faim, car vous serez rassasiés; bienheureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez. (Ⅵ)

*****

Vous êtes bienheureux, vous qui maintenant avez faim ; car vous serez rassasiés. Vous êtes bienheureux, vous qui pleurez maintenant ; car vous serez dans la joie. (Ⅶ)

*****

Heureux, vous qui avez faim maintenant, parce que vous serez rassasiés. Heureux, vous qui pleurez maintenant, parce que vous serez dans la joie. (Ⅷ)

*****

6. 22  
Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu'ils vous excommunieront et insulteront, et proscriront votre nom comme mauvais à cause du Fils de l'homme.

Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu'on vous chassera, vous outragera, et qu'on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l'homme! (Ⅰ)

*****

Μακάριοί ἐστε ὅταν μισήσωσιν ὑμᾶς οἱ ἄνθρωποι, καὶ ὅταν ἀφορίσωσιν ὑμᾶς καὶ ὀνειδίσωσιν καὶ ἐκβάλωσιν τὸ ὄνομα ὑμῶν ὡς πονηρὸν ἕνεκα τοῦ υἱοῦ τοῦ ἀνθρώπου· (Ⅲ)

*****

Beati eritis cum vos oderint homines, et cum separaverint vos, et exprobraverint, et ejicerint nomen vestrum tamquam malum propter Filium hominis. (Ⅳ)

*****

Vous êtes bienheureux quand les hommes vous haïront, et quand ils vous retrancheront de leur société, et qu’ils vous insulteront et rejetteront votre nom comme mauvais, à cause du fils de l’homme. (Ⅵ)

*****

Vous serez bienheureux quand les hommes vous haïront, et vous retrancheront [de leur société], et vous diront des outrages, et rejetteront votre nom comme mauvais, à cause du Fils de l’homme. (Ⅶ)

*****

Vous serez heureux, lorsque les hommes vous haïront, vous chasseront, vous diront des outrages et rejetteront votre nom comme mauvais, à cause du Fils de l'homme. (Ⅷ)

*****

6. 23  
Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez (de joie), car voici que votre récompense est grande dans le ciel : c'est ainsi en effet que leurs pères traitaient les prophètes.

Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez d'allégresse, parce que votre récompense sera grande dans le ciel; car c'est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes. (Ⅰ)

*****

χάρητε ἐν ἐκείνῃ τῇ ἡμέρᾳ καὶ σκιρτήσατε, ἰδοὺ γὰρ ὁ μισθὸς ὑμῶν πολὺς ἐν τῷ οὐρανῷ· κατὰ ⸂τὰ αὐτὰ⸃ γὰρ ἐποίουν τοῖς προφήταις οἱ πατέρες αὐτῶν. (Ⅲ)

*****

Gaudete in illa die, et exsultate : ecce enim merces vestra multa est in cælo : secundum hæc enim faciebant prophetis patres eorum. (Ⅳ)

*****

Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez de joie, car voici, votre récompense est grande dans le ciel, car leurs pères en ont fait de même aux prophètes. (Ⅵ)

*****

Réjouissez-vous en ce jour-là, et tressaillez de joie ; car voici, votre récompense est grande au ciel ; et leurs pères en faisaient de même aux Prophètes. (Ⅶ)

*****

Réjouissez-vous en ce temps-là, et tressaillez de joie; parce que votre récompense sera grande dans le ciel. Car c'est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes. (Ⅷ)

*****

6. 24  
Mais malheur à vous, les riches, car vous tenez votre consolation !

Mais, malheur à vous, riches, car vous avez votre consolation! (Ⅰ)

*****

πλὴν οὐαὶ ὑμῖν τοῖς πλουσίοις, ὅτι ἀπέχετε τὴν παράκλησιν ὑμῶν. (Ⅲ)

*****

Verumtamen væ vobis divitibus, quia habetis consolationem vestram. (Ⅳ)

*****

Mais malheur à vous, riches, car vous avez votre consolation; (Ⅵ)

*****

Mais malheur à vous riches ; car vous remportez votre consolation. (Ⅶ)

*****

Mais malheur à vous, riches, parce que vous avez reçu votre consolation. (Ⅷ)

*****

6. 25  
Malheur à vous, qui êtes repus maintenant, car vous aurez faim ! Malheur à vous, qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et dans les larmes !

Malheur à vous qui êtes rassasiés, car vous aurez faim! Malheur à vous qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et dans les larmes! (Ⅰ)

*****

οὐαὶ ὑμῖν, οἱ ἐμπεπλησμένοι ⸀νῦν, ὅτι πεινάσετε. ⸀οὐαί, οἱ γελῶντες νῦν, ὅτι πενθήσετε καὶ κλαύσετε. (Ⅲ)

*****

Væ vobis, qui saturati estis : quia esurietis. Væ vobis, qui ridetis nunc : quia lugebitis et flebitis. (Ⅳ)

*****

malheur à vous qui êtes rassasiés, car vous aurez faim; malheur à vous qui riez maintenant, car vous mènerez deuil et vous pleurerez. (Ⅵ)

*****

Malheur à vous qui êtes remplis ; car vous aurez faim. Malheur à vous qui riez maintenant ; car vous lamenterez et pleurerez. (Ⅶ)

*****

Malheur à vous qui êtes rassasiés, parce que vous aurez faim. Malheur à vous qui riez maintenant; car vous vous lamenterez et vous pleurerez. (Ⅷ)

*****

6. 26  
Malheur à vous, quand tous les hommes diront du bien de vous; car c'est ainsi que leurs pères traitaient les faux prophètes !

Malheur, lorsque tous les hommes diront du bien de vous, car c'est ainsi qu'agissaient leurs pères à l'égard des faux prophètes! (Ⅰ)

*****

Οὐαὶ ὅταν ⸂καλῶς ὑμᾶς⸃ εἴπωσιν ⸀πάντες οἱ ἄνθρωποι, κατὰ ⸂τὰ αὐτὰ⸃ γὰρ ἐποίουν τοῖς ψευδοπροφήταις οἱ πατέρες αὐτῶν. (Ⅲ)

*****

Væ cum benedixerint vobis homines : secundum hæc enim faciebant pseudoprophetis patres eorum.\ (Ⅳ)

*****

Malheur à vous quand tous les hommes diront du bien de vous, car leurs pères en ont fait de même aux faux prophètes. (Ⅵ)

*****

Malheur à vous quand tous les hommes diront du bien de vous ; car leurs pères en faisaient de même aux faux prophètes. (Ⅶ)

*****

Malheur à vous, lorsque tous les hommes diront du bien de vous; car leurs pères en faisaient de même aux faux prophètes. (Ⅷ)

*****

6. 27  
Mais à vous qui m'écoutez je dis : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent,

Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez: Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, (Ⅰ)

*****

Ἀλλὰ ὑμῖν λέγω τοῖς ἀκούουσιν, ἀγαπᾶτε τοὺς ἐχθροὺς ὑμῶν, καλῶς ποιεῖτε τοῖς μισοῦσιν ὑμᾶς, (Ⅲ)

*****

Sed vobis dico, qui auditis : diligite inimicos vestros, benefacite his qui oderunt vos. (Ⅳ)

*****

Mais à vous qui écoutez, je vous dis: Aimez vos ennemis; faites du bien à ceux qui vous haïssent; (Ⅵ)

*****

Mais à vous qui m’entendez, je vous dis : aimez vos ennemis ; faites du bien à ceux qui vous haïssent. (Ⅶ)

*****

Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez: Aimez vos ennemis; faites du bien à ceux qui vous haïssent; (Ⅷ)

*****

6. 28  
bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient.

bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. (Ⅰ)

*****

εὐλογεῖτε τοὺς καταρωμένους ⸀ὑμᾶς, προσεύχεσθε ⸀περὶ τῶν ἐπηρεαζόντων ὑμᾶς. (Ⅲ)

*****

Benedicite maledicentibus vobis, et orate pro calumniantibus vos. (Ⅳ)

*****

bénissez ceux qui vous maudissent; priez pour ceux qui vous font du tort. (Ⅵ)

*****

Bénissez ceux qui vous maudissent, et priez pour ceux qui vous courent sus. (Ⅶ)

*****

Bénissez ceux qui vous maudissent, et priez pour ceux qui vous outragent; (Ⅷ)

*****

6. 29  
A celui qui te frappe sur une joue, présente encore l'autre; et à celui qui t'enlève ton manteau, n'empêche pas (de prendre) aussi ta tunique.

Si quelqu'un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l'autre. Si quelqu'un prend ton manteau, ne l'empêche pas de prendre encore ta tunique. (Ⅰ)

*****

τῷ τύπτοντί σε ἐπὶ τὴν σιαγόνα πάρεχε καὶ τὴν ἄλλην, καὶ ἀπὸ τοῦ αἴροντός σου τὸ ἱμάτιον καὶ τὸν χιτῶνα μὴ κωλύσῃς. (Ⅲ)

*****

Et qui te percutit in maxillam, præbe et alteram. Et ab eo qui aufert tibi vestimentum, etiam tunicam noli prohibere. (Ⅳ)

*****

A celui qui te frappe sur une joue, présente aussi l’autre; et si quelqu’un t’ôte ton manteau, ne l’empêche pas de prendre aussi ta tunique. (Ⅵ)

*****

Et à celui qui te frappe sur une joue, présente-lui aussi l’autre ; et si quelqu’un t’ôte ton manteau, ne l’empêche point de prendre aussi la tunique. (Ⅶ)

*****

A celui qui te frappe sur une joue, présente aussi l'autre; et à celui qui t'ôte ton manteau, ne refuse pas ta tunique. (Ⅷ)

*****

6. 30  
Donne à quiconque te demande, et à qui t'enlève ce qui est à toi, ne réclame point.

Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas ton bien à celui qui s'en empare. (Ⅰ)

*****

⸀παντὶ αἰτοῦντί σε δίδου, καὶ ἀπὸ τοῦ αἴροντος τὰ σὰ μὴ ἀπαίτει. (Ⅲ)

*****

Omni autem petenti te, tribue : et qui aufert quæ tua sunt, ne repetas. (Ⅳ)

*****

Donne à tout homme qui te demande, et à celui qui t’ôte ce qui t’appartient, ne le redemande pas. (Ⅵ)

*****

Et à tout homme qui te demande, donne-lui ; et à celui qui t’ôte ce qui t’appartient, ne le redemande point. (Ⅶ)

*****

Donne à quiconque te demande et si quelqu'un t'ôte ce qui est à toi, ne le redemande pas. (Ⅷ)

*****

6. 31  
Et ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le pareillement pour eux.

Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux. (Ⅰ)

*****

καὶ καθὼς θέλετε ἵνα ποιῶσιν ὑμῖν οἱ ⸀ἄνθρωποι, ποιεῖτε αὐτοῖς ὁμοίως. (Ⅲ)

*****

Et prout vultis ut faciant vobis homines, et vos facite illis similiter. (Ⅳ)

*****

Et comme vous voulez que les hommes vous fassent, vous aussi faites-leur de même. (Ⅵ)

*****

Et comme vous voulez que les hommes vous fassent, faites-leur aussi de même. (Ⅶ)

*****

Et ce que vous voulez que les hommes vous fassent, faites-le-leur aussi de même. (Ⅷ)

*****

6. 32  
Et si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on? Aussi bien, les pécheurs aiment ceux qui les aiment.

Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. (Ⅰ)

*****

Καὶ εἰ ἀγαπᾶτε τοὺς ἀγαπῶντας ὑμᾶς, ποία ὑμῖν χάρις ἐστίν; καὶ γὰρ οἱ ἁμαρτωλοὶ τοὺς ἀγαπῶντας αὐτοὺς ἀγαπῶσιν. (Ⅲ)

*****

Et si diligitis eos qui vos diligunt, quæ vobis est gratia ? nam et peccatores diligentes se diligunt. (Ⅳ)

*****

Et si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on? car les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. (Ⅵ)

*****

Mais si vous aimez [seulement] ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on ? car les gens de mauvaise vie aiment aussi ceux qui les aiment. (Ⅶ)

*****

Car si vous n'aimez que ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on? puisque les gens de mauvaise vie aiment aussi ceux qui les aiment. (Ⅷ)

*****

6. 33  
Et si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi en font autant.

Si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi agissent de même. (Ⅰ)

*****

⸀καὶ ἐὰν ἀγαθοποιῆτε τοὺς ἀγαθοποιοῦντας ὑμᾶς, ποία ὑμῖν χάρις ἐστίν; ⸁καὶ οἱ ἁμαρτωλοὶ τὸ αὐτὸ ποιοῦσιν. (Ⅲ)

*****

Et si benefeceritis his qui vobis benefaciunt, quæ vobis est gratia ? siquidem et peccatores hoc faciunt. (Ⅳ)

*****

Et si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quel gré vous en saura-t-on? car les pécheurs aussi en font autant. (Ⅵ)

*****

Et si vous ne faites du bien qu’à ceux qui vous ont fait du bien, quel gré vous en saura-t-on ? car les gens de mauvaise vie font aussi le même. (Ⅶ)

*****

Et si vous ne faites du bien qu'à ceux qui vous font du bien, quel gré vous en saura-t-on? puisque les gens de mauvaise vie font la même chose. (Ⅷ)

*****

6. 34  
Et si vous prêtez à ceux de qui vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on? Des pécheurs aussi prêtent à des pécheurs, afin de recevoir l'équivalent.

Et si vous prêtez à ceux de qui vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi prêtent aux pécheurs, afin de recevoir la pareille. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐὰν ⸀δανίσητε παρ’ ὧν ἐλπίζετε ⸀λαβεῖν, ποία ὑμῖν χάρις ἐστίν; ⸀καὶ ἁμαρτωλοὶ ἁμαρτωλοῖς δανίζουσιν ἵνα ἀπολάβωσιν τὰ ἴσα. (Ⅲ)

*****

Et si mutuum dederitis his a quibus speratis recipere, quæ gratia est vobis ? nam et peccatores peccatoribus fœnerantur, ut recipiant æqualia. (Ⅳ)

*****

Et si vous prêtez à ceux de qui vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on? car les pécheurs aussi prêtent aux pécheurs, afin qu’ils reçoivent la pareille. (Ⅵ)

*****

Et si vous ne prêtez [qu’à ceux] de qui vous espérez de recevoir, quel gré vous en saura-t-on ? car les gens de mauvaise vie prêtent aussi aux gens de mauvaise vie, afin qu’ils en reçoivent la pareille. (Ⅶ)

*****

Et si vous ne prêtez qu'à ceux de qui vous espérez de recevoir, quel gré vous en saura-t-on? puisque les gens de mauvaise vie prêtent aussi aux gens de mauvaise vie, afin d'en recevoir la pareille. (Ⅷ)

*****

6. 35  
Mais aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour; et votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, lui qui est bon pour les ingrats et les méchants.

Mais aimez vos ennemis, faites du bien, et prêtez sans rien espérer. Et votre récompense sera grande, et vous serez fils du Très Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants. (Ⅰ)

*****

πλὴν ἀγαπᾶτε τοὺς ἐχθροὺς ὑμῶν καὶ ἀγαθοποιεῖτε καὶ δανίζετε μηδὲν ἀπελπίζοντες· καὶ ἔσται ὁ μισθὸς ὑμῶν πολύς, καὶ ἔσεσθε υἱοὶ Ὑψίστου, ὅτι αὐτὸς χρηστός ἐστιν ἐπὶ τοὺς ἀχαρίστους καὶ πονηρούς. (Ⅲ)

*****

Verumtamen diligite inimicos vestros : benefacite, et mutuum date, nihil inde sperantes : et erit merces vestra multa, et eritis filii Altissimi, quia ipse benignus est super ingratos et malos. (Ⅳ)

*****

Mais aimez vos ennemis, et faites du bien, et prêtez sans en rien espérer; et votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-haut; car il est bon envers les ingrats et les méchants. (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi aimez vos ennemis, et faites du bien, et prêtez sans en rien espérer, et votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Souverain, car il est bienfaisant envers les ingrats et les méchants. (Ⅶ)

*****

Mais aimez vos ennemis, faites du bien, et prêtez sans en rien espérer, et votre récompense sera grande, et vous serez les enfants du Très-Haut, parce qu'il est bon envers les ingrats et les méchants. (Ⅷ)

*****

6. 36  
Soyez miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux.

Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux. (Ⅰ)

*****

⸀γίνεσθε οἰκτίρμονες ⸀καθὼς ὁ πατὴρ ὑμῶν οἰκτίρμων ἐστίν· (Ⅲ)

*****

Estote ergo misericordes sicut et Pater vester misericors est.\ (Ⅳ)

*****

Soyez donc miséricordieux, comme aussi votre Père est miséricordieux; (Ⅵ)

*****

Soyez donc miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. (Ⅶ)

*****

Soyez donc miséricordieux, comme aussi votre Père est miséricordieux. (Ⅷ)

*****

6. 37  
Et ne jugez point, et vous ne serez point jugés; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés; absolvez et vous serez absous.

Ne jugez point, et vous ne serez point jugés; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés; absolvez, et vous serez absous. (Ⅰ)

*****

Καὶ μὴ κρίνετε, καὶ οὐ μὴ κριθῆτε· ⸀καὶ μὴ καταδικάζετε, καὶ οὐ μὴ καταδικασθῆτε. ἀπολύετε, καὶ ἀπολυθήσεσθε· (Ⅲ)

*****

Nolite judicare, et non judicabimini : nolite condemnare, et non condemnabimini. Dimitte, et dimittemini. (Ⅳ)

*****

et ne jugez pas, et vous ne serez point jugés; ne condamnez pas, et vous ne serez point condamnés; acquittez, et vous serez acquittés; (Ⅵ)

*****

Et ne jugez point, et vous ne serez point jugés ; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés ; quittez, et il vous sera quitté. (Ⅶ)

*****

Ne jugez point, et vous ne serez point jugés; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés; pardonnez et on vous pardonnera; (Ⅷ)

*****

6. 38  
Donnez, et l'on vous donnera : on versera dans votre sein une bonne mesure, pressée, tassée, débordante; car avec la mesure dont vous mesurez il vous sera mesuré en retour. "

Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis. (Ⅰ)

*****

δίδοτε, καὶ δοθήσεται ὑμῖν· μέτρον καλὸν πεπιεσμένον ⸀σεσαλευμένον ὑπερεκχυννόμενον δώσουσιν εἰς τὸν κόλπον ὑμῶν· ⸂ᾧ γὰρ μέτρῳ⸃ μετρεῖτε ἀντιμετρηθήσεται ὑμῖν. (Ⅲ)

*****

Date, et dabitur vobis : mensuram bonam, et confertam, et coagitatam, et supereffluentem dabunt in sinum vestrum. Eadem quippe mensura, qua mensi fueritis, remetietur vobis. (Ⅳ)

*****

donnez, et il vous sera donné: on vous donnera dans le sein bonne mesure, pressée et secouée, et qui débordera; car de la même mesure dont vous mesurerez, il vous sera mesuré en retour. (Ⅵ)

*****

Donnez, et il vous sera donné ; on vous donnera dans le sein bonne mesure, pressée et entassée, et qui s’en ira par-dessus ; car de la mesure que vous mesurerez, on vous mesurera réciproquement. (Ⅶ)

*****

Donnez, et on vous donnera; on vous donnera dans votre sein une bonne mesure, pressée, et secouée, et qui débordera; car on vous mesurera de la mesure dont vous vous servez envers les autres. (Ⅷ)

*****

6. 39  
Il leur dit aussi une parabole : " Un aveugle peut-il conduire un aveugle? Ne tomberont-ils pas tous les deux dans une fosse?

Il leur dit aussi cette parabole: Un aveugle peut-il conduire un aveugle? Ne tomberont-ils pas tous deux dans une fosse? (Ⅰ)

*****

Εἶπεν δὲ ⸀καὶ παραβολὴν αὐτοῖς· Μήτι δύναται τυφλὸς τυφλὸν ὁδηγεῖν; οὐχὶ ἀμφότεροι εἰς βόθυνον ⸀ἐμπεσοῦνται; (Ⅲ)

*****

Dicebat autem illis et similitudinem : Numquid potest cæcus cæcum ducere ? nonne ambo in foveam cadunt ? (Ⅳ)

*****

Et il leur disait aussi une parabole: Un aveugle peut-il conduire un aveugle? ne tomberont-ils pas tous deux dans la fosse? (Ⅵ)

*****

Il leur disait aussi [cette] similitude : est-il possible qu’un aveugle puisse mener un [autre] aveugle ? ne tomberont-ils pas tous deux dans la fosse ? (Ⅶ)

*****

Il leur disait aussi une parabole: Un aveugle peut-il conduire un autre aveugle? Ne tomberont-ils pas tous deux dans la fosse? (Ⅷ)

*****

6. 40  
Il n'y a pas de disciple au-dessus du maître; mais tout (disciple), son instruction achevée, sera comme son maître.

Le disciple n'est pas plus que le maître; mais tout disciple accompli sera comme son maître. (Ⅰ)

*****

οὐκ ἔστιν μαθητὴς ὑπὲρ τὸν ⸀διδάσκαλον, κατηρτισμένος δὲ πᾶς ἔσται ὡς ὁ διδάσκαλος αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

Non est discipulus super magistrum : perfectus autem omnis erit, si sit sicut magister ejus. (Ⅳ)

*****

Le disciple n’est pas au-dessus de son maître, mais tout homme accompli sera comme son maître. (Ⅵ)

*****

Le disciple n’est point par-dessus son maître ; mais tout disciple accompli sera rendu conforme à son maître. (Ⅶ)

*****

Le disciple n'est point au-dessus de son maître; mais tout disciple accompli sera comme son maître. (Ⅷ)

*****

6. 41  
Pourquoi regardes-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère, et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton œil à toi?

Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil? (Ⅰ)

*****

τί δὲ βλέπεις τὸ κάρφος τὸ ἐν τῷ ὀφθαλμῷ τοῦ ἀδελφοῦ σου, τὴν δὲ δοκὸν τὴν ἐν τῷ ἰδίῳ ὀφθαλμῷ οὐ κατανοεῖς; (Ⅲ)

*****

Quid autem vides festucam in oculo fratris tui, trabem autem, quæ in oculo tuo est, non consideras ? (Ⅳ)

*****

Et pourquoi regardes-tu le fétu qui est dans l’œil de ton frère, et tu ne t’aperçois pas de la poutre qui est dans ton propre œil? (Ⅵ)

*****

Et pourquoi regardes-tu le fétu qui est dans l’œil de ton frère, et tu n’aperçois pas une poutre dans ton propre œil ? (Ⅶ)

*****

Et pourquoi regardes-tu une paille qui est dans l'œil de ton frère, et tu ne t'aperçois pas d'une poutre qui est dans ton propre œil? (Ⅷ)

*****

6. 42  
Ou comment peux-tu dire à ton frère : " Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton œil, " toi qui ne vois pas la poutre qui est dans ton œil? Hypocrite, ôte d'abord la poutre de ton œil, et alors tu verras à ôter la paille qui est dans l'œil de ton frère.

Ou comment peux-tu dire à ton frère: Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton oeil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l'oeil de ton frère. (Ⅰ)

*****

⸀πῶς δύνασαι λέγειν τῷ ἀδελφῷ σου· Ἀδελφέ, ἄφες ἐκβάλω τὸ κάρφος τὸ ἐν τῷ ὀφθαλμῷ σου, αὐτὸς τὴν ἐν τῷ ὀφθαλμῷ σοῦ δοκὸν οὐ βλέπων; ὑποκριτά, ἔκβαλε πρῶτον τὴν δοκὸν ἐκ τοῦ ὀφθαλμοῦ σοῦ, καὶ τότε διαβλέψεις ⸂τὸ κάρφος τὸ ἐν τῷ ὀφθαλμῷ τοῦ ἀδελφοῦ σου ἐκβαλεῖν⸃. (Ⅲ)

*****

aut quomodo potes dicere fratri tuo : Frater, sine ejiciam festucam de oculo tuo : ipse in oculo tuo trabem non videns ? Hypocrita, ejice primum trabem de oculo tuo : et tunc perspicies ut educas festucam de oculo fratris tui. (Ⅳ)

*****

Ou comment peux-tu dire à ton frère: Frère, permets, j’ôterai le fétu qui est dans ton œil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans ton œil? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras clair pour ôter le fétu qui est dans l’œil de ton frère. (Ⅵ)

*****

Ou comment peux-tu dire à ton frère ? mon frère permets que j’ôte le fétu qui est dans ton œil, toi qui ne vois pas une poutre qui est dans ton œil. Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et après cela tu verras comment tu ôteras le fétu qui est dans l’œil de ton frère. (Ⅶ)

*****

Ou, comment peux-tu dire à ton frère: Mon frère, souffre que j'ôte la paille qui est dans ton œil, toi qui ne vois pas une poutre dans le tien. Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment tu ôteras la paille qui est dans l'œil de ton frère. (Ⅷ)

*****

6. 43  
En effet, il n'y a pas de bon arbre qui donne de mauvais fruits, ni non plus de mauvais arbre qui donne de bons fruits;

Ce n'est pas un bon arbre qui porte du mauvais fruit, ni un mauvais arbre qui porte du bon fruit. (Ⅰ)

*****

Οὐ γάρ ἐστιν δένδρον καλὸν ποιοῦν καρπὸν σαπρόν, οὐδὲ ⸀πάλιν δένδρον σαπρὸν ποιοῦν καρπὸν καλόν. (Ⅲ)

*****

Non est enim arbor bona, quæ facit fructus malos : neque arbor mala, faciens fructum bonum. (Ⅳ)

*****

Car il n’y a pas de bon arbre qui produise de mauvais fruit, ni d’arbre mauvais qui produise de bon fruit; (Ⅵ)

*****

Certes un arbre n’est point bon, qui fait de mauvais fruit ; ni un arbre n’est point mauvais, qui fait de bon fruit. (Ⅶ)

*****

Il n'y a point de bon arbre qui produise de mauvais fruit, ni de mauvais arbre qui produise de bon fruit. (Ⅷ)

*****

6. 44  
car chaque arbre se reconnaît à son propre fruit. On ne cueille pas des figues sur les épines; on ne ramasse pas de raisin sur les ronces.

Car chaque arbre se connaît à son fruit. On ne cueille pas des figues sur des épines, et l'on ne vendange pas des raisins sur des ronces. (Ⅰ)

*****

ἕκαστον γὰρ δένδρον ἐκ τοῦ ἰδίου καρποῦ γινώσκεται· οὐ γὰρ ἐξ ἀκανθῶν συλλέγουσιν σῦκα, οὐδὲ ἐκ βάτου ⸂σταφυλὴν τρυγῶσιν⸃. (Ⅲ)

*****

Unaquæque enim arbor de fructu suo cognoscitur. Neque enim de spinis colligunt ficus : neque de rubo vindemiant uvam. (Ⅳ)

*****

car chaque arbre se connaît à son propre fruit, car on ne récolte pas des figues sur des épines, ni ne cueille du raisin sur un buisson. (Ⅵ)

*****

Et chaque arbre est connu à son fruit ; car aussi les figues ne se cueillent pas des épines, et on ne vendange pas des raisins, d’un buisson. (Ⅶ)

*****

Car chaque arbre se connaît par son propre fruit. On ne cueille pas des figues sur des épines, et l'on ne cueille pas des raisins sur un buisson. (Ⅷ)

*****

6. 45  
L'homme bon sort le bien du trésor de bonté de son cœur; et, du (trésor) de sa malice, l'homme mauvais sort le mal; car sa bouche parle du trop-plein du cœur.

L'homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son coeur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor; car c'est de l'abondance du coeur que la bouche parle. (Ⅰ)

*****

ὁ ἀγαθὸς ἄνθρωπος ἐκ τοῦ ἀγαθοῦ θησαυροῦ τῆς καρδίας ⸀αὐτοῦ προφέρει τὸ ἀγαθόν, καὶ ὁ ⸀πονηρὸς ἐκ τοῦ ⸀πονηροῦ προφέρει τὸ πονηρόν· ἐκ γὰρ ⸀περισσεύματος καρδίας λαλεῖ τὸ στόμα αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

Bonus homo de bono thesauro cordis sui profert bonum : et malus homo de malo thesauro profert malum. Ex abundantia enim cordis os loquitur. (Ⅳ)

*****

L’homme bon, du bon trésor de son cœur produit ce qui est bon, et l’homme mauvais, du mauvais produit ce qui est mauvais: car de l’abondance du cœur sa bouche parle. (Ⅵ)

*****

L’homme de bien tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur ; et l’homme méchant tire de mauvaises choses du mauvais trésor de son cœur ; car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. (Ⅶ)

*****

L'homme de bien tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et l'homme méchant tire de mauvaises choses du mauvais trésor de son cœur; car c'est de l'abondance du cœur que la bouche parle. (Ⅷ)

*****

6. 46  
Pourquoi m'appelez-vous : " Seigneur, Seigneur ! " et ne faites-vous pas ce que je dis?

Pourquoi m'appelez-vous Seigneur, Seigneur! et ne faites-vous pas ce que je dis? (Ⅰ)

*****

Τί δέ με καλεῖτε· Κύριε κύριε, καὶ οὐ ποιεῖτε ἃ λέγω; (Ⅲ)

*****

Quid autem vocatis me Domine, Domine : et non facitis quæ dico ?\ (Ⅳ)

*****

Et pourquoi m’appelez-vous: Seigneur, Seigneur, et ne faites-vous pas ce que je dis? (Ⅵ)

*****

Mais pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur, et vous ne faites pas ce que je dis ? (Ⅶ)

*****

Pourquoi donc m'appelez-vous Seigneur, Seigneur, tandis que vous ne faites pas ce que je dis? (Ⅷ)

*****

6. 47  
Quiconque vient à moi, entend mes paroles et les met en pratique, je vous montrerai à qui il est semblable.

Je vous montrerai à qui est semblable tout homme qui vient à moi, entend mes paroles, et les met en pratique. (Ⅰ)

*****

πᾶς ὁ ἐρχόμενος πρός με καὶ ἀκούων μου τῶν λόγων καὶ ποιῶν αὐτούς, ὑποδείξω ὑμῖν τίνι ἐστὶν ὅμοιος· (Ⅲ)

*****

Omnis qui venit ad me, et audit sermones meos, et facit eos, ostendam vobis cui similis sit : (Ⅳ)

*****

Je vous montrerai à qui est semblable tout homme qui vient à moi, et qui entend mes paroles et les met en pratique: (Ⅵ)

*****

Je vous montrerai à qui est semblable celui qui vient à moi, et qui entendant mes paroles, les met en pratique. (Ⅶ)

*****

Je vous montrerai à qui ressemble tout homme qui vient à moi et qui écoute mes paroles, et qui les met en pratique. (Ⅷ)

*****

6. 48  
Il est semblable à un homme qui bâtit une maison, qui a creusé bien avant, et en a posé le fondement sur le roc; une inondation étant survenue, le torrent s'est rué contre cette maison, et il n'a pu l'ébranler, parce qu'elle était bien bâtie.

Il est semblable à un homme qui, bâtissant une maison, a creusé, creusé profondément, et a posé le fondement sur le roc. Une inondation est venue, et le torrent s'est jeté contre cette maison, sans pouvoir l'ébranler, parce qu'elle était bien bâtie. (Ⅰ)

*****

ὅμοιός ἐστιν ἀνθρώπῳ οἰκοδομοῦντι οἰκίαν ὃς ἔσκαψεν καὶ ἐβάθυνεν καὶ ἔθηκεν θεμέλιον ἐπὶ τὴν πέτραν· πλημμύρης δὲ γενομένης προσέρηξεν ὁ ποταμὸς τῇ οἰκίᾳ ἐκείνῃ, καὶ οὐκ ἴσχυσεν σαλεῦσαι αὐτὴν ⸂διὰ τὸ καλῶς οἰκοδομῆσθαι αὐτήν⸃. (Ⅲ)

*****

similis est homini ædificanti domum, qui fodit in altum, et posuit fundamentum super petram : inundatione autem facta, illisum est flumen domui illi, et non potuit eam movere : fundata enim erat super petram. (Ⅳ)

*****

il est semblable à un homme qui bâtit une maison, qui a foui et creusé profondément, et a mis un fondement sur le roc: mais une inondation étant survenue, le fleuve s’est jeté avec violence contre cette maison, et il n’a pu l’ébranler, car elle avait été fondée sur le roc. (Ⅵ)

*****

Il est semblable à un homme qui bâtissant une maison, a foui et creusé profondément, et a mis le fondement sur la roche ; de sorte qu’un débordement d’eaux étant survenu, le fleuve est bien allé donner contre cette maison, mais il ne l’a pu ébranler ; parce qu’elle était fondée sur la roche. (Ⅶ)

*****

ll est semblable à un homme qui bâtit une maison, et qui ayant foui et creusé profondément, en a posé le fondement sur le roc; et l'inondation est venue, le torrent a donné avec violence contre cette maison, mais il n'a pu l'ébranler, parce qu'elle était fondée sur le roc. (Ⅷ)

*****

6. 49  
Mais celui qui entend et qui ne met pas en pratique est semblable à un homme qui a bâti sa maison sur le sol, sans fondement; le torrent s'est rué contre elle, et elle s'est écroulée aussitôt, et grande a été la ruine de cette maison. "

Mais celui qui entend, et ne met pas en pratique, est semblable à un homme qui a bâti une maison sur la terre, sans fondement. Le torrent s'est jeté contre elle: aussitôt elle est tombée, et la ruine de cette maison a été grande. (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ ἀκούσας καὶ μὴ ποιήσας ὅμοιός ἐστιν ἀνθρώπῳ οἰκοδομήσαντι οἰκίαν ἐπὶ τὴν γῆν χωρὶς θεμελίου, ᾗ προσέρηξεν ὁ ποταμός, καὶ ⸂εὐθὺς συνέπεσεν⸃, καὶ ἐγένετο τὸ ῥῆγμα τῆς οἰκίας ἐκείνης μέγα. (Ⅲ)

*****

Qui autem audit, et non facit, similis est homini ædificanti domum suam super terram sine fundamento : in quam illisus est fluvius, et continuo cecidit : et facta est ruina domus illius magna. (Ⅳ)

*****

Mais celui qui a entendu et n’a pas mis en pratique, est semblable à un homme qui a bâti une maison sur la terre, sans fondement; et le fleuve s’est jeté avec violence contre elle, et aussitôt elle est tombée; et la ruine de cette maison a été grande. (Ⅵ)

*****

Mais celui, au contraire, qui ayant entendu mes paroles, ne les a point mises en pratique, est semblable à un homme qui a bâti sa maison sur la terre, sans lui faire de fondement ; [car] le fleuve ayant donné contre [cette maison], elle est tombée aussitôt ; et la ruine de cette maison a été grande. (Ⅶ)

*****

Mais celui qui écoute et qui ne met pas en pratique, est semblable à un homme qui a bâti sa maison sur la terre, sans fondement; le torrent a donné avec violence contre elle, et aussitôt elle est tombée, et la ruine de cette maison-là a été grande. (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 6

| | | | | 6| | | | | | | | | | | | | | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥