Luc
Onelittleangel > > Luc  >
(56 Verses | Page 1 / 2)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

8. 1  
Ensuite il cheminait par les villes et par les bourgs, prêchant et annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu; et les Douze étaient avec lui,

Ensuite, Jésus allait de ville en ville et de village en village, prêchant et annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu. (Ⅰ)

*****

Καὶ ἐγένετο ἐν τῷ καθεξῆς καὶ αὐτὸς διώδευεν κατὰ πόλιν καὶ κώμην κηρύσσων καὶ εὐαγγελιζόμενος τὴν βασιλείαν τοῦ θεοῦ, καὶ οἱ δώδεκα σὺν αὐτῷ, (Ⅲ)

*****

Et factum est deinceps, et ipse iter faciebat per civitates, et castella prædicans, et evangelizans regnum Dei : et duodecim cum illo, (Ⅳ)

*****

Et il arriva après cela, qu’il passait par les villes et par les villages, prêchant et annonçant le royaume de Dieu; et les douze étaient avec lui, (Ⅵ)

*****

Or il arriva après cela qu’il allait de ville en ville, et de bourgade en bourgade, prêchant et annonçant le royaume de Dieu ; et les douze [Disciples] étaient avec lui ; (Ⅶ)

*****

Ensuite, Jésus allait de ville en ville, et de village en village, prêchant et annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu; et les douze étaient avec lui, (Ⅷ)

*****

8. 2  
ainsi que quelques femmes qui avaient été guéries d'esprits mauvais et de maladies : Marie, surnommée la Magdaléenne, de laquelle étaient sortis sept démons;

Les douze étaient avec de lui et quelques femmes qui avaient été guéries d'esprits malins et de maladies: Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons, (Ⅰ)

*****

καὶ γυναῖκές τινες αἳ ἦσαν τεθεραπευμέναι ἀπὸ πνευμάτων πονηρῶν καὶ ἀσθενειῶν, Μαρία ἡ καλουμένη Μαγδαληνή, ἀφ’ ἧς δαιμόνια ἑπτὰ ἐξεληλύθει, (Ⅲ)

*****

et mulieres aliquæ, quæ erant curatæ a spiritibus malignis et infirmatibus : Maria, quæ vocatur Magdalene, de qua septem dæmonia exierant, (Ⅳ)

*****

et des femmes aussi qui avaient été guéries d’esprits malins et d’infirmités, Marie, qu’on appelait Magdeleine, de laquelle étaient sortis sept démons, (Ⅵ)

*****

Et quelques femmes aussi qu’il avait délivrées des malins esprits, et des maladies, [savoir] Marie, qu’on appelait Magdelaine, de laquelle étaient sortis sept démons. (Ⅶ)

*****

Ainsi que quelques femmes qui avaient été délivrées d'esprits malins et de maladies; savoir, Marie appelée Magdelène, de laquelle il était sorti sept démons; (Ⅷ)

*****

8. 3  
Jeanne, femme de Khouza intendant d'Hérode, Suzanne et plusieurs autres, qui les assistaient de leurs biens.

Jeanne, femme de Chuza, intendant d'Hérode, Susanne, et plusieurs autres, qui l'assistaient de leurs biens. (Ⅰ)

*****

καὶ Ἰωάννα γυνὴ Χουζᾶ ἐπιτρόπου Ἡρῴδου καὶ Σουσάννα καὶ ἕτεραι πολλαί, αἵτινες διηκόνουν αὐτοῖς ⸀ἐκ τῶν ὑπαρχόντων αὐταῖς. (Ⅲ)

*****

et Joanna uxor Chusæ procuratoris Herodis, et Susanna, et aliæ multæ, quæ ministrabant ei de facultatibus suis.\ (Ⅳ)

*****

et Jeanne, femme de Chuzas intendant d’Hérode, et Suzanne, et plusieurs autres, qui l’assistaient de leurs biens. (Ⅵ)

*****

Et Jeanne femme de Chuzas, lequel avait le maniement des affaires d’Hérode ; et Susanne, et plusieurs autres qui l’assistaient de leurs biens. (Ⅶ)

*****

Et Jeanne, femme de Chouza, intendant d'Hérode, et Suzanne, et plusieurs autres, qui l'assistaient de leurs biens. (Ⅷ)

*****

8. 4  
Comme une foule nombreuse s'amassait et que de toutes les villes on venait vers lui, il dit par parabole :

Une grande foule s'étant assemblée, et des gens étant venus de diverses villes auprès de lui, il dit cette parabole: (Ⅰ)

*****

Συνιόντος δὲ ὄχλου πολλοῦ καὶ τῶν κατὰ πόλιν ἐπιπορευομένων πρὸς αὐτὸν εἶπεν διὰ παραβολῆς· (Ⅲ)

*****

Cum autem turba plurima convenirent, et de civitatibus properarent ad eum, dixit per similitudinem : (Ⅳ)

*****

Et comme une grande foule s’assemblait, et qu’on venait à lui de toutes les villes, il dit en parabole: (Ⅵ)

*****

Et comme une grande troupe s’assemblait, et que plusieurs allaient à lui de toutes les villes, il leur dit cette parabole : (Ⅶ)

*****

Or, comme une grande foule de peuple s'assemblait, et que plusieurs venaient à lui de toutes les villes, il leur dit en parabole: (Ⅷ)

*****

8. 5  
" Le semeur sortit pour semer sa semence; et, pendant qu'il semait, du (grain) tomba le long du chemin; il fut foulé aux pieds, et les oiseaux du ciel le mangèrent.

Un semeur sortit pour semer sa semence. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin: elle fut foulée aux pieds, et les oiseaux du ciel la mangèrent. (Ⅰ)

*****

Ἐξῆλθεν ὁ σπείρων τοῦ σπεῖραι τὸν σπόρον αὐτοῦ. καὶ ἐν τῷ σπείρειν αὐτὸν ὃ μὲν ἔπεσεν παρὰ τὴν ὁδόν, καὶ κατεπατήθη καὶ τὰ πετεινὰ τοῦ οὐρανοῦ κατέφαγεν αὐτό. (Ⅲ)

*****

Exiit qui seminat, seminare semen suum. Et dum seminat, aliud cecidit secus viam, et conculcatum est, et volucres cæli comederunt illud. (Ⅳ)

*****

Le semeur sortit pour semer sa semence. Et comme il semait, quelques grains tombèrent le long du chemin, et furent foulés aux pieds, et les oiseaux du ciel les dévorèrent. (Ⅵ)

*****

Un semeur sortit pour semer sa semence ; et en semant, une partie [de la semence] tomba le long du chemin, et fut foulée aux pieds, et les oiseaux du ciel la mangèrent toute. (Ⅶ)

*****

Un semeur sortit pour semer sa semence, et en semant, une partie du grain tomba le long du chemin, et elle fut foulée, et les oiseaux du ciel la mangèrent toute. (Ⅷ)

*****

8. 6  
D'autre tomba sur de la pierre, et, après avoir poussé, se dessécha, parce qu'il n'avait pas d'humidité.

Une autre partie tomba sur le roc: quand elle fut levée, elle sécha, parce qu'elle n'avait point d'humidité. (Ⅰ)

*****

καὶ ἕτερον ⸀κατέπεσεν ἐπὶ τὴν πέτραν, καὶ φυὲν ἐξηράνθη διὰ τὸ μὴ ἔχειν ἰκμάδα. (Ⅲ)

*****

Et aliud cecidit supra petram : et natum aruit, quia non habebat humorem. (Ⅳ)

*****

Et d’autres tombèrent sur le roc; et ayant levé, ils séchèrent, parce qu’ils n’avaient pas d’humidité. (Ⅵ)

*****

Et une autre partie tomba dans un lieu pierreux ; et quand elle fut levée, elle se sécha, parce qu’elle n’avait point d’humidité. (Ⅶ)

*****

Et une autre partie tomba sur un endroit pierreux; et quand elle fut levée, elle sécha, parce qu'elle n'avait point d'humidité. (Ⅷ)

*****

8. 7  
D'autre tomba dans les épines, et les épines poussant avec, l'étouffèrent.

Une autre partie tomba au milieu des épines: les épines crûrent avec elle, et l'étouffèrent. (Ⅰ)

*****

καὶ ἕτερον ἔπεσεν ἐν μέσῳ τῶν ἀκανθῶν, καὶ συμφυεῖσαι αἱ ἄκανθαι ἀπέπνιξαν αὐτό. (Ⅲ)

*****

Et aliud cecidit inter spinas, et simul exortæ spinæ suffocaverunt illud. (Ⅳ)

*****

Et d’autres tombèrent au milieu des épines; et les épines levèrent avec eux et les étouffèrent. (Ⅵ)

*****

Et une autre partie tomba entre des épines ; et les épines se levèrent ensemble avec elle, et l’étouffèrent. (Ⅶ)

*****

Et une autre partie tomba parmi les épines, et les épines levèrent avec le grain, et l'étouffèrent. (Ⅷ)

*****

8. 8  
D'autre tomba dans la bonne terre, et, après avoir poussé, donna du fruit au centuple. " Parlant ainsi, il clamait : " Qui a des oreilles pour entendre, entende ! "

Une autre partie tomba dans la bonne terre: quand elle fut levée, elle donna du fruit au centuple. Après avoir ainsi parlé, Jésus dit à haute voix: Que celui qui a des oreilles pour entendre entende! (Ⅰ)

*****

καὶ ἕτερον ἔπεσεν εἰς τὴν γῆν τὴν ἀγαθήν, καὶ φυὲν ἐποίησεν καρπὸν ἑκατονταπλασίονα. ταῦτα λέγων ἐφώνει· Ὁ ἔχων ὦτα ἀκούειν ἀκουέτω. (Ⅲ)

*****

Et aliud cecidit in terram bonam : et ortum fecit fructum centuplum. Hæc dicens clamabat : Qui habet aures audiendi, audiat.\ (Ⅳ)

*****

Et d’autres tombèrent dans la bonne terre, et ils levèrent, et produisirent du fruit au centuple. En disant ces choses, il criait: Qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. (Ⅵ)

*****

Et une autre partie tomba dans une bonne terre ; et quand elle fut levée, elle rendit du fruit cent fois autant. En disant ces choses, il criait : qui a des oreilles pour ouïr, qu’il entende. (Ⅶ)

*****

Et une autre partie tomba dans une bonne terre; et étant levée, elle rendit du fruit, cent pour un. En disant ces choses, il criait: Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende! (Ⅷ)

*****

8. 9  
Ses disciples lui demandèrent ce que signifiait cette parabole :

Ses disciples lui demandèrent ce que signifiait cette parabole. (Ⅰ)

*****

Ἐπηρώτων δὲ αὐτὸν οἱ μαθηταὶ ⸀αὐτοῦ τίς ⸂αὕτη εἴη ἡ παραβολή⸃. (Ⅲ)

*****

Interrogabant autem eum discipuli ejus, quæ esset hæc parabola. (Ⅳ)

*****

Et ses disciples l’interrogèrent, disant: Qu’est-ce que cette parabole? (Ⅵ)

*****

Et ses Disciples l’interrogèrent, pour savoir ce que signifiait cette parabole. (Ⅶ)

*****

Ses disciples lui demandèrent ce que signifiait cette parabole. (Ⅷ)

*****

8. 10  
" A vous, leur dit-il, il a été donné de connaître les mystères du royaume de Dieu; mais pour les autres, (c'est) en paraboles, pour que regardant ils ne voient point, et qu'écoutant ils ne comprennent point.

Il répondit: Il vous a été donné de connaître les mystères du royaume de Dieu; mais pour les autres, cela leur est dit en paraboles, afin qu'en voyant ils ne voient point, et qu'en entendant ils ne comprennent point. (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ εἶπεν· Ὑμῖν δέδοται γνῶναι τὰ μυστήρια τῆς βασιλείας τοῦ θεοῦ, τοῖς δὲ λοιποῖς ἐν παραβολαῖς, ἵνα βλέποντες μὴ βλέπωσιν καὶ ἀκούοντες μὴ συνιῶσιν. (Ⅲ)

*****

Quibus ipse dixit : Vobis datum est nosse mysterium regni Dei, ceteris autem in parabolis : ut videntes non videant, et audientes non intelligant.\ (Ⅳ)

*****

Et il dit: A vous il est donné de connaître les mystères du royaume de Dieu; mais il en est parlé aux autres en paraboles, afin que voyant, ils ne voient pas, et qu’entendant, ils ne comprennent pas. (Ⅵ)

*****

Et il répondit : il vous est donné de connaître les secrets du Royaume de Dieu, mais [il n’en est parlé] aux autres qu’en similitudes, afin qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils ne comprennent point. (Ⅶ)

*****

Et il répondit: Il vous a été donné de connaître les mystères du royaume de Dieu; mais il en est parlé aux autres en paraboles, de sorte qu'en voyant ils ne voient point, et qu'en entendant ils ne comprennent point. (Ⅷ)

*****

8. 11  
Voici ce que signifie la parabole : La semence, c'est la parole de Dieu.

Voici ce que signifie cette parabole: La semence, c'est la parole de Dieu. (Ⅰ)

*****

Ἔστιν δὲ αὕτη ἡ παραβολή· Ὁ σπόρος ἐστὶν ὁ λόγος τοῦ θεοῦ. (Ⅲ)

*****

Est autem hæc parabola : Semen est verbum Dei. (Ⅳ)

*****

Or voici ce qu’est la parabole: La semence est la parole de Dieu; (Ⅵ)

*****

Voici donc [ce que signifie] cette parabole ; la semence, c’est la parole de Dieu. (Ⅶ)

*****

Voici ce que cette parabole signifie. (Ⅷ)

*****

8. 12  
Ceux qui sont le long du chemin sont creux qui ont entendu; ensuite le diable vient, et il enlève la parole de leur cœur, de peur qu'ils ne croient et ne se sauvent.

Ceux qui sont le long du chemin, ce sont ceux qui entendent; puis le diable vient, et enlève de leur coeur la parole, de peur qu'ils ne croient et soient sauvés. (Ⅰ)

*****

οἱ δὲ παρὰ τὴν ὁδόν εἰσιν οἱ ⸀ἀκούσαντες, εἶτα ἔρχεται ὁ διάβολος καὶ αἴρει τὸν λόγον ἀπὸ τῆς καρδίας αὐτῶν, ἵνα μὴ πιστεύσαντες σωθῶσιν. (Ⅲ)

*****

Qui autem secus viam, hi sunt qui audiunt : deinde venit diabolus, et tollit verbum de corde eorum, ne credentes salvi fiant. (Ⅳ)

*****

et ceux qui sont le long du chemin, sont ceux qui entendent la parole; ensuite vient le diable, et il ôte de leur cœur la parole, de peur qu’en croyant, ils ne soient sauvés. (Ⅵ)

*****

Et ceux qui ont reçu la semence le long du chemin, ce sont ceux qui écoutent la parole ; mais ensuite vient le démon, qui ôte de leur cœur la parole, de peur qu’en croyant ils ne soient sauvés. (Ⅶ)

*****

La semence, c'est la parole de Dieu; ceux qui la reçoivent le long du chemin sont ceux qui l'écoutent; mais le diable vient, qui ôte cette parole de leur cœur, de peur qu'en croyant, ils ne soient sauvés; (Ⅷ)

*****

8. 13  
Ceux qui sont sur de la pierre sont ceux qui, en entendant la parole, l'accueillent avec joie; mais ils n'ont point de racine : ils croient pour un temps, et ils se retirent à l'heure de l'épreuve.

Ceux qui sont sur le roc, ce sont ceux qui, lorsqu'ils entendent la parole, la reçoivent avec joie; mais ils n'ont point de racine, ils croient pour un temps, et ils succombent au moment de la tentation. (Ⅰ)

*****

οἱ δὲ ἐπὶ τῆς πέτρας οἳ ὅταν ἀκούσωσιν μετὰ χαρᾶς δέχονται τὸν λόγον, καὶ οὗτοι ῥίζαν οὐκ ἔχουσιν, οἳ πρὸς καιρὸν πιστεύουσιν καὶ ἐν καιρῷ πειρασμοῦ ἀφίστανται. (Ⅲ)

*****

Nam qui supra petram, qui cum audierint, cum gaudio suscipiunt verbum : et hi radices non habent : qui ad tempus credunt, et in tempore tentationis recedunt. (Ⅳ)

*****

Et ceux qui sont sur le roc, sont ceux qui, lorsqu’ils entendent la parole, la reçoivent avec joie; et ceux-ci n’ont pas de racine: ils ne croient que pour un temps, et au temps de la tentation ils se retirent. (Ⅵ)

*****

Et ceux qui ont reçu la semence dans un lieu pierreux, ce sont ceux qui ayant ouï la parole, la reçoivent avec joie ; mais ils n’ont point de racine ; ils croient pour un temps, mais au temps de la tentation ils se retirent. (Ⅶ)

*****

Ceux qui la reçoivent dans des endroits pierreux sont ceux qui ayant entendu la parole, la reçoivent avec joie, mais ils n'ont point de racine, et ils ne croient que pour un temps; et quand la tentation survient, ils se retirent; (Ⅷ)

*****

8. 14  
Ce qui est tombé dans les épines, ce sont ceux qui ont entendu, mais vont et se laissent étouffer par les sollicitudes, les richesses et les plaisirs de la vie, et ils n'arrivent point à maturité.

Ce qui est tombé parmi les épines, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole, s'en vont, et la laissent étouffer par les soucis, les richesses et les plaisirs de la vie, et ils ne portent point de fruit qui vienne à maturité. (Ⅰ)

*****

τὸ δὲ εἰς τὰς ἀκάνθας πεσόν, οὗτοί εἰσιν οἱ ἀκούσαντες, καὶ ὑπὸ μεριμνῶν καὶ πλούτου καὶ ἡδονῶν τοῦ βίου πορευόμενοι συμπνίγονται καὶ οὐ τελεσφοροῦσιν. (Ⅲ)

*****

Quod autem in spinas cecidit : hi sunt qui audierunt, et a sollicitudinibus, et divitiis, et voluptatibus vitæ euntes, suffocantur, et non referunt fructum. (Ⅳ)

*****

Et ce qui est tombé dans les épines, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole et s’en étant allés, sont étouffés par les soucis et par les richesses et par les voluptés de la vie, et ils ne portent pas de fruit à maturité. (Ⅵ)

*****

Et ce qui est tombé entre des épines, ce sont ceux qui ayant ouï la parole, et s’en étant allés, sont étouffés par les soucis, par les richesses, et par les voluptés de cette vie, et ils ne rapportent point de fruit à maturité. (Ⅶ)

*****

Et ce qui est tombé parmi les épines, ce sont ceux qui ont entendu la parole; mais qui, s'en allant, la laissent étouffer par les inquiétudes, par les richesses et par les voluptés de cette vie, de sorte qu'ils ne portent point de fruit qui vienne à maturité; (Ⅷ)

*****

8. 15  
Ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont ceux qui, après avoir entendu la parole avec un cœur noble et bon, la gardent et portent du fruit grâce à la constance.

Ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole avec un coeur honnête et bon, la retiennent, et portent du fruit avec persévérance. (Ⅰ)

*****

τὸ δὲ ἐν τῇ καλῇ γῇ, οὗτοί εἰσιν οἵτινες ἐν καρδίᾳ καλῇ καὶ ἀγαθῇ ἀκούσαντες τὸν λόγον κατέχουσιν καὶ καρποφοροῦσιν ἐν ὑπομονῇ. (Ⅲ)

*****

Quod autem in bonam terram : hi sunt qui in corde bono et optimo audientes verbum retinent, et fructum afferunt in patientia.\ (Ⅳ)

*****

Mais ce qui est dans la bonne terre, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole, la retiennent dans un cœur honnête et bon, et portent du fruit avec patience. (Ⅵ)

*****

Mais ce qui est tombé dans une bonne terre, ce sont ceux qui ayant ouï la parole, la retiennent dans un cœur honnête et bon, et rapportent du fruit avec patience. (Ⅶ)

*****

Mais ce qui est tombé dans une bonne terre, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole avec un cœur honnête et bon, la retiennent et portent du fruit avec persévérance. (Ⅷ)

*****

8. 16  
Personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d'un vase ou ne la met sous un lit; mais on la met sur un chandelier, afin que ceux qui entrent voient la lumière.

Personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d'un vase, ou ne la met sous un lit; mais il la met sur un chandelier, afin que ceux qui entrent voient la lumière. (Ⅰ)

*****

Οὐδεὶς δὲ λύχνον ἅψας καλύπτει αὐτὸν σκεύει ἢ ὑποκάτω κλίνης τίθησιν, ἀλλ’ ἐπὶ λυχνίας ⸀τίθησιν, ἵνα οἱ εἰσπορευόμενοι βλέπωσιν τὸ φῶς. (Ⅲ)

*****

Nemo autem lucernam accendens, operit eam vase, aut subtus lectum ponit : sed supra candelabrum ponit, ut intrantes videant lumen. (Ⅳ)

*****

Or personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d’un vase, ni ne la met sous un lit; mais il la place sur un pied de lampe, afin que ceux qui entrent voient la lumière. (Ⅵ)

*****

Nul, après avoir allumé la lampe, ne la couvre d’un vaisseau, ni ne la met sous un lit, mais il la met sur un chandelier, afin que ceux, qui entrent voient la lumière. (Ⅶ)

*****

Personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d'un vaisseau, ni ne la met sous le lit; mais il la met sur un chandelier, afin que ceux qui entrent, voient la lumière. (Ⅷ)

*****

8. 17  
Car il n'y a rien de caché qui ne soit manifesté, ni rien de secret qui ne finisse par être connu et ne vienne au grand jour.

Car il n'est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être connu et mis au jour. (Ⅰ)

*****

οὐ γάρ ἐστιν κρυπτὸν ὃ οὐ φανερὸν γενήσεται, οὐδὲ ἀπόκρυφον ὃ οὐ ⸂μὴ γνωσθῇ⸃ καὶ εἰς φανερὸν ἔλθῃ. (Ⅲ)

*****

Non est enim occultum, quod non manifestetur : nec absconditum, quod non cognoscatur, et in palam veniat. (Ⅳ)

*****

Car il n’y a rien de secret qui ne deviendra manifeste, ni rien de caché qui ne se connaîtra et ne vienne en évidence. (Ⅵ)

*****

Car il n’y a point de secret qui ne soit manifesté ; ni de chose cachée qui ne se connaisse, et qui ne vienne en lumière. (Ⅶ)

*****

Car il n'y a rien de secret qui ne doive être manifesté, ni rien de caché qui ne doive être connu et venir en évidence. (Ⅷ)

*****

8. 18  
Prenez donc garde à la manière dont vous écoutez; car on donnera à celui qui a, et à celui qui n'a pas, même ce qu'il croit avoir lui sera enlevé. "

Prenez donc garde à la manière dont vous écoutez; car on donnera à celui qui a, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir. (Ⅰ)

*****

βλέπετε οὖν πῶς ἀκούετε· ὃς ⸂ἂν γὰρ⸃ ἔχῃ, δοθήσεται αὐτῷ, καὶ ὃς ⸀ἂν μὴ ἔχῃ, καὶ ὃ δοκεῖ ἔχειν ἀρθήσεται ἀπ’ αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

Videte ergo quomodo audiatis ? Qui enim habet, dabitur illi : et quicumque non habet, etiam quod putat se habere, auferetur ab illo.\ (Ⅳ)

*****

Prenez donc garde comment vous entendez; car à quiconque a, il sera donné, et à quiconque n’a pas, cela même qu’il paraît avoir sera ôté. (Ⅵ)

*****

Regardez donc comment vous écoutez ; car à celui qui a il sera donné ; mais à celui qui n’a rien, cela même qu’il croit avoir, lui sera ôté. (Ⅶ)

*****

Prenez donc garde à la manière dont vous écoutez; car on donnera à celui qui a, mais pour celui qui n'a pas, on lui ôtera même ce qu'il croit avoir. (Ⅷ)

*****

8. 19  
Sa mère et ses frères vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient l'aborder à cause de la foule.

La mère et les frères de Jésus vinrent le trouver; mais ils ne purent l'aborder, à cause de la foule. (Ⅰ)

*****

⸀Παρεγένετο δὲ πρὸς αὐτὸν ἡ μήτηρ καὶ οἱ ἀδελφοὶ αὐτοῦ, καὶ οὐκ ἠδύναντο συντυχεῖν αὐτῷ διὰ τὸν ὄχλον. (Ⅲ)

*****

Venerunt autem ad illum mater et fratres ejus, et non poterant adire eum præ turba. (Ⅳ)

*****

Or sa mère et ses frères vinrent auprès de lui; et ils ne pouvaient l’aborder, à cause de la foule. (Ⅵ)

*****

Alors sa mère et ses frères vinrent vers lui, mais ils ne pouvaient l’aborder à cause de la foule. (Ⅶ)

*****

Alors sa mère et ses frères vinrent le trouver; mais ils ne pouvaient l'aborder à cause de la foule. (Ⅷ)

*****

8. 20  
On lui annonça : " Votre mère et vos frères se tiennent dehors, et ils désirent vous voir. "

On lui dit: Ta mère et tes frères sont dehors, et ils désirent te voir. (Ⅰ)

*****

⸂ἀπηγγέλη δὲ⸃ ⸀αὐτῷ· Ἡ μήτηρ σου καὶ οἱ ἀδελφοί σου ἑστήκασιν ἔξω ἰδεῖν ⸂σε θέλοντές⸃. (Ⅲ)

*****

Et nuntiatum est illi : Mater tua et fratres tui stant foris, volentes te videre. (Ⅳ)

*****

Et cela lui fut rapporté par quelques-uns qui disaient: Ta mère et tes frères se tiennent dehors, désirant te voir. (Ⅵ)

*****

Et il lui fut rapporté, en disant : ta mère et tes frères sont là dehors, qui désirent de te voir. (Ⅶ)

*****

Et on vint lui dire: Ta mère et tes frères sont là dehors, qui désirent te voir. (Ⅷ)

*****

8. 21  
Il leur répondit : " Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la mettent en pratique. "

Mais il répondit: Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ ἀποκριθεὶς εἶπεν πρὸς αὐτούς· Μήτηρ μου καὶ ἀδελφοί μου οὗτοί εἰσιν οἱ τὸν λόγον τοῦ θεοῦ ἀκούοντες καὶ ⸀ποιοῦντες. (Ⅲ)

*****

Qui respondens, dixit ad eos : Mater mea et fratres mei hi sunt, qui verbum Dei audiunt et faciunt.\ (Ⅳ)

*****

Mais lui, répondant, leur dit: Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la mettent en pratique. (Ⅵ)

*****

Mais il répondit, et leur dit : ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. (Ⅶ)

*****

Mais il répondit: Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. (Ⅷ)

*****

8. 22  
Or, un jour, il monta en barque avec ses disciples et leur dit : " Passons à l'autre rive du lac. " Et ils gagnèrent le large.

Un jour, Jésus monta dans une barque avec ses disciples. Il leur dit: Passons de l'autre côté du lac. Et ils partirent. (Ⅰ)

*****

⸂Ἐγένετο δὲ⸃ ἐν μιᾷ τῶν ἡμερῶν καὶ αὐτὸς ἐνέβη εἰς πλοῖον καὶ οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ, καὶ εἶπεν πρὸς αὐτούς· Διέλθωμεν εἰς τὸ πέραν τῆς λίμνης, καὶ ἀνήχθησαν. (Ⅲ)

*****

Factum est autem in una dierum : et ipse ascendit in naviculam, et discipuli ejus, et ait ad illos : Transfretemus trans stagnum. Et ascenderunt. (Ⅳ)

*****

Et il arriva, l’un de ces jours, qu’il monta dans une nacelle, et ses disciples avec lui. Et il leur dit: Passons à l’autre rive du lac. Et ils prirent le large. (Ⅵ)

*****

Or il arriva qu’un jour il monta dans une nacelle avec ses Disciples, et il leur dit : passons à l’autre côté du lac ; et ils partirent. (Ⅶ)

*****

Il arriva un jour, qu'il entra dans une barque avec ses disciples, et il leur dit: Passons de l'autre côté du lac; et ils partirent. (Ⅷ)

*****

8. 23  
Pendant qu'ils naviguaient, il s'endormit. Et un tourbillon de vent s'étant abattu sur le lac, ils étaient envahis par l'eau et se trouvaient en péril.

Pendant qu'ils naviguaient, Jésus s'endormit. Un tourbillon fondit sur le lac, la barque se remplissait d'eau, et ils étaient en péril. (Ⅰ)

*****

πλεόντων δὲ αὐτῶν ἀφύπνωσεν. καὶ κατέβη λαῖλαψ ἀνέμου εἰς τὴν λίμνην, καὶ συνεπληροῦντο καὶ ἐκινδύνευον. (Ⅲ)

*****

Et navigantibus illis, obdormivit, et descendit procella venti in stagnum, et complebantur, et periclitabantur. (Ⅳ)

*****

Et comme ils voguaient, il s’endormit; et un vent impétueux fondit sur le lac, et la nacelle s’emplissait, et ils étaient en péril. (Ⅵ)

*****

Et comme ils voguaient, il s’endormit, et un vent impétueux s’étant levé sur le lac, [la nacelle] se remplissait d’eau, et ils étaient en grand péril. (Ⅶ)

*****

Et comme ils voguaient, il s'endormit; et un vent impétueux s'éleva sur le lac, la barque s'emplissait, et ils étaient en danger. (Ⅷ)

*****

8. 24  
S'approchant, ils le réveillèrent en disant : " Maître ! Maître ! nous périssons ! " Il se réveilla et commanda avec force au vent et à la houle de l'eau, et le calme se fit.

Ils s'approchèrent et le réveillèrent, en disant: Maître, maître, nous périssons! S'étant réveillé, il menaça le vent et les flots, qui s'apaisèrent, et le calme revint. (Ⅰ)

*****

προσελθόντες δὲ διήγειραν αὐτὸν λέγοντες· Ἐπιστάτα ἐπιστάτα, ἀπολλύμεθα· ὁ δὲ ⸀διεγερθεὶς ἐπετίμησεν τῷ ἀνέμῳ καὶ τῷ κλύδωνι τοῦ ὕδατος, καὶ ἐπαύσαντο, καὶ ἐγένετο γαλήνη. (Ⅲ)

*****

Accedentes autem suscitaverunt eum, dicentes : Præceptor, perimus. At ille surgens, increpavit ventum, et tempestatem aquæ, et cessavit : et facta est tranquillitas. (Ⅳ)

*****

Et ils vinrent et le réveillèrent, disant: Maître, maître, nous périssons! Et lui, s’étant levé, reprit le vent et les flots; et ils s’apaisèrent, et il se fit un calme. (Ⅵ)

*****

Alors ils vinrent à lui, et l’éveillèrent, disant : Maître ! Maître ! nous périssons. Mais lui s’étant levé, parla en Maître au vent et aux flots, et ils s’apaisèrent ; et le calme revint. (Ⅶ)

*****

Alors ils vinrent vers lui, et le réveillèrent, en disant: Maître, Maître, nous périssons. Mais lui, étant réveillé, parla avec autorité au vent et à la tempête, qui s'apaisèrent, et le calme se rétablit. (Ⅷ)

*****

8. 25  
Puis il leur dit : " Où est votre foi? " Saisis de crainte et d'étonnement, ils se dirent les uns aux autres : " Quel est donc celui-ci, qu'il commande même au vent et à l'eau, et qu'ils lui obéissent? "

Puis il leur dit: Où est votre foi? Saisis de frayeur et d'étonnement, ils se dirent les uns aux autres: Quel est donc celui-ci, qui commande même au vent et à l'eau, et à qui ils obéissent? (Ⅰ)

*****

εἶπεν δὲ αὐτοῖς· ⸀Ποῦ ἡ πίστις ὑμῶν; φοβηθέντες δὲ ἐθαύμασαν, λέγοντες πρὸς ἀλλήλους· Τίς ἄρα οὗτός ἐστιν ὅτι καὶ τοῖς ἀνέμοις ἐπιτάσσει καὶ τῷ ὕδατι, καὶ ὑπακούουσιν αὐτῷ; (Ⅲ)

*****

Dixit autem illis : Ubi est fides vestra ? Qui timentes, mirati sunt ad invicem, dicentes : Quis putas hic est, quia et ventis, et mari imperat, et obediunt ei ?\ (Ⅳ)

*****

Et il leur dit: Où est votre foi? Mais eux, saisis de crainte, étaient dans l’étonnement, disant entre eux: Qui donc est celui-ci, qui commande même aux vents et à l’eau, et ils lui obéissent? (Ⅵ)

*****

Alors il leur dit : où est votre foi ? et eux saisis de crainte et d’admiration, disaient entre eux : mais qui est celui-ci, qu’il commande même aux vents et à l’eau, et ils lui obéissent ? (Ⅶ)

*****

Alors il leur dit: Où est votre foi? Et eux, saisis de crainte et d'admiration, disaient entre eux: Qui donc est celui-ci, qui commande même aux vents et à l'eau, et ils lui obéissent. (Ⅷ)

*****

8. 26  
Ils abordèrent au pays des Gergéséniens, qui est vis-à-vis de la Galilée.

Ils abordèrent dans le pays des Géraséniens, qui est vis-à-vis de la Galilée. (Ⅰ)

*****

Καὶ κατέπλευσαν εἰς τὴν χώραν τῶν ⸀Γερασηνῶν, ἥτις ἐστὶν ἀντιπέρα τῆς Γαλιλαίας. (Ⅲ)

*****

Et navigaverunt ad regionem Gerasenorum, quæ est contra Galilæam. (Ⅳ)

*****

Et ils abordèrent dans le pays des Gadaréniens, qui est vis-à-vis de la Galilée. (Ⅵ)

*****

Puis ils naviguèrent vers le pays des Gadaréniens, qui est vis-à-vis de la Galilée. (Ⅶ)

*****

Ils abordèrent ensuite au pays des Gadaréniens, qui est vis-à-vis de la Galilée. (Ⅷ)

*****

8. 27  
Lorsqu'il fut débarqué à terre, vint à sa rencontre un homme de la ville, qui était possédé par des démons, qui depuis longtemps ne portait aucun vêtement et qui ne demeurait pas dans une maison, mais dans les tombeaux.

Lorsque Jésus fut descendu à terre, il vint au-devant de lui un homme de la ville, qui était possédé de plusieurs démons. Depuis longtemps il ne portait point de vêtement, et avait sa demeure non dans une maison, mais dans les sépulcres. (Ⅰ)

*****

ἐξελθόντι δὲ αὐτῷ ἐπὶ τὴν γῆν ⸀ὑπήντησεν ἀνήρ τις ἐκ τῆς πόλεως ⸀ἔχων δαιμόνια· ⸂καὶ χρόνῳ ἱκανῷ οὐκ ἐνεδύσατο ἱμάτιον⸃, καὶ ἐν οἰκίᾳ οὐκ ἔμενεν ἀλλ’ ἐν τοῖς μνήμασιν. (Ⅲ)

*****

Et cum egressus esset ad terram, occurrit illi vir quidam, qui habebat dæmonium jam temporibus multis, et vestimento non induebatur, neque in domo manebat, sed in monumentis. (Ⅳ)

*****

Et quand il fut descendu à terre, un homme de la ville vint à sa rencontre, qui depuis longtemps avait des démons, et ne portait pas de vêtements, et ne demeurait pas dans une maison, mais dans les sépulcres. (Ⅵ)

*****

Et quand il fut descendu à terre, il vint à sa rencontre un homme de cette ville-là, qui depuis longtemps était possédé des démons, et n’était point couvert d’habits, et ne demeurait point dans les maisons, mais dans les sépulcres. (Ⅶ)

*****

Et quand Jésus fut descendu à terre, il vint au-devant de lui un homme de cette ville-là, qui était possédé des démons depuis longtemps. Il ne portait point d'habits, et il ne demeurait point à la maison; mais il se tenait dans les sépulcres. (Ⅷ)

*****

8. 28  
Ayant aperçu Jésus, il poussa des cris, tomba à ses pieds et dit d'une voix forte : " Qu'avons-nous affaire ensemble, Jésus, Fils du Dieu très-haut? De grâce, ne me tourmentez point. "

Ayant vu Jésus, il poussa un cri, se jeta à ses pieds, et dit d'une voix forte: Qu'y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très Haut? Je t'en supplie, ne me tourmente pas. (Ⅰ)

*****

ἰδὼν δὲ τὸν ⸀Ἰησοῦν ἀνακράξας προσέπεσεν αὐτῷ καὶ φωνῇ μεγάλῃ εἶπεν· Τί ἐμοὶ καὶ σοί, Ἰησοῦ υἱὲ τοῦ θεοῦ τοῦ ὑψίστου; δέομαί σου, μή με βασανίσῃς· (Ⅲ)

*****

Is, ut vidit Jesum, procidit ante illum : et exclamans voce magna, dixit : Quid mihi et tibi est, Jesu Fili Dei Altissimi ? obsecro te, ne me torqueas. (Ⅳ)

*****

Et ayant aperçu Jésus, et s’étant écrié, il se jeta devant lui, et dit à haute voix: Qu’y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très-haut? Je te supplie, ne me tourmente pas. (Ⅵ)

*****

Et ayant aperçu Jésus, il s’écria, et se prosterna devant lui, disant à haute voix : qu’y a-t-il entre moi et toi, Jésus Fils du Dieu Souverain ? je te prie, ne me tourmente point. (Ⅶ)

*****

Dès qu'il vit Jésus, il cria, et se jetant à ses pieds, il dit à haute voix: Qu'y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu très haut? Je te prie, ne me tourmente point. (Ⅷ)

*****

8. 29  
C'est qu'il ordonnait à l'esprit impur de sortir de cet homme. Bien des fois en effet il s'en était emparé, et on le tenait lié avec des chaînes et des entraves, bien gardé, mais, rompant les liens, il était poussé par le démon dans les lieux déserts.

Car Jésus commandait à l'esprit impur de sortir de cet homme, dont il s'était emparé depuis longtemps; on le gardait lié de chaînes et les fers aux pieds, mais il rompait les liens, et il était entraîné par le démon dans les déserts. (Ⅰ)

*****

⸀παρήγγελλεν γὰρ τῷ πνεύματι τῷ ἀκαθάρτῳ ἐξελθεῖν ἀπὸ τοῦ ἀνθρώπου. πολλοῖς γὰρ χρόνοις συνηρπάκει αὐτόν, καὶ ⸀ἐδεσμεύετο ἁλύσεσιν καὶ πέδαις φυλασσόμενος, καὶ διαρρήσσων τὰ δεσμὰ ἠλαύνετο ⸀ὑπὸ τοῦ ⸀δαιμονίου εἰς τὰς ἐρήμους. (Ⅲ)

*****

Præcipiebat enim spiritui immundo ut exiret ab homine. Multis enim temporibus arripiebat illum, et vinciebatur catenis, et compedibus custoditus. Et ruptis vinculis agebatur a dæmonio in deserta. (Ⅳ)

*****

Car Jésus avait commandé à l’esprit immonde de sortir de l’homme; car depuis longtemps il s’était saisi de lui, et l’homme avait été lié et gardé dans les chaînes et avec les fers aux pieds; et brisant ses liens, il était emporté par le démon dans les déserts. (Ⅵ)

*****

Car [Jésus] commandait à l’esprit immonde de sortir hors de cet homme ; parce qu’il l’avait tenu enserré depuis longtemps, et quoique cet homme fût lié de chaînes et gardé dans les fers il brisait ses liens, et était emporté par le démon dans les déserts. (Ⅶ)

*****

Car Jésus commandait à l'esprit immonde de sortir de cet homme, dont il s'était saisi depuis longtemps; on le liait de chaînes et on le gardait avec des entraves, mais il rompait ses liens, et il était emporté par le démon dans les déserts. (Ⅷ)

*****

8. 30  
Jésus lui demanda : " Quel est ton nom? " Il dit : " Légion, " car beaucoup de démons étaient entrés en lui.

Jésus lui demanda: Quel est ton nom? Légion, répondit-il. Car plusieurs démons étaient entrés en lui. (Ⅰ)

*****

ἐπηρώτησεν δὲ αὐτὸν ὁ ⸀Ἰησοῦς· Τί σοι ⸂ὄνομά ἐστιν⸃; ὁ δὲ εἶπεν· Λεγιών, ὅτι ⸂εἰσῆλθεν δαιμόνια πολλὰ⸃ εἰς αὐτόν. (Ⅲ)

*****

Interrogavit autem illum Jesus, dicens : Quod tibi nomen est ? At ille dixit : Legio : quia intraverant dæmonia multa in eum. (Ⅳ)

*****

Et Jésus lui demanda, disant: Quel est ton nom? Et il dit: Légion; car beaucoup de démons étaient entrés en lui. (Ⅵ)

*****

Et Jésus lui demanda : comment as-tu nom ? Et il dit : Légion ; car plusieurs démons étaient entrés en lui. (Ⅶ)

*****

Et Jésus lui demanda: Comment t'appelles-tu? Et il répondit: Légion; car plusieurs démons étaient entrés en lui. (Ⅷ)

*****

8. 31  
Et ils le priaient de ne pas leur enjoindre de s'en aller dans l'abîme.

Et ils priaient instamment Jésus de ne pas leur ordonner d'aller dans l'abîme. (Ⅰ)

*****

καὶ ⸀παρεκάλουν αὐτὸν ἵνα μὴ ἐπιτάξῃ αὐτοῖς εἰς τὴν ἄβυσσον ἀπελθεῖν. (Ⅲ)

*****

Et rogabant illum ne imperaret illis ut in abyssum irent. (Ⅳ)

*****

Et ils le priaient pour qu’il ne leur commandât pas de s’en aller dans l’abîme. (Ⅵ)

*****

Mais ils priaient [Jésus] qu’il ne leur commandât point d’aller dans l’abîme. (Ⅶ)

*****

Et ils le priaient de ne leur pas commander d'aller dans l'abîme. (Ⅷ)

*****

8. 32  
Or, il y avait là un assez grand troupeau de porcs qui paissaient sur la montagne; et ils lui firent cette prière : qu'il leur permît d'entrer en eux; et il le leur permit.

Il y avait là, dans la montagne, un grand troupeau de pourceaux qui paissaient. Et les démons supplièrent Jésus de leur permettre d'entrer dans ces pourceaux. Il le leur permit. (Ⅰ)

*****

Ἦν δὲ ἐκεῖ ἀγέλη χοίρων ἱκανῶν ⸀βοσκομένη ἐν τῷ ὄρει· καὶ ⸀παρεκάλεσαν αὐτὸν ἵνα ἐπιτρέψῃ αὐτοῖς εἰς ἐκείνους εἰσελθεῖν· καὶ ἐπέτρεψεν αὐτοῖς. (Ⅲ)

*****

Erat autem ibi grex porcorum multorum pascentium in monte : et rogabant eum, ut permitteret eis in illos ingredi. Et permisit illis. (Ⅳ)

*****

Et il y avait là un grand troupeau de pourceaux paissant sur la montagne, et ils le priaient de leur permettre d’entrer en eux; et il le leur permit. (Ⅵ)

*****

Or il y avait là un grand troupeau de pourceaux qui paissaient sur la montagne, et ils le priaient de leur permettre d’entrer dans ces pourceaux ; et il le leur permit. (Ⅶ)

*****

Or, il y avait là un grand troupeau de pourceaux qui paissaient sur la montagne; et ils le priaient qu'il leur permît d'entrer dans ces pourceaux, et il le leur permit. (Ⅷ)

*****

8. 33  
Sortant de l'homme, les démons entrèrent dans les porcs; et le troupeau, prenant sa course, se précipita par les pentes escarpées dans le lac, et s'y noya.

Les démons sortirent de cet homme, entrèrent dans les pourceaux, et le troupeau se précipita des pentes escarpées dans le lac, et se noya. (Ⅰ)

*****

ἐξελθόντα δὲ τὰ δαιμόνια ἀπὸ τοῦ ἀνθρώπου εἰσῆλθον εἰς τοὺς χοίρους, καὶ ὥρμησεν ἡ ἀγέλη κατὰ τοῦ κρημνοῦ εἰς τὴν λίμνην καὶ ἀπεπνίγη. (Ⅲ)

*****

Exierunt ergo dæmonia ab homine, et intraverunt in porcos : et impetu abiit grex per præceps in stagnum, et suffocatus est. (Ⅳ)

*****

Et les démons, sortant de l’homme, entrèrent dans les pourceaux, et le troupeau se rua du haut de la côte dans le lac, et fut étouffé. (Ⅵ)

*****

Et les démons sortant de cet homme entrèrent dans les pourceaux ; et le troupeau se jeta du haut en bas dans le lac ; et fut étouffé. (Ⅶ)

*****

Les démons étant donc sortis de cet homme, entrèrent dans les pourceaux, et le troupeau se précipita de ce lieu escarpé dans le lac, et fut noyé. (Ⅷ)

*****

8. 34  
Ceux qui le gardaient, à la vue de ce qui venait d'arriver, s'enfuirent, et ils racontèrent (la chose) dans la ville et dans la campagne.

Ceux qui les faisaient paître, voyant ce qui était arrivé, s'enfuirent, et répandirent la nouvelle dans la ville et dans les campagnes. (Ⅰ)

*****

Ἰδόντες δὲ οἱ βόσκοντες τὸ ⸀γεγονὸς ἔφυγον καὶ ἀπήγγειλαν εἰς τὴν πόλιν καὶ εἰς τοὺς ἀγρούς. (Ⅲ)

*****

Quod ut viderunt factum qui pascebant, fugerunt, et nuntiaverunt in civitatem et in villas. (Ⅳ)

*****

Et ceux qui le paissaient, voyant ce qui était arrivé, s’enfuirent, et le racontèrent dans la ville et dans les campagnes. (Ⅵ)

*****

Et quand ceux qui le gardaient eurent vu ce qui était arrivé, ils s’enfuirent, et allèrent le raconter dans la ville et par les champs. (Ⅶ)

*****

Et ceux qui les paissaient, voyant ce qui était arrivé, s'enfuirent et le racontèrent dans la ville et à la campagne. (Ⅷ)

*****

8. 35  
Ils sortirent pour voir ce qui était arrivé : ils vinrent à Jésus et trouvèrent l'homme de qui les démons étaient sortis, assis aux pieds de Jésus, vêtu et dans son bon sens; ils furent saisis de frayeur.

Les gens allèrent voir ce qui était arrivé. Ils vinrent auprès de Jésus, et ils trouvèrent l'homme de qui étaient sortis les démons, assis à ses pieds, vêtu, et dans son bon sens; et ils furent saisis de frayeur. (Ⅰ)

*****

ἐξῆλθον δὲ ἰδεῖν τὸ γεγονὸς καὶ ἦλθον πρὸς τὸν Ἰησοῦν, καὶ εὗρον καθήμενον τὸν ἄνθρωπον ἀφ’ οὗ τὰ δαιμόνια ⸀ἐξῆλθεν ἱματισμένον καὶ σωφρονοῦντα παρὰ τοὺς πόδας τοῦ Ἰησοῦ, καὶ ἐφοβήθησαν. (Ⅲ)

*****

Exierunt autem videre quod factum est, et venerunt ad Jesum, et invenerunt hominem sedentem, a quo dæmonia exierant, vestitum ac sana mente, ad pedes ejus, et timuerunt. (Ⅳ)

*****

Et ils sortirent pour voir ce qui était arrivé, et vinrent vers Jésus, et trouvèrent assis, vêtu et dans son bon sens, aux pieds de Jésus, l’homme duquel les démons étaient sortis; et ils eurent peur. (Ⅵ)

*****

Et les gens sortirent pour voir ce qui était arrivé, et vinrent à Jésus, et ils trouvèrent l’homme duquel les démons étaient sortis, assis aux pieds de Jésus, vêtu, et de sens rassis et posé ; et ils eurent peur. (Ⅶ)

*****

Alors les gens sortirent pour voir ce qui s'était passé; et étant venus vers Jésus, ils trouvèrent l'homme duquel les démons étaient sortis, assis aux pieds de Jésus, habillé et dans son bon sens; et ils furent saisis de frayeur. (Ⅷ)

*****

8. 36  
Ceux qui avaient vu leur racontèrent comment avait été guéri celui qui avait été possédé du démon.

Ceux qui avaient vu ce qui s'était passé leur racontèrent comment le démoniaque avait été guéri. (Ⅰ)

*****

ἀπήγγειλαν δὲ ⸀αὐτοῖς οἱ ἰδόντες πῶς ἐσώθη ὁ δαιμονισθείς. (Ⅲ)

*****

Nuntiaverunt autem illis et qui viderant, quomodo sanus factus esset a legione : (Ⅳ)

*****

Et ceux qui avaient vu ce qui s’était passé, leur racontèrent aussi comment le démoniaque avait été délivré. (Ⅵ)

*****

Et ceux qui avaient vu tout cela, leur racontèrent comment le démoniaque avait été délivré. (Ⅶ)

*****

Et ceux qui avaient vu ces choses leur racontèrent comment le démoniaque avait été délivré. (Ⅷ)

*****

8. 37  
Et toute la gent du territoire des Gergéséniens lui demanda de s'éloigner d'eux, car ils étaient saisis d'une grande crainte. Et lui monta en barque pour s'en retourner.

Tous les habitants du pays des Géraséniens prièrent Jésus de s'éloigner d'eux, car ils étaient saisis d'une grande crainte. Jésus monta dans la barque, et s'en retourna. (Ⅰ)

*****

καὶ ⸀ἠρώτησεν αὐτὸν ἅπαν τὸ πλῆθος τῆς περιχώρου τῶν ⸀Γερασηνῶν ἀπελθεῖν ἀπ’ αὐτῶν, ὅτι φόβῳ μεγάλῳ συνείχοντο· αὐτὸς δὲ ἐμβὰς ⸀εἰς πλοῖον ὑπέστρεψεν. (Ⅲ)

*****

et rogaverunt illum omnis multitudo regionis Gerasenorum ut discederet ab ipsis : quia magno timore tenebantur. Ipse autem ascendens navim, reversus est. (Ⅳ)

*****

Et toute la multitude du pays environnant des Gadaréniens, pria Jésus de s’en aller de chez eux, car ils étaient saisis d’une grande frayeur: et lui, étant monté dans la nacelle, s’en retourna. (Ⅵ)

*****

Alors toute cette multitude venue de divers endroits voisins des Gadaréniens le prièrent de se retirer de chez eux ; car ils étaient saisis d’une grande crainte ; il remonta donc dans la nacelle, et s’en retourna. (Ⅶ)

*****

Et tous ceux du pays des Gadaréniens le prièrent de se retirer de chez eux; car ils étaient saisis d'une grande crainte. Il entra donc dans la barque pour s'en retourner. (Ⅷ)

*****

8. 38  
L'homme de qui les démons étaient sortis lui demandait la grâce de rester avec lui, mais il le congédia en disant :

L'homme de qui étaient sortis les démons lui demandait la permission de rester avec lui. Mais Jésus le renvoya, en disant: (Ⅰ)

*****

ἐδεῖτο δὲ αὐτοῦ ὁ ἀνὴρ ἀφ’ οὗ ἐξεληλύθει τὰ δαιμόνια εἶναι σὺν αὐτῷ· ἀπέλυσεν δὲ ⸀αὐτὸν λέγων· (Ⅲ)

*****

Et rogabat illum vir, a quo dæmonia exierant, ut cum eo esset. Dimisit autem eum Jesus, dicens : (Ⅳ)

*****

Et l’homme duquel les démons étaient sortis, le supplia de lui permettre d’être avec lui; mais il le renvoya, disant: (Ⅵ)

*****

Et l’homme duquel les démons étaient sortis, le priait qu’il fût avec lui ; mais Jésus le renvoya, en lui disant : (Ⅶ)

*****

Et l'homme duquel les démons étaient sortis, le priait de lui permettre d'être avec lui; mais Jésus le renvoya, en disant: (Ⅷ)

*****

8. 39  
" Retourne dans ta maison, et fais le récit de tout ce que Dieu a fait pour toi. " Et il s'en alla et publia par toute la ville tout ce que Jésus avait fait pour lui.

Retourne dans ta maison, et raconte tout ce que Dieu t'a fait. Il s'en alla, et publia par toute la ville tout ce que Jésus avait fait pour lui. (Ⅰ)

*****

Ὑπόστρεφε εἰς τὸν οἶκόν σου, καὶ διηγοῦ ὅσα ⸂σοι ἐποίησεν⸃ ὁ θεός. καὶ ἀπῆλθεν καθ’ ὅλην τὴν πόλιν κηρύσσων ὅσα ἐποίησεν αὐτῷ ὁ Ἰησοῦς. (Ⅲ)

*****

Redi in domum tuam, et narra quanta tibi fecit Deus. Et abiit per universam civitatem, prædicans quanta illi fecisset Jesus.\ (Ⅳ)

*****

Retourne dans ta maison et raconte tout ce que Dieu t’a fait. Et il s’en alla, publiant par toute la ville tout ce que Jésus lui avait fait. (Ⅵ)

*****

Retourne-t-en en ta maison, et raconte quelles grandes choses Dieu t’a faites. Il s’en alla donc publiant par toute la ville toutes les choses que Jésus lui avait faites. (Ⅶ)

*****

Retourne dans ta maison, et raconte les grandes choses que Dieu t'a faites. Il s'en alla donc, publiant par toute la ville tout ce que Jésus avait fait en sa faveur. (Ⅷ)

*****

8. 40  
Jésus, à son retour, fut accueilli par la foule, car tous l'attendaient.

A son retour, Jésus fut reçu par la foule, car tous l'attendaient. (Ⅰ)

*****

⸂Ἐν δὲ⸃ τῷ ⸀ὑποστρέφειν τὸν Ἰησοῦν ἀπεδέξατο αὐτὸν ὁ ὄχλος, ἦσαν γὰρ πάντες προσδοκῶντες αὐτόν. (Ⅲ)

*****

Factum est autem cum rediisset Jesus, excepit illum turba : erunt enim omnes exspectantes eum. (Ⅳ)

*****

Et quand Jésus fut de retour, il arriva que la foule l’accueillit, car tous l’attendaient. (Ⅵ)

*****

Et quand Jésus fut de retour, la multitude le reçut avec joie ; car tous l’attendaient. (Ⅶ)

*****

Quand Jésus fut de retour, il fut reçu par une grande multitude; car tous l'attendaient. (Ⅷ)

*****

8. 41  
Et voici que vint un homme, nommé Jaïre, qui était chef de la synagogue; tombant aux pieds de Jésus, il le suppliait d'entrer dans sa maison,

Et voici, il vint un homme, nommé Jaïrus, qui était chef de la synagogue. Il se jeta à ses pieds, et le supplia d'entrer dans sa maison, (Ⅰ)

*****

καὶ ἰδοὺ ἦλθεν ἀνὴρ ᾧ ὄνομα Ἰάϊρος, καὶ ⸀οὗτος ἄρχων τῆς συναγωγῆς ὑπῆρχεν, καὶ πεσὼν παρὰ τοὺς πόδας ⸀τοῦ Ἰησοῦ παρεκάλει αὐτὸν εἰσελθεῖν εἰς τὸν οἶκον αὐτοῦ, (Ⅲ)

*****

Et ecce venit vir, cui nomen Jairus, et ipse princeps synagogæ erat : et cecidit ad pedes Jesu, rogans eum ut intraret in domum ejus, (Ⅳ)

*****

Et voici, un homme dont le nom était Jaïrus, — et il était chef de la synagogue, — vint, et se jetant aux pieds de Jésus, le supplia de venir dans sa maison, (Ⅵ)

*****

Et voici, un homme appelé Jaïrus, qui était le Principal de la Synagogue, vint, et se jetant aux pieds de Jésus, le pria de venir en sa maison. (Ⅶ)

*****

Et voici un homme nommé Jaïrus, qui était chef de la synagogue, vint, et se jetant aux pieds de Jésus, le pria de venir dans sa maison; (Ⅷ)

*****

8. 42  
parce qu'il avait une fille unique, d'environ douze ans, qui se mourait.

parce qu'il avait une fille unique d'environ douze ans qui se mourait. Pendant que Jésus y allait, il était pressé par la foule. (Ⅰ)

*****

ὅτι θυγάτηρ μονογενὴς ἦν αὐτῷ ὡς ἐτῶν δώδεκα καὶ αὐτὴ ἀπέθνῃσκεν. Ἐν δὲ τῷ ὑπάγειν αὐτὸν οἱ ὄχλοι συνέπνιγον αὐτόν. (Ⅲ)

*****

quia unica filia erat ei fere annorum duodecim, et hæc moriebatur. Et contigit, dum iret, a turba comprimebatur. (Ⅳ)

*****

car il avait une fille unique, d’environ douze ans, et elle se mourait. Et comme il s’en allait, les foules le serraient. (Ⅵ)

*****

Car il avait une fille unique, âgée d’environ douze ans, qui se mourait ; et comme il s’en allait, les troupes le pressaient. (Ⅶ)

*****

Parce qu'il avait une fille unique, d'environ douze ans, qui se mourait. Et comme Jésus y allait, il était pressé par la foule. (Ⅷ)

*****

8. 43  
Comme il s'y rendait, les foules l'étouffaient. Or une femme qui avait un flux de sang depuis douze ans et qui, après avoir dépensé tout son bien en médecins, n'avait pu être guérie par aucun,

Or, il y avait une femme atteinte d'une perte de sang depuis douze ans, et qui avait dépensé tout son bien pour les médecins, sans qu'aucun ait pu la guérir. (Ⅰ)

*****

καὶ γυνὴ οὖσα ἐν ῥύσει αἵματος ἀπὸ ἐτῶν δώδεκα, ἥτις ⸂ἰατροῖς προσαναλώσασα ὅλον τὸν βίον⸃ οὐκ ἴσχυσεν ⸀ἀπ’ οὐδενὸς θεραπευθῆναι, (Ⅲ)

*****

Et mulier quædam erat in fluxu sanguinis ab annis duodecim, quæ in medicos erogaverat omnem substantiam suam, nec ab ullo potuit curari : (Ⅳ)

*****

— Et une femme qui avait une perte de sang depuis douze ans, et qui, ayant dépensé tout son bien en médecins, n’avait pu être guérie par aucun, (Ⅵ)

*****

Et une femme qui avait une perte de sang depuis douze ans, et qui avait dépensé tout son bien en médecins, sans qu’elle eût pu être guérie par aucun ; (Ⅶ)

*****

Alors une femme, qui avait une perte de sang depuis douze ans, et qui avait dépensé tout son bien en médecins, sans avoir pu être guérie par aucun, (Ⅷ)

*****

8. 44  
s'approcha par derrière et toucha la houppe de son vêtement; et à l'instant son flux de sang s'arrêta.

Elle s'approcha par derrière, et toucha le bord du vêtement de Jésus. Au même instant la perte de sang s'arrêta. (Ⅰ)

*****

προσελθοῦσα ὄπισθεν ἥψατο τοῦ κρασπέδου τοῦ ἱματίου αὐτοῦ, καὶ παραχρῆμα ἔστη ἡ ῥύσις τοῦ αἵματος αὐτῆς. (Ⅲ)

*****

accessit retro, et tetigit fimbriam vestimenti ejus : et confestim stetit fluxus sanguinis ejus. (Ⅳ)

*****

s’approcha par derrière et toucha le bord de son vêtement; et à l’instant sa perte de sang s’arrêta. (Ⅵ)

*****

S’approchant de lui par derrière, toucha le bord de son vêtement ; et à l’instant la perte de sang s’arrêta. (Ⅶ)

*****

S'approchant de lui par-derrière, toucha le bord de son vêtement; et à l'instant, sa perte de sang s'arrêta. (Ⅷ)

*****

8. 45  
Et Jésus dit : " Qui m'a touché? " Tous s'en défendant, Pierre dit : " Maître, la foule vous entoure et vous presse ! "

Et Jésus dit: Qui m'a touché? Comme tous s'en défendaient, Pierre et ceux qui étaient avec lui dirent: Maître, la foule t'entoure et te presse, et tu dis: Qui m'a touché? (Ⅰ)

*****

καὶ εἶπεν ὁ Ἰησοῦς· Τίς ὁ ἁψάμενός μου; ἀρνουμένων δὲ πάντων εἶπεν ὁ ⸀Πέτρος· Ἐπιστάτα, οἱ ὄχλοι συνέχουσίν σε καὶ ⸀ἀποθλίβουσιν. (Ⅲ)

*****

Et ait Jesus : Quis est, qui me tetigit ? Negantibus autem omnibus, dixit Petrus, et qui cum illo erant : Præceptor, turbæ te comprimunt, et affligunt, et dicis : Quis me tetigit ? (Ⅳ)

*****

Et Jésus dit: Qui est-ce qui m’a touché? Et comme tous niaient, Pierre dit, et ceux qui étaient avec lui: Maître, les foules te serrent et te pressent, et tu dis: Qui est-ce qui m’a touché? (Ⅵ)

*****

Et Jésus dit : qui est-ce qui m’a touché ? et comme tous niaient que ce fût eux, Pierre lui dit, et ceux aussi qui étaient avec lui : Maître, les troupes te pressent et te foulent, et tu dis : qui est-ce qui m’a touché ? (Ⅶ)

*****

Et Jésus dit: Qui m'a touché? Et comme tous le niaient, Pierre et ceux qui étaient avec lui, dirent: Maître, la foule t'environne et te presse; et tu dis: Qui m'a touché? (Ⅷ)

*****

8. 46  
Mais Jésus dit : " Quelqu'un m'a touché, car j'ai senti qu'une vertu était sortie de moi. "

Mais Jésus répondit: Quelqu'un m'a touché, car j'ai connu qu'une force était sortie de moi. (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ Ἰησοῦς εἶπεν· Ἥψατό μού τις, ἐγὼ γὰρ ἔγνων δύναμιν ⸀ἐξεληλυθυῖαν ἀπ’ ἐμοῦ. (Ⅲ)

*****

Et dicit Jesus : Tetigit me aliquis : nam ego novi virtutem de me exiisse. (Ⅳ)

*****

Et Jésus dit: Quelqu’un m’a touché, car je sais qu’il est sorti de moi de la puissance. (Ⅵ)

*****

Mais Jésus dit : quelqu’un m’a touché ; car j’ai connu qu’une vertu est sortie de moi. (Ⅶ)

*****

Mais Jésus dit: Quelqu'un m'a touché; car j'ai senti qu'une vertu est sortie de moi. (Ⅷ)

*****

8. 47  
Se voyant découverte, la femme vint toute tremblante se jeter à ses pieds, et elle raconta devant tout le peuple pour quel motif elle l'avait touché, et comment elle avait été guérie à l'instant.

La femme, se voyant découverte, vint toute tremblante se jeter à ses pieds, et déclara devant tout le peuple pourquoi elle l'avait touché, et comment elle avait été guérie à l'instant. (Ⅰ)

*****

ἰδοῦσα δὲ ἡ γυνὴ ὅτι οὐκ ἔλαθεν τρέμουσα ἦλθεν καὶ προσπεσοῦσα αὐτῷ δι’ ἣν αἰτίαν ἥψατο αὐτοῦ ⸀ἀπήγγειλεν ἐνώπιον παντὸς τοῦ λαοῦ καὶ ὡς ἰάθη παραχρῆμα. (Ⅲ)

*****

Videns autem mulier, quia non latuit, tremens venit, et procidit ante pedes ejus : et ob quam causam tetigerit eum, indicavit coram omni populo : et quemadmodum confestim sanata sit. (Ⅳ)

*****

Et la femme, voyant qu’elle n’était pas cachée, vint en tremblant, et, se jetant devant lui, déclara devant tout le peuple pour quelle raison elle l’avait touché, et comment elle avait été guérie instantanément. (Ⅵ)

*****

Alors la femme voyant que cela ne lui avait point été caché, vint toute tremblante, et se jetant à ses pieds, lui déclara devant tout le peuple pour quelle raison elle l’avait touché, et comment elle avait été guérie dans le moment. (Ⅶ)

*****

Cette femme voyant que cela ne lui avait point été caché, vint toute tremblante, et se jetant à ses pieds, elle déclara, devant tout le peuple, pour quel sujet elle l'avait touché, et comment elle avait été guérie à l'instant. (Ⅷ)

*****

8. 48  
Il lui dit : " Ma fille, ta foi t'a guérie; va en paix. "

Jésus lui dit: Ma fille, ta foi t'a sauvée; va en paix. (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ εἶπεν αὐτῇ· ⸀Θυγάτηρ, ἡ πίστις σου σέσωκέν σε· πορεύου εἰς εἰρήνην. (Ⅲ)

*****

At ipse dixit ei : Filia, fides tua salvam te fecit : vade in pace. (Ⅳ)

*****

Et il lui dit: Aie bon courage, ma fille; ta foi t’a guérie; va-t’en en paix. (Ⅵ)

*****

Et il lui dit : ma fille rassure-toi, ta foi t’a guérie ; va-t-en en paix. (Ⅶ)

*****

Et Jésus lui dit: Ma fille, rassure-toi, ta foi t'a guérie; va-t'en en paix. (Ⅷ)

*****

8. 49  
Il parlait encore, lorsque quelqu'un de chez le chef de synagogue vient dire : " Ta fille est morte, n'importune plus le Maître. "

Comme il parlait encore, survint de chez le chef de la synagogue quelqu'un disant: Ta fille est morte; n'importune pas le maître. (Ⅰ)

*****

Ἔτι αὐτοῦ λαλοῦντος ἔρχεταί τις παρὰ τοῦ ἀρχισυναγώγου ⸀λέγων ὅτι Τέθνηκεν ἡ θυγάτηρ σου, ⸀μηκέτι σκύλλε τὸν διδάσκαλον. (Ⅲ)

*****

Adhuc illo loquente, venit quidam ad principem synagogæ, dicens ei : Quia mortua est filia tua, noli vexare illum. (Ⅳ)

*****

— Comme il parlait encore, il vient quelqu’un de chez le chef de synagogue, lui disant: Ta fille est morte, ne tourmente pas le maître. (Ⅵ)

*****

Et comme il parlait encore, quelqu’un vint de chez le Principal de la Synagogue, qui lui dit : ta fille est morte, ne fatigue point le Maître. (Ⅶ)

*****

Comme il parlait encore, quelqu'un vint de chez le chef de la synagogue, qui lui dit: Ta fille est morte; ne fatigue pas le Maître. (Ⅷ)

*****

8. 50  
Jésus, qui avait entendu, s'adressa à lui : " Ne crains pas, crois seulement et elle sera guérie. "

Mais Jésus, ayant entendu cela, dit au chef de la synagogue: Ne crains pas, crois seulement, et elle sera sauvée. (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ Ἰησοῦς ἀκούσας ἀπεκρίθη ⸀αὐτῷ· Μὴ φοβοῦ, μόνον ⸀πίστευσον, καὶ σωθήσεται. (Ⅲ)

*****

Jesus autem, audito hoc verbo, respondit patri puellæ : Noli timere, crede tantum, et salva erit. (Ⅳ)

*****

Et Jésus, l’ayant entendu, lui répondit, disant: Ne crains pas, crois seulement, et elle sera sauvée. (Ⅵ)

*****

Mais Jésus l’ayant entendu, répondit au père de la fille, disant : ne crains point ; crois seulement, et elle sera guérie. (Ⅶ)

*****

Mais Jésus, l'ayant entendu, dit à Jaïrus: Ne crains point; crois seulement, et elle sera guérie. (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 8

| | | | | | | 8| | | | | | | | | | | | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥